• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Surya

sur Fritz Lang : sa période muette est la plus parlante


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Surya Surya 18 octobre 2013 13:03

Bonjour Taverne.

Je me suis en effet régalée  smiley

Quelques remarques : je n’ai rien contre la critique psychanalytique en règle générale mais je m’en méfie un peu, car elle peut aussi être basée sur l’interprêtation du critique. J’accepte l’idée qu’on pose le sentiment de culpabilité comme l’un des moteurs de l’oeuvre de Lang, mais je rejette tout ce qui concerne « rumeurs et compagnie contre thèses officielles ». Beaucoup de gens adorent broder autour des mystères, ce n’est pas nouveau, mais il se trouvent que, parfois, les thèses officielles sont les bonnes. Dans le cas de Lang, évidemment personne n’en sait rien, mais perso je ne vois pas pourquoi il aurait attendu que son épouse le surprenne au lit avec une autre s’il avait le projet de se débarrasser d’elle. Peut-être peut on imaginer, s’il ne s’est pas défendu de ces rumeurs à l’époque, qu’il avait eu, du fait de l’avoir trahie avec une autre, le sentiment d’être responsable de son décès, en gros de l’avoir tuée.

Pour ce qui est de sa convocation par goebbels, car certains parlent d’une véritable convocation que Lang aurait réussi à éviter en faisant sa valise d’urgence, je ne serais pas étonnée que cela soit la vérité.

Vous dîtes : « l’auteur utilise des éléments architecturaux et dessine des perspectives étonnantes. » Je crois que ces perspectives étonnantes, il les doit bien sûr à son talent en architecture, mais il les doit aussi (bien que visiblement il se soit défendu d’appartenir à ce courant) à l’influence de l’expressionnisme. Voir par exemple Le Cabinet du Dr Caligari, c’est parfois saisissant.

Pour ce qui est de Métropolis, lorsque vous dîtes : « Maria propose une alliance du capital et du travail où les exploités sont soumis. » vous parlez de la vraie Maria, ou de la fausse Maria ? C’est un point de détail mais je le trouve vraiment important. La vraie cherche à réconcilier les travailleurs et les exploiteurs, la fausse (qui est en fait le robot) fait exprès de faire tout le contraire, et sème la zizanie et pousse les travailleurs à se révolter.

« On remarquera l’effet impressionniste que le cinéaste donne aux rais de lumière sur la photo 1 » Impressionniste, ou expressionniste ? Je pense au fait qu’il y a un jeu d’ombres et de lumière, très structuré, avec des diagonales et un jeu sur la perspective.

Merci pour ce superbe article  smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès