• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pascal L

sur Moïse et l'Exode : Quand la science ébranle la foi


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pascal L 18 mars 2015 00:12

@Alren
« Toutes les religions sans exception reposent sur des mythes »

Exact, mais les mythes peuvent avoir plusieurs lectures. La science et l’archéologie permettent, non pas d’invalider le mythe, mais de trouver plus facilement la lecture la plus intéressante. Une partie des religions trouvent dans la science une manière de conforter leur foi.
Par exemple, le mythe du paradis terrestre n’est pas la description d’une anomalie scientifique, mais on peut y voir la description d’une société entierrement tournée vers la jouissance individuelle où l’autre n’est qu’un objet de jouissance que l’on peut détruire et où le comportement général n’est pas très éloigné de celui des grands singes. La découverte de l’amour de Dieu par un premier homme signe la naissance d’une humanité symbolique qui échange son paradis de jouissance bien réel par l’espérance d’un paradis d’amour et reconnait progressivement l’amour de Dieu et des autres comme valeur suprême. Adam n’est pas unique, nous sommes tous Adam lorsque nous cherchons l’amour de Dieu et le paradis terrestre est encore bien peuplé…
L’humanité ne s’est pas créé en un jour et la Bible témoigne des difficultés. Nous ne sommes pas encore arrivé au bout du chemin.
 On ne doit pas confondre la Bible avec un livre de science et historiquement beaucoup de faits décrits sont sujets à caution, mais la force du texte reste intacte quand il s’agit de l’amour de Dieu.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès