• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pascal L

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3140 0
1 mois 0 49 0
5 jours 0 20 0

Derniers commentaires



  • Pascal L 30 juillet 19:36

    @Gollum
    Lisez ma réponse à Jean Keim, elle traite de ce sujet. Le problème du sophiste, c’est qu’il voit le dialogue comme un combat où tous les coups sont permis, donc y compris et surtout par le mensonge. J’ai déjà répondu à vos questions depuis longtemps, mais vous n’avez pas écouté. On fini par se lasser et de toutes façon, le seul vainqueur doit rester la Vérité.



  • Pascal L 30 juillet 19:32

    @Jean Keim
    Il me semble que vous faites allusion à ce texte :
    Il y avait un homme, un pharisien nommé Nicodème ; c’était un notable parmi les Juifs. Il vint trouver Jésus pendant la nuit. Il lui dit : « Rabbi, nous le savons, c’est de la part de Dieu que tu es venu comme un maître qui enseigne, car personne ne peut accomplir les signes que toi, tu accomplis, si Dieu n’est pas avec lui. » Jésus lui répondit : « Amen, amen, je te le dis : à moins de naître d’en haut, on ne peut voir le royaume de Dieu. » Nicodème lui répliqua : « Comment un homme peut-il naître quand il est vieux ? Peut-il entrer une deuxième fois dans le sein de sa mère et renaître ? » Jésus répondit : « Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l’eau et de l’Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair est chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit. Ne sois pas étonné si je t’ai dit : il vous faut naître d’en haut. Le vent souffle où il veut : tu entends sa voix, mais tu ne sais ni d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi pour qui est né du souffle de l’Esprit. » Nicodème reprit : « Comment cela peut-il se faire ? » (Jean 3, 1-9)
    Ce n’est pas de réincarnation dont il est question, ni même d’une renaissance dans l’Esprit mais d’une naissance. Je comprends ce texte comme le fait qu’il existe une part spirituelle en nous qui nous accompagne depuis la naissance matérielle. Il s’agit d’une double naissance et pas de deux naissances successives.

    Pour la réincarnation de d’Elie en Jean, Jean est catégorique :
    Voici le témoignage de Jean, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? » Il ne refusa pas de répondre, il déclara ouvertement : « Je ne suis pas le Christ. » Ils lui demandèrent : « Alors qu’en est-il ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Je ne le suis pas. – Es-tu le Prophète annoncé ? » Il répondit : « Non. » (Jean 1, 19-21). 
    L’Evangile de Matthieu est plus ambigu, mais on peut également le lire comme une image car le retour d’Elie était très attendu par le peuple :
    « Et, si vous voulez bien comprendre, c’est lui, le prophète Élie qui doit venir. » (Matthieu 11, 14)
    Mais Mgr Alichoran, à partir de l’évangile en Araméen précise : « il s’agit de la formule concernant Elie, encore répétée traditionnellement aujourd’hui en milieu juif : « le prophète Elie doit revenir aux temps messianiques » ». Il s’agit donc d’une expression, pas une description précise.

    Je n’ai pas fait d’études de philo, mais j’aime bien Tresmontant. Toutefois, la science a bien avancée depuis cette époque et je fais un peu plus confiance à des études du XXIème siècle. A son époque Tresmontant ignorait tout sur les textes en araméen qui ont été retrouvés depuis. Il était également de bon ton de penser que Jésus parlait l’Hébreu alors qu’il s’agissait déjà d’une langue morte utilisée exclusivement dans la liturgie.

    « des disciple du Bouddhisme... » C’est loin d’être évident dans le monde romain car le Bouddhisme n’avait pas l’importance qu’il a aujourd’hui. Quelques historiens estiment même que la datation est loin d’être assurée et que le Bouddhisme est peut-être plus récent que le Christianisme. Le cycle des réincarnations pose un problème face à la science d’aujourd’hui. Il faudrait en principe une terre qui a toujours existé et qui existera toujours. Ce n’est pas vraiment compatible avec ce que disent les physiciens. Le Bouddhisme est un gnosticisme où l’homme est une partie d’un tout divin. Malheureusement l’homme n’a pas créé la terre malgré son statut...



  • Pascal L 30 juillet 18:19

    @Gollum
    Je ne réponds pas aux sophistes.



  • Pascal L 30 juillet 13:25

    @Jean Keim
    Tresmontant a fait une traduction des Evangiles vers l’Hébreu et sa démarche est maintenant très discutable. Nous savons maintenant que les Evangiles ont été écrit initialement en Araméen, la langue de Jésus, et ces textes sont maintenant connus. L’Eglise Assyro-chaldéenne avait gardé ces documents dont nous pouvons démontrer aujourd’hui qu’ils sont les originaux. En effet, ces Evangiles portent la trace d’une tradition orale avec une rime, un rythme, des enchaînements de paragraphes et une organisation du texte avec un argument central et des symétries. L’Evangile de Matthieu ne contient aucune irrégularité et cela prouve l’authenticité car toute modification entraîne la disparition d’au moins une des marques. Aucune des traductions ne porte ces marques ce qui montre dans quel sens a été fait la traduction. Si vous cherchez l’authenticité du texte, c’est cette version en araméen qu’il faut consulter et elles ont maintenant été traduites en Français. Pour Matthieu, je vous conseille la traduction faite par Mgr Alichoran à causes des nombreux commentaires qu’il a fait. Bien entendu, ces textes éclairent quelques détails mais ne contiennent aucun changement de dogme. Vous verrez qu’il n’est jamais question de nouvelle naissance. Vous arrivez comme vous êtes, avec vos défauts et qualités, vos souffrances et vos joies, votre capacité à aimer ou à haïr. Rien n’est effacé, sinon votre corps mortel. La réincarnation s’oppose à la théologie enseignée par Jésus car c’est ce que vous êtes et non ce que vous avez fait qui est la clé du salut. Recommencer n’a pas de sens et de toutes façons, Dieu vous pardonne tous vos péchés. Si vous n’êtes pas sauvé, c’est que avez refusé à cause des conséquences que cela entraîne pour vous.

    Bien sûr, tout le monde n’a pas accepté les Evangiles de la tradition des apôtres et des mouvements se sont permis d’éditer des textes plus conformes à leurs désirs. Malheureusement, ces textes sont trop tardifs pour pouvoir se référer à une tradition authentique. Ils contiennent de nombreuses erreurs qui ne montrent que leur méconnaissance du contexte du premier siècle. Le dogme qui a été le moins accepté est curieusement l’amour de Dieu pour l’humanité. Mais sans amour, il faut une loi et cela favorise ceux qui sont avides de pouvoir. Satan utilise l’orgueil des hommes pour faire passer sa haine de Dieu.



  • Pascal L 30 juillet 11:59

    @babelouest
    Le salut, c’est la totalité de l’enseignement de Jésus. Difficile de passer à côté. Vous avez tout à fait raison de penser que vos molécules seront rendues à la Terre. Le salut annoncé par Jésus n’est pas terrestre, ni même extra-terrestre. Si Dieu est, il est sans le big-bang, donc sans la création du temps et de l’espace ni de tout ce que nous rencontrons. Jésus disait « Mon royaume n’est pas de ce monde ». Il annonce qu’il existe « quelque chose » à côté de ce que nous connaissons que nous appelons un monde spirituel par opposition à notre monde matériel.
    Il y a plusieurs observations qui nous permettent de mettre le doigt sur ce monde. De tous temps, l’espèce humaine a été sensible à cet autre monde avec le dialogue avec les esprits et c’est une spécificité de l’espèce humaine. Des guérisons bien matérielles sont possible avec une intervention de ces esprits. Autre chose, il est impossible que notre monde ait été créé par l’effet du hasard. Calculez la probabilité de l’apparition d’un organe comme l’œil avec ses matériaux, l’alignement optique... dans le temps écoulé depuis le Big-Bang. La probabilité que vous risquez de trouver sera considérée comme impossible par tout physicien et de loin. La gnose de Princeton fait l’hypothèse qu’il existe une intelligence dans la moindre particule de l’univers et que les particules s’assemble selon cette intelligence. Il leur reste à démontrer son existence. Alors, il est difficile de ne pas imaginer qu’il y a une intention derrière la création de la vie. Du chaos, le hasard ne sait créer que plus de chaos.
    Si nous pouvons considérer qu’il est possible d’être sensible à ce monde spirituel, cela signifie probablement que nous avons quelque chose en nous qui appartient à ce monde. Si résurrection il y a, c’est de ce côté qu’il faut chercher.
    De toutes façons, personne ne vous demande à y croire. Selon l’enseignement de Jésus, il vous sera demandé d’accepter l’amour de Dieu. SI cela paraît simple, beaucoup n’y arriverons pas car ils préfèreront que ce qu’ils ont fait reste caché. Dans tous les cas, il n’y a pas de mauvaise nouvelle. Vivre dans l’amour de Dieu, ce n’est pas si terrible et si vous refusez, Dieu ne vous obligera pas et vous pourrez disparaître complètement.

Voir tous ses commentaires (20 par page)


Publicité


Publicité



Palmarès

Publicité