• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Mohammed MADJOUR

sur Entre droits et devoirs


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Mohammed MADJOUR Mohammed MADJOUR 17 février 2010 16:53

La justice sociale est le meilleur compromis possible qui puisse résulter de l’accomplissement du devoir par tous pour qu’il y’ait jouissance des droits par tous.

C’est même cela la définition et la raison d’être d’une Nation. Le texte des droits de l’homme de 1948 encourage la mendicité des droits humains comme si les gouvernants avaient peur de voir les gouvernés vivre librement en dehors des contraintes.

J’ai répondu dans l’article précedent que le droit n’est pas complémentaire au devoir, mais l’accomplissement du devoir au sein de la société est une condition à la jouissance des droits. Ce n’est pas sorcier, mais il faut comprendre que ce sont les politiciens qui n’ont pas été à la hauteur, eux qui n’ont jamais été respectueux des lois sociales : Les richesses du Monde sont détenues en ce moment par une très petite minorité !

L’erreur historique a été de laisser la fonction politique en dehors de la législation pour devenir aujourd’hui complètement hors la loi. Ce qui est le contraire de la DEMOCRATIE.

J’ai voulu initier un changement dans les mentalités et dans les faits en mettant en lumière ce qui est simplement la cause de tous les malheurs des humains : Le non respect des lois sociales par les dirigeants politiques.

J’ai proposé la publication de la « DECLARATION UNIVERSELLE DES DEVOIRS HUMAINS », pour corriger « la faute de la déclaration des droits de l’homme ». Il y’a l’explication du leurre démocratique et la condition essentielle pour faire naitre la VRAIE DEMOCRATIE.

Mohammed MADJOUR.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès