• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de L.F.

sur « Should I stay or should I go » : le Royaume-Uni à la porte de l'Europe ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

L.F. L.F. 26 janvier 2013 18:33

Le principal motif d’intégration de la CEE pour le R-U était de participer à ce grand marché commun, alors en pleine croissance et qui collait parfaitement à la tradition de libéralisme économique chère aux britanniques.

Ils ont commencé à trouver ça beaucoup moins intéressant à mesure que les contraintes posées par l’Europe grandissaient ( malgré de nombreuses clauses d’opting-out ) et que la croissance européenne ralentissait.

Aujourd’hui les intérêts à rejoindre cette Union ont quasi-disparu : l’ouverture douanière de l’Europe vers l’extérieure est quasi-totale ( plus grand intérêt à rejoindre la marché commun donc ) et surtout cette Europe est plongée dans la récession.
De plus, la force économique du RU est maintenant la City et non plus l’industrie, ce qui réduit encore l’attrait d’un marché commun et tourne les anglais vers Wall Street et les places boursières asiatiques en expansion ( Hong-Kong, Singapour ) plutôt que vers l’Europe.

Ajoutez à cette disparition des attraits de l’UE pour le R-U le sentiment d’ « indépendance jalouse » ( rien de péjoratif dans cette expression ) qui anime toujours autant nos voisins d’outre-Manche, et vous comprendrez aisément que l’UE n’est plus tout à fait en odeur de sainteté à Londres.
Enfin, alors que le gouvernement anglais a beaucoup de mal a relever l’économie, une sortie de l’Europe lui donnerait une réelle action, dont les résultats sont directement vérifiables, à ajouter à son ( maigre ) bilan dans l’optique des élections de 2015 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès