• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Leird

sur La poussette... dur, dur, de se déplacer en métro


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Leird (---.---.8.145) 2 février 2006 14:44

bravo pour cet article, j’aurai pu écrire le même ! prendre le métro en poussette à paris (et oui, n’en déplaise à certains, on a le droit, on devrait pouvoir être maman à Paris, travailler et arriver à son travail à l’heure) est une gymnastique olympique. A l’heure où les politques multiplient les débats pour stimuler les transports en commun à Paris, visiblement la RATP s’en émeut peu, et décourage même les jeunes familles d’utiliser ses services. Pour preuve, l’échange ci-dessous que j’ai eu avec la RATP à ce sujet, et qui est ... scandaleux ! (j’enlève les noms de personnes, pour respecter leur anonymat, mais j’enrage encore !)

.......................................... Bonjour,

Les réponses apportées précédemment répondaient à votre demande. Celle-ci se fait plus précise : avez-vous une priorité lorsque vous demandez l’ouverture d’un portillon ? La réponse est la même : non. Les clients au guichet n’apprécient pas qu’une cliente leur passe sous le nez, coupe leur conversation et impose la leur, sous prétexte que sa demande serait rapide.

Tout comme à la SNCF, il y a une file d’attente au guichet, et chacun attend son tour.

Cordialement,

RATP / Relations de Service

VOTRE MESSAGE ADRESSÉ À LA RATP

Expediteur : E-mail : Sujet : conditions_voyage general []

Message :

Bonjour, Je souhaiterais vous soumettre l’échange que je viens d’avoir avec vos services au sujet de l’accessibilité aux poussettes des transports en commun. L’échange a fait flop, à mon grand regret, l’agent affecté à me founir une réponse ayant préféré choisir dans les formules toutes prêtes réponse à mon interrogation, à mon irritation. Ma remarque venait en effet de ma difficulté à me faire ouvrir, en poussette, par les agents RATP les portillons à l’entrée du métro. J’attendais qu’on m’explique la politique de la RATP en matière d’accessibilité. Motus sur le sujet, au contraire, on m’explique que « je ne suis pas prioritaire ». Mais pourquoi ne sommes-nous pas prioritaires lorsqu’il s’agit d’ouvrir - en appuyant sur un simple bouton - un portillon et non de faire toute une transaction commerciale, genre achat de billets etc. Pourquoi ne sommes-nous pas prioritaires lorsqu’on désire utiliser le métro avec notre titre valable et non payer pour obtenir un titre de transport ? Y a-t-il un ordre de priorité au guichet ? Les guichetiers ont-ils des consignes pour les personnes avec poussettes ? Vu la natalité galopante il serait juste d’avoir des réponses à ces questions... Peut être en avez-vous ? A l’heure du « référendum » sur les déplacements urbains (auquel j’ai répondu), lancé par la mairie de paris, au changement au STIF, j’espère des réponses de votre part autrement plus pertinentes, plus approfondies que celles que je viens d’obtenir ! Cordialement.

De : contacts@ratp.fr [mailto:contacts@ratp.fr] Envoyé : lundi 23 janvier 2006 15:11 À : Objet : Relation general [] Bonjour, Désolé, mais cette réponse est constituée des éléments concerant le bus, certes, mais également le métro et le RER. Pour ces 2 derniers modes, il n’y a pas de restriction pour l’instant. Seule une mise en garde quant aux dangers encourus par l’enfant (chute d’un passager sur lui, par exemple) est conseillé. L’ouverture des portillons est effectuée par les agents. Il est exact que ce service n’est pas prioritaire par rapport aux autres clients attendant au guichet. Je déplore cependant que l’agent cité est manqué d’amabilité. Cordialement,

RATP / Relations de Service

Bonjour, Cette réponse « automatique » liée aux poussettes dans les bus ne correspond en rien à ma demande. J’évoque notamment un problème de portillon et de réglementation dans le métro, au guichet d’entrée. Merci de me répondre de façon un tout petit plus personnelle. Cordialement.

De : contacts@ratp.fr [mailto:contacts@ratp.fr] Envoyé : lundi 23 janvier 2006 12:15 À : Objet : Relation general [] Bonjour, Poussettes dépliées ? Poussettes pliées ? Force a été de constater que cette réglementation n’était plus adaptée au mode de vie actuel et à la mobilité grandissante de chacun. C’est pourquoi cette réglementation a évolué pour permettre de mieux « coller » aux nécessités de la vie de tous les jours. Aussi pour rendre service, sans gêner les autres voyageurs, il est possible d’emporter les poussettes d’enfants dans le métro, le RER et le funiculaire de Montmartre. Les poussettes sont aussi autorisées dans le bus et le tram à toute heure de la journée mais sous certaines conditions cumulatives : - Deux poussettes dépliées maximum. - La montée des poussettes s’effectue par la porte avant. (Exceptionnellement, la montée des poussettes peut s’effectuer par la porte arrière, sous réserve de l’accord du conducteur et de la validation du titre de transport). - Dans les bus articulés, l’accès des poussettes peut se faire par la porte centrale. - Les poussettes dépliées doivent obligatoirement stationner sur l’emplacement matérialisé, réservé par priorité aux Utilisateurs de Fauteuil Roulant (U.F.R.), merci de leur céder la place le cas échéant. Cordialement, RATP / Relations de Service

-------------------------------------- VOTRE MESSAGE ADRESSÉ À LA RATP Expediteur : Sujet : relation general [] Message : Bonjour, Je vis et travaille à Paris. J’ai abandonné la voiture au profit du transport en commun exclusif. j’utilise donc métro, bus et RER quotidiennement. j’ai un bébé de 8 mois qui voyage avec moi, en poussette. Or je suis absolument scandalisée par la façon dont les agents RATP m’accueillent le plus généralement lorsque je demande à ce qu’on m’ouvre le portillon spécial (qui n’est quasiment jamais automatisé...). Ce dimanche, une fois de plus, je me suis faite agresser par l’agent au guichet à Concorde qui me demandait « de faire la queue comme tout le monde ». Devant ma réaction (je montrais mon passe navigo derrière la vitre et demandais gentiement qu’on m’ouvre seulement la porte), la personne me dit « mais vous n’êtes pas prioritaire ». Je cite cette personne car c’est la 50ème fois au moins que je dois entendre ce type d’absurdité. Car quand vous avez déjà descendu X escaliers en portant à bout de bras votre poussette,et que vous devez faire encore 10 mn de queue alors que vous êtes muni d’un titre, permettez moi de vous dire qu’il y a de quoi perdre son flegme (car, oui, je suis plutôt d’un naturel flegmatique...). J’aimerais en tout cas entendre votre politique relationnelle RATP-public sur le sujet et vos intentions en la matière pour faire progresser les choses en matière « d’accessibilité aux personnes réduites » car je me sens assimilée à cette catégorie lorsque je circule en poussette dans le métro. Merci par avance de votre réponse. Cordialement.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès