• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pascal L

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1420 0
1 mois 0 76 0
5 jours 0 25 0

Derniers commentaires



  • Pascal L 19 septembre 20:00

    @Christian Labrune
    Le Dieu imaginé par Spinoza n’est pas le Dieu que j’ai rencontré.

    Aucune guérison inexpliquée à laquelle j’ai pu assisté n’a été faite pour corriger la nature. Là-dessus le message de Dieu est clair. Nous devons accepter notre vie telle que la nature et les hommes nous ont donné. De toutes façon la liberté de chacun est totale. S’il vient à l’idée de quelqu’un de vous estropier, Dieu ne l’empêchera pas. 

    Les guérisons interviennent toujours en complément d’un enseignement, comme une signature physique du message. La nature de Dieu est spirituelle et Dieu veut offrir le salut à ce qui est spirituel en nous. Le corps n’est qu’un passage et il retourne à la poussière (si on peut dire). La guérison vient confirmer le message en intervenant sur ce qui est visible et constitué d’atomes. En guérissant une personne, Dieu veut que cette personne se tourne vers lui et lui fasse confiance. Cela reste de toutes façons au niveau du message personnel, donc il n’y a rien à voir pour les autres, sauf s’ils se posent eux-mêmes des questions. J’ai vu le cas d’une personne qui a été guérie 3 fois de trois maladies différentes et qui a demandé ensuite le baptême, mais c’était bien le baptême qui était le but de Dieu. Si vous rejetez Dieu d’emblée, il n’y a aucune chance pour que vous receviez une guérison.


  • Pascal L 19 septembre 19:45

    @Jacques-Robert SIMON
    La question est : Est-ce que cet amour peut être Dieu ?

    La réponse est normande : ça dépend. Le mot amour est unique, mais le nombre possible de sens est grand. Les Grecs avaient quatre mots différents pour parler de l’amour et celui qui correspond à l’amour de Dieu est agapé, différent de éros, philia... Agapé est un amour inconditionnel qui évoque plus l’acte de charité que l’amour physique. Aimer une personne est bien différent d’aimer toute l’humanité et c’est bien là que Dieu se situe et c’est aussi ce qu’il nous demande pour accéder au salut. Sans l’aide de Dieu, je ne sais pas faire, mais sa présence vivante est là pour nous aider. Aimer est un très bon début, mais se débarrasser de tous les cadavres qui traînent dans nos placards est autrement plus difficile. Rencontrer Dieu peut nous faire progresser. Sa miséricorde est infinie et l’accès au salut est ainsi rendu possible. Encore faut-il que nous acceptions que la lumière soit faite sur nos parts d’ombre. C’est plus facile lorsque les placards sont propres.


  • Pascal L 19 septembre 19:17

    @Ar zen

    Scientifiquement, votre raisonnement ne tient pas.
    La différence principal est qu’il n’existe pas de témoignage allant dans le sens de l’existence des licornes, donc il est raisonnable de penser qu’elles n’existent pas. Le nombre de témoignages sur l’existence de Dieu ne permet pas de conclure à l’inexistence, sauf à traiter les témoins d’affabulateurs, mais en l’absence de preuves dans ce sens, ce n’est pas non plus possible. La seule solution qui vous reste est de dire que vous ne savez pas et ce n’est pas déshonorant. De toutes façons, si Dieu n’a pas d’importance dans votre vie, vous n’avez aucune raison de conclure pour les autres.


  • Pascal L 19 septembre 10:31

    @Jacques-Robert SIMON

    Pour moi, il est certain qu’il existe puisque je l’ai déjà rencontré, mais la lecture du texte n’est pas suffisante pour convaincre tout le monde. Le témoignage est également nécessaire pour permettre à d’autres de le rencontrer également. Si je peux le faire, c’est que chacun peut le faire et cet rencontre est la meilleure preuve possible.


  • Pascal L 19 septembre 10:24

    @P.-A. Teslier
    Votre esprit scientifique est en train de se noyer !

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès