• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de jesuisunhommelibre

sur Quand l'enfant devient une marchandise


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jesuisunhommelibre jesuisunhommelibre 16 février 2010 10:38

La mise en concurrence est le meilleur moyen d’offrir les meilleures prestations, au meilleur cout et avec le plus de diversité dans l’offre.

Chaque client, en utilisant ou non de tels services, exerce, de ce fait, un contrôle permanent de la qualité des prestations offertes. S’il y a de la demande, les offres vont se développer.

C’est exactement le contraire d’un projet captif administré par une collectivité. Une seule offre, adaptée à tout le monde, donc utile à personne. Toujours en retard par rapport aux besoins. Ne subissant qu’un contrôle de pouvoir politique (au contraire d’un contrôle d’utilisateur), donc soumis à des ambitions personnelles, des querelles de clocher, du copinage, voire de la corruption.

Il n’y a qu’à comparer avec d’autre service : Iriez-vous chez un boulanger, un coiffeur ... imposé et unique, n’offrant qu’un seul type de baguette, ou qu’une seule coupe de cheveux ?
Ces services sont pourtant aussi important que les crèches. Et aller chez un coiffeur ne vous a jamais transformé en « marchandise ». Pourquoi des enfants, utilisateurs d’un service, deviendrait une marchandise ? C’est un non-sens.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès