• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de MarcDS

sur Le Capitalisme Etatique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

MarcDS MarcDS 29 juin 2010 13:36

Comme souvent dans les articles qui explorent les arcanes de notre système économique productiviste, les constats posés sont pertinents mais les conclusions n’en tirent pas les leçons, l’auteur refusant de reconnaître qu’il s’agit d’une crise systémique. Il est vain de vouloir ajuster le système alors que l’origine des problèmes se trouve dans la nature même de ce système : son impératif de croissance.
Ecrire que "le préalable fondamental au rétablissement de cette croissance « authentique » consistera en l’inévitable réduction du secteur financier" revient à nier deux évidences :
1° si le secteur financier a acquis un tel poids dans la croissance, c’est tout simplement parce qu’il représente le plus haut taux de profit possible pour les détenteurs de capitaux, ceux-là même pour qui la croissance est indispensable ;
2° l’économie de croissance est en butte aujourd’hui aux limites physiques de la planète (pénurie de matières premières, problèmes écologiques insurmontables dans une logique de croissance des biens matériels).

Là où je rejoins l’auteur, c’est lorsqu’il parle de « la main de fer des états » : la seule issue possible aujourd’hui pour le capitalisme est de se débarrasser de la démocratie. Des peuples soumis aux besoins des marchés, destinés à éponger les dégâts des crises systémiques comme l’annoncent les multiples plans de rigueur en préparation, ne pourront s’obtenir que si leurs dirigeants ne dépendent plus de leur opinion pour les contrôler. D’une main de fer, effectivement.

Pour les peuples et la démocratie, l’issue est de l’autre côté : il s’agit de désaccoupler l’économie du besoin de croissance infinie. Il s’agit de sortir de la dictature de l’économie pour remettre l’homme et l’environnement au centre du débat.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès