• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Zadig

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Zadig 24 février 2009 11:03

     Bonjour,

    Que de contre-vérités assénées dans votre article acerbe. 

    Les congés bonifiés ne concernent pas tout les fonctionnaires. 
    Le chariot de la ménagère est estimé à 57% plus cher qu’en Métropole.
    Le salaire des fonctionnaires n’est pas un facteur de hausse des prix.
    Le prix de l’essence super 95 octane était en octobre/novembre de 1 euro 51 centime.
    Le litre d’huile mangeable (olive ) varie de 5 à 10 euros selon la qualité.
    etc, etc, etc...

    Ne vous trompez pas de cible dans votre revendication. Il en va de votre crédibilité...dont vous vous douteez bien qu’elle s’émousse à entendre les propos xénophobes tenus par les Guadeloupéens... 

    Zadig 




  • Zadig 23 février 2009 15:06

     Bonjour,
     Dans la foule des commentaires, le mien vous indifférera. Cependant, je me fais un devoir de réagir à votre article. Il me paraît utile de vous signaler que vous manquez d’esprit républicain. N’y voyez pas de ma part la volonté de donner des leçons de quoi que ce soit, n’y voyez pas non plus de ma part la manifestation d’un désir secret d’encenser la France et sa politique envers les Antilles françaises, mais je tiens à vous faire remarquer un fait : votre article est la manifestation d’un état d’esprit antirépublicain. Et je le déplore autant que je le redoute.
    Votre fiction simiesque est navrante. Blancs et noirs, noirs et blancs, nous sommes des hommes. La République ne fait pas de différence entre les français. La preuve ? Regardez dans les bureaux, les administrations, les hôpitaux, les lycées et les collèges, les écoles...les entreprises artisanales, les pme, la grande industrie...Ne voyez-vous pas des hommes qui occupent, en fonction de leurs compétences, de leurs parcours scolaires, de la réussites aux épreuves des concours, postes tantôt de subalternes, tantôt de cadres ?
    S’il n’en va pas de même aux Antilles, alors contentez-vous de demander l’application de la loi française qui condamne la discrimination raciste. Pourquoi levez-vous ce pavé dessous lequel grouillent les douloureux scolopendres de l’indépendance.
    Savez-vous au juste ce qu’elle représente ? Oui, la Barbade...Mais pour une Barbade, combien de Haïti, de Jamaïque, de Dominique... ? Combien de Porto-Ricain aux Etats-Unis ? Combien d’émigrations clandestines vers le Nord ? 

    Le devoir moral, donc l’intelligence, imposent un retour à la raison. Les deux cents euros, difficiles à satisfaire ne satisferont même pas ceux que vous instruisez à l’aide de votre jolie prose si bien tournée.
    Mais vous monsieur, ou madame l’auteur de l’article, quand le fragile vaisseau Antilles coulera, vous aurez beau jeu de rentrer en Métropole, laissant loin les soucis insolubles qui seront, gageons-le dès à présent, ceux de demain : ceux de la Guadeloupe indépendante.
    Zadig2 

      



  • Zadig 10 avril 2008 16:31

    Que va-t-il sortir de cette agitation ? S’agit-il d’une fête cyclique, plus ou moins rituelle à laquelle se plie la jeunesse ? Répète-t-elle, cette jeunesse, l’ antienne de Papy Viagra : "Jouissons sans entraves"...Croit-elle, dans ses défilés, lutter contre un monde déjà trop vieux pour elle ?

    Non, aujourd’hui les lycéens défilent pour que soit conservé le monde ancien qui tombe en ce moment, parce qu’ils pensent que c’est en restant à l’intérieur des limites rassurantes qu’ils ont expérimenté qu’ils pourront devenir des adultes. Est-ce le meilleur moyen de "grandir" ? C’est à voir. Vouloir garder le nombre d’enseignants d’il y a vingt ans dans leurs établissements scolaires, est-ce vraiment leur lutte pour leur avenir ? Préparent-ils leur société ? ( En 68, Papy Viagra le faisait, lui. Les jeunes devraient y songer). Mais peut-être le font-ils dans les A.G : ils ne peuvent pas être hermétiques au principe de réalité qui leur est exposé dans la presse et même dans leurs cours : l’argent manque, la croissance n’est pas là. Oui, le cadeau fiscal...Mais il est fait, et le président élu pour 5 années, les députés de même...

     Mais ils savent aussi que le fait de ne pas embaucher de nouveaux fonctionnaires pour remplacer les anciens les concernent en toute priorité : ils sont la génération qui vivra la mise en place de ces nouvelles réformes.

    Alors ils manifestent. Et ils cassent, certains. Et puis ??? Que sortira-t-il du chapeau ? Les vacances scolaires en juin, juillet. Le bac pour certains. Les concours à préparer...

    Ou bien "le grand soir" ?(Là c’est Papy Viagra qui va nous faire une crise cardiaque... si ça continue...) 

    68 était très différente : la France était riche, l’avenir radieux, le monde multicolore rêvait de se tendre la main par delà les frontières.

    Aujourd’hui ?

    Quarante ans ont passé. Papy Viagra est un individualiste, consumériste parce que c’est peut-être de ça qu’il rêvait en faisant la révolution de mai, il est un hédoniste de super-marché...de plus en plus "hard-discount". Il voyage vers l’ailleurs en basse saison et en low-cost, dans des 5 étoiles. Papy Viagra aime Carla et Nicolas. La pacotille parasite le discours politique ? Papy Viagra a inventé : "Elections, piège à C...". Alors Papy Viagra ne se reproche rien, mais alors rien du tout.

    ...Alors  : de quoi ils parlent, les lycéens, dans leurs A.G. ? Quels sont leurs rêves pour leurs lendemains ? La société a-t-elle pensé à eux ? Quel monde Papy Viagra leur laissera-t-il ?







Palmarès