• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Antoine Diederick

sur C Difficile pour Nicolas Demorand


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Antoine Diederick 31 octobre 2009 13:59

a Pasa,

« Servilité », vous allez un peu fort....

Je reviens sur cet article parce , sans en avoir l’air et encore une fois, Monsieur Bilger fait mouche.

Les réactions sur le forum le montrent.

Abdel Kader dans son empressement avec son propos que, vu de loin, la profession de journaliste, a Paris, est une foire d’empoigne. De pièges en pièges tendus par l’un, puis par l’autre, c’est la guerilla. Certains diront :« Le panier de crabe ». Les places doivent être assez chères, pour que tout le monde se presse au guichet. Vu de loin.

Il est vrai que l’exemple vient aussi de plus haut, lorsque le premier magistrat de France, le Président, mène aussi la charge contre une profession qui ne voudrait pas flatter son égo ou reconnaitre son mérite. Il serait peut-être temps d’éclaircir, par ailleurs, le rapport étrange que Monsieur Sarkozy semble entretenir avec la presse en général.

Ces querelles, mises en valeurs, permettent aisément de liquider le fond : « C’est quoi être un journaliste à Paris ? » .

Si l’esprit du grand public, par agacement, se fait envahir par un sentiment de rejet des personnalité médiatisées — les journalistes le sont forcement — il serait temps de se poser une question, alors que nous « consommons » tous de l’information et plus qu’à notre tour.

Serait-ce de voir, dans les personnalités médiatisées, des personnes de pouvoir et d’influence ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès