• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Dr Khadija Moussayer

sur Les femmes principales victimes des maladies auto-immunes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Dr Khadija Moussayer Dr Khadija Moussayer 17 mars 2016 13:49

@Shanan Khairi

Bonjour,

Merci de vos précisions qui ne m’apparaissent pas en contradiction avec ce que j’ai développé.
L’immunologie est une discipline entière depuis bien longtemps, c’est le concept d’auto-immunité qui est plus récent et qui a mis plus de temps à être compris et admis. Ainsi Ehrlich proclame le dogme de « horror autotoxicus » en 1898, indiquant qu’on ne fait pas des anticorps contre ses propres constituants.
Il sera démenti en 1900 par Metalnikoff qui démontre la production d’auto-anticorps contre ses propres spermatozoïdes et en 1904 par Ladsteiner qui démontre la nature auto-immune de l’hémoglobinurie paroxystique au froid. 
Ces principes auto-immunitaires ne sont opérationnelles que depuis une cinquantaine d’années.

Concernant la spondylarthrite, j’indique bien qu’elle affecte plus les hommes que les femmes, sans doute avec un ratio plus proche de 1,1/1,2 homme pour une femme que de 1,5. On a d’ailleurs crû pendant longtemps qu’elle touchait un peu plus les femmes. Si les spondylarthropathies ne sont pas des maladies rares comme le lupus par exemple (maladie rare = pathologie touchant moins d’une personne sur 2 000), elles ne sont pas fréquentes avec une prévalence aux environs de 0,2 %, loin
derrière la polyarthrite rhumatoïde(0,5 -0,6 %), le psoriasis, les troubles thyroïdiens auto-immuns...

La revue Cochrane a démontré (comme d’autres études) que les chiffres de prévalence de certaines maladies étaient « gonflés ». Ces chiffres sont parfois sources en effet d’enjeux entre les différents acteurs impliqués et qui échappe à la réalité des faits. Les études épidémiologiques sont en outre plus compliqués qu’il ne paraît à faire et on devrait, y compris moi-même, utiliser plutôt une fourchette de prévalence (ente X et X %). Ceci étant, je n’ai pas connaissance que le sex-ratio soit à l’origine de polémique. C’est vrai que les hommes consultent plus tardivement, mais une fois que la maladie est bien installée, ils se soignent comme les femmes. Si vous avez un lien sur une étude générale concernant le sexe ratio, merci de me l’envoyer.


Concernant le diabète, j’indique bien que le diabète de type 1 ne concerne qu’un peu plus de 10 % des malades. Ce qui est par contre plus pertinent, c’est la tendance du DT1 à augmenter plus vite que le DT2.

Enfin, l’OMS indique en 2016 que l’insalubrité de l’environnement provoque 12,6 millions de décès par an : 

http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2016/deaths-attributable-to-unhealthy-environments/fr/


Je crois à ce propos qu’il faut distinguer les facteurs de survenue des maladies (sexe, pollution, infections, âge.., les pathologies elles même (les maladies auto-immunes étant multifactorielles, le sexe, la pollution, les infections la prédisposition génétique... sont susceptibles de les déclencher) et ses conséquences sur l’organisme : quels organes sont touchés par prédilection.

 Les atteintes cardiovasculaires sont les plus nombreuses dans le monde (l’avc, l’AOMI.. font partie de ces atteintes). Il est vrai par contre que le « cardiovasculaire » est une catégorie « fourre tout » qui ne tient pas compte de la pathologie à l’origine des lésions . Ainsi les vascularites sont des attaques auto-immunes sur les vaisseaux qui sont rangées dans la catégorie cardiovasculaire alors qu’en toute logique on pourrait choisir un autre catégorisation plus rigoureuse les affectant alors dans la sphère des maladies auto-immunes.

Pour plus de précision sur le rôle de l’environnement dans les Mai, je me permets de vous joindre le lien relatif au résumé d’une conférence grand public que j’ai faite sur l’impact de l’environnement sur les MAI ainsi qu’un autre lien sur un interview 

 

http://acopm.ma/actualites/actualites-nationales/741-limpact-de-lenvironnement-sur-lorigine-de-certaines-maladies-et-notamment-les-maladies-auto-immunes-en-debat-a-linstitut-superieur-detudes-maritimes-isem


http://fr.slideshare.net/KhadijaMoussayer/immunite-et-auto-immunite-interview-dr-moussayer-presidente-dammais

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès