• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Aristide

sur Pourquoi l'ingérence est réactionnaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Aristide Aristide 2 octobre 2017 09:37

L’histoire vu par ce ... gugusse est assez étonnante. Bon que les Etats Unis mène une politique impérialiste est une évidence, la dénoncer n’exempte aucunement de dénoncer celles des autres puissances.


Une vision historique équilibrée ? L’auteur explique que les EU sont intervenus plus de 50 fois depuis 1945. Surement exact tellement les EU ont essayé de dominer le monde et continuent d’ailleurs. Mais dans le même élan voilà donc que la Russie aurait toutes les qualités, Budapest et Prague, Afghanistan,... les interventions en Afrique par Cubains interposés, ... nada, l’auteur décrit une Russie pacifique face à l’ogre américain. 

Autre chose ? Voilà donc que l’auteur écrit « Ecrasée par la machine de guerre fasciste, la République espagnole du “Frente popular” n’aura pas cette chance ». Mais de quelle chance parle t’il ? Eh ben, de l’aide extérieure de pays européens dont la France de l’époque, erreur s’il en est tellement cette décision de non intervention a encouragé les nazis dans leur politique d’annexions successives ... Comme quoi l’ingérence a peut être quelquesavantages.

L’auteur ne serait-il pas plutôt pour une ingérence à géométrie variable. De celle qui permettent à deux républiques auto proclamés de l’Ukraine de tenir face à un pays entier ? Cette ingérence à la mode chinoise en Corée du Nord et ailleurs, ...

Toutes les puissances mondiales que sont les EU, la Russie et la Chine sont dans une position de domination des plus faibles, on peut évidement le condamner, rien à reprocher à cette position, mais désigner un seul responsable est d’une malhonnêteté assez habituelle chez cet auteur. 

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès