• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de soi même

sur Le maintien de la cohérence quantique dans les cellules biologiques photosynthétiques


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

soi même 12 décembre 2013 11:00

Comme d’habitude, texte qui semble rigoureux de certitude pour finir avec cette hypothèse « on pourrait se demander si ces propriétés sont apparues, par hasard » . Quel déception ces articles, ils finissent tous par ce concept chameaux ( par hasard) non seulement cela deviens lassant, de voir un tel artifice employé à tous bout de champs ce terme.
Et en même temps l’usage du comique réplétif de ce terme, démontre un obscurantisme dogmatique qui devient de plus en plus stérile et une dérobade sur la véritable réalité que vous découvrez.
Il est évident à mes yeux , que dès que vous allez dans l’infiniment petit, vous heurtez à une vérité qui vous déchire les neurones, l’évolution, où la création est liée à une volonté organisé que vous ne pouvez que appréhender dans ses effets et jamais dans leurs causses réels.
Le néant Créateur peut être aborder par la pensé, et là où cela se complique en aucun cas, il pourra être définie et analysé par la découverte scientifique, pour une raison simple le suprasensible, ne peut être l’objet de la dessiccation scientifique. Elle ne peut que voir les effets et deviner sa présence et en aucun la connaître dans un sens matériel, car elle fait partie d’autre dimension inaccessible à l’expérimentation scientifique.

Un exemple : polémique pour certain, car elle défit les lois de la physique terrestre, c’est l’expérience de la mémoire de l’eau. Démontre très bien sous certaine condition, la possibilité de l’expérimentation dans un laboratoire et l’impossibilité théorique de le comprendre quels sont les processus qui sont à l’œuvre.
La conclusion de l’orthodoxie scientifique à été sans appel, c’est impossible, c’est du charlatanisme, il va sens dire que cette condamnation est la conséquence à l’utilisation abusive du concept Hasard qui masque la déliquescence conceptuelle de la science qui répugne à appréhender que certain effet observer vienne d’autres dimensions qui non plus rien à voir avec la matière.

Le rubicond de la science sera dépasser quand elle acceptera que dans l’organisation de l’évolution qu’elle étudie doit faire la place à d’autre champs à d’autres dimensions suprasensible qui s’exprime par la force,l’ intelligence et l’organisation de la vie car tant que ces donnée conceptuels ne seront pas reconnues, vous utiliserait toujours le mot hasard pour masquer votre refus conceptuel qu’il y a d’autre champs de force qui non rien à voir avec la physique matérielle .
.
La physique matérielle est l’écorce de votre étude, elle dit rien comment cette écorce c’est crée, vous pouvez que remonter les processus en aucuns cas les données de sa véritable causse.
Au delà du supra-atomique vous êtes dans l’impasse , il faut le reconnaître vous n’avez rien qui l’explique, qui soit cohérent et qui soit reproductif en laboratoire .

La modestie et le doute visiblement n’est plus l’apanage de la science, c’est la flagornerie et la vantardise orgueilleuse qui vous conduits dans le mur !
.
Vous confirmez par votre article ce que Rabelais à énoncer :
Sapience n’entre point en âme malivole, et science sans conscience n’est que ruine de l’âme

.
La Sagesse n’entre point en âme malveillante, et science sans conscience n’est que ruine de l’âme !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès