• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aristide

Aristide

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 4386 0
1 mois 0 94 0
5 jours 0 11 0

Derniers commentaires



  • Aristide Aristide 21 septembre 17:39

    @JL
    Ces prélèvements ne résultent pas du fait du prince mais ont été négociés. Quand vous payez vos cotisations chômage et assurance maladie, etc, etc ...


    Ce n’est pas ma définition mais celle de l’Insee, : « Les prélèvements obligatoires sont les impôts et cotisations sociales effectives reçues par les administrations publiques et les institutions européennes. Cotisations sociales et impôts sont comptabilisés pour leurs montants dus, mais les prélèvements obligatoires sont nets des montants dus non recouvrables : on retranche donc aux impôts dus les « admissions en non-valeur ».

    Après vous pouvez donnez VOTRE définition mais supportez que l’on prenne la plus crédible, utilisée partout ...

    Quand à votre conclusion « Désolé mais vous vivez dans un pays dont la devise nationale comporte le mot « fraternité », un mot qui fait sens. ». Et alors, je paye des cotisations sociales, des taxes indirectes, des impôts directs ... enfin je n’échappe aucunement à mes obligations. Aussi bien que vous j’espère, je connais le terme de « fraternité », alors vos leçons ...


  • Aristide Aristide 19 septembre 09:47

    @JL


     Vous mélangez les torchon et les serviettes : les cotisations sociales ne sont pas des prélèvements obligatoires. 


    En accord ou pas avec notre système, les cotisations sociales sont des prélèvements obligatoires.




  • Aristide Aristide 18 septembre 13:51

    @yack2

    Benalla est un adepte de votre posture assez ridicule. La violence, la bouffe, ...




  • Aristide Aristide 18 septembre 13:45

    @yack2


    Mes aneries ? Mes fariboles ? Étonnant de ne pas trouver chez un enseignant, pourtant en première ligne, l’écho favorable à mon message. Serait-il si fumeux de contester la violence en réponse ? Surtout venant d’un adulte en charge d’éducation, je vous plains. 

    Pour le reste, je vous laisse à votre admiration des sociétés d’Afrique, Asie et Amérique latine et à vos délires sur l’éducation par la violence. 


  • Aristide Aristide 18 septembre 12:15

    Les commentaires me sidèrent. Justifier la violence sur un gamin, mais c’est n’importe quoi. Que ce gamin soit insolent, injurieux ne justifie en rien cette réponse violente. Et si le gamin mesurait 1,80 et répondait à la violence ? Allons, c’est inadmissible. 


    J’ai aussi noté la circonstance aggravante pour certains, il traversait en dehors des passages protégés. Allons, le piéton a toujours priorité, il ne manquerait plus que cela que cela soit une raison pour klaxonner, dont l’usage est limité à l’avertissement, ce qui n’était pas le cas. 

    Pour le reste, il s’agit de la sortie d’un collège, il me semble que la prudence exige une vitesse modérée et une vigilance accrue, des gosses qui font les imbéciles et ne font pas attention sont légions, il suffit de le constater dans TOUTES les sorties d’école. Ce chauffeur de bus a une attitude intolérable. Qui a provoqué ? Le klaxon, il me semble, la réponse du gosse est aussi inapproprié que ce coup de klaxon ... 

    La violence n’est JAMAIS une bonne réponse, conforter ce type de comportement est à l’opposé de l’objectif attendu : le respect réciproque.




Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès