• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Bovinus

sur Poutine, maître de la Russie jusqu'en 2024 ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bovinus Bovinus 2 octobre 2011 20:53

eric :
Ainsi la Russie de Poutine est homophobe, hostile à l’émancipation des femmes, aux syndicats, à l’écologie, militariste à l’internet libre etc.. ; et tous cela est noir sur blanc dans les discours officiels de Medvedev et Poutine, pas dans les médias à la solde du nazisme occidental.

Si vous êtes là-bas depuis 1991, vous avez certainement entendu parler de la crise démographique. Est-ce que d’après vous une société gay-friendly et avec des femmes totalement émancipées (et elles le sont, le féminisme soviétique était peut-être moins axé sur la com que son alter-ego occidental, mais question résultats, il n’a pas à rougir) serait susceptible de surmonter la dite crise démographique ? Franchement, si l’on me demandait de choisir entre les libertés des homos et l’avenir du pays, je dirais : tant pis pour les homos. Rien d’étonnant à ce que cette mode (car c’en est bien une) ne recueille pas la sympathie des autorités (ni de certaines catégories de la population dites « patriotes »).

En ce qui concerne l’absence de démocratie, je vous renvoie aux conférences de M. Chouard pour apprendre ce que c’est que la démocratie. Sur ce plan, la Russie est à peu près au même niveau que les US ou l’Europe, et vous faites un peu figure de l’hôpital qui se moque de la charité. La démocratie n’existe nulle part, et surtout pas en France. À la limite, le seul pays qui soit démocratique dans l’esprit, à défaut d’en avoir les institutions, serait la Suisse. TOUS les autres pays sont au mieux des oligarchies plus ou moins autoritaires (et au pire, des dictatures ou des régimes militaires). Commencez déjà par balayer devant votre porte, après on en reparle.

Militariste, la Russie ? Évidemment qu’elle l’est ! c’est une condition de sa survie. Mais pas forcément impérialiste pour autant. La subtilité est de taille. Une Russie qui ne serait pas militariste serait très vite dépecée, et les Russes, après avoir vécu la dissolution de l’URSS, n’ont pas forcément envie de rééditer l’expérience en laissant la Fédération se faire dépecer.

Quant à ce que vous appelez « l’Internet libre », je ne sais pas si vous lisez (bien) le russe, et fréquentez beaucoup le Runet, mais je peux vous certifier que c’est un très mauvais exemple que vous avancez là : l’Internet russophone est très actif, dynamique et n’a rien à se reprocher question liberté d’expression, pas forcément pour le meilleur, mais c’est pas la question.

En ce qui concerne l’écologie, j’ose croire, au vu de ce que vous écrivez, que vous n’avez pas idée de ce que c’est, donc je n’ouvre pas le débat sur ce point.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès