• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

xiao pignouf

xiao pignouf

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 24/02/2024
  • Modérateur depuis le 04/03/2024
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 11 112
1 mois 0 5 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • xiao pignouf xiao pignouf 21 mars 20:19

    @Samy Levrai
    Et ?



  • xiao pignouf xiao pignouf 21 mars 20:18

    @titi
    On ne peut pas commencer sa phrase avec « si » et parler d’interprétation factuelle.



  • xiao pignouf xiao pignouf 21 mars 06:18

    En 1991 l’Ukraine a rendu ou détruit environ 1000 têtes nucléaires

    Oui, et elle en a conservé 1700 qu’elle détruira en 1994. Plus que la France et le RU n’en ont jamais eu.


    Lu dans la LA Times du 3/12/1991 : Les États-Unis et d’autres pays occidentaux sont très préoccupés par le sort des armes nucléaires actuellement basées sur le sol ukrainien - selon certaines estimations, un tiers de l’arsenal soviétique - et Kravtchouk a consacré une grande partie de sa première série de commentaires post-électoraux à ces armes.

    « En ce qui concerne le problème des armes nucléaires et des forces stratégiques, nous allons poursuivre le principe de la sécurité collective », a-t-il déclaré. « Nous défendrons la liquidation des armes nucléaires, tactiques et stratégiques, et cela devrait se faire dans le cadre d’un processus de négociations avec tous les pays. L’Ukraine veut seulement contrôler les armes qui se trouvent sur son territoire, mais elle ne veut pas de bouton », a assuré M. Kravchuk aux observateurs américains, canadiens et autres. « Nous ne pouvons pas permettre la création de plusieurs puissances nucléaires sur le territoire de l’ex-Union soviétique.


    Elle s’est foutue »à poil », en échange de l’amitié russe

    Vous avez une interprétation toute personnelle de l’histoire. Même John Mearsheimer qui partageait votre opinion a changé d’avis devant l’évidence que l’OTAN souhaitait déstabiliser la Russie.



  • xiao pignouf xiao pignouf 19 mars 19:07

    La Russie exsangue de 1999, elle envahit l’Ukraine en 2014.
    Là aussi seulement 15 ans se sont écoulés.


    Qu’est-ce qui fonde votre preuve, ce sont les 15 ans écoulés dans chaque cas ou bien que la Russie emmerde le monde ?


    Tout ça ne démontre rien. Vous éludez complètement les années qui ont précédé l’invasion russe, exactement comme les aficionados du 7 octobre en Israël. Il ne s’agit pas de justifier cette invasion, mais de l’expliquer. L’UE et les Ukrainiens n’avaient qu’à se bouger le cul quand il s’agissait de faire respecter le protocole de Minsk, on n’en serait pas là aujourd’hui.


    Mais selon vous, il n’y a que quand la Russie ne respecte pas ses accords que ça pose un problème. Vos amis yankees et ukrainiens peuvent se torcher le cul avec, vous applaudissez.


    Quant à disséminer du matos nucléaire un peu partout, ça semble effectivement être la meilleure idée en ce moment.




  • xiao pignouf xiao pignouf 19 mars 06:46

    @titi

    Mais oui, la menace russe, le péril jaune, on connaît.

    Expliquez-nous en quoi la Russie exsangue de 1999 représentait une menace pour les Républiques Baltes.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Chine International

Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité


Agoravox.tv