• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aristide

Aristide

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3450 0
1 mois 0 115 0
5 jours 0 17 0

Derniers commentaires



  • Aristide Aristide 17 octobre 11:48

    Tout d’abord je tiens à vous féliciter de votre participation à l’aide aux plus démunis. Et cela sans arrière pensée, croyez moi. Si, si, vraiment. Pour le reste qui concerne le conditionnement de ces personnes, je crois que vous essentialisez le problème de la sur-consommation qui concerne très peu cette frange de la population. 


    Ces personnes ont la chance d’avoir la possibilité de se nourrir par la récupération des surplus de notre consommation, notre consommation dont je vous accorde largement le caractère assez ... futile et excessif à la fois, tellement il a pris de la place dans nos sociétés. Mais elles ont surtout la chance de rencontrer des personnes qui bénévolement leur donnent beaucoup plus que cette simple nourriture. Elles comprennent peut être que tout espoir n’est pas perdu et qu’il existe autre chose que la course à l’abondance. Dans les quelques menus « excès » que vous leur donnez en culpabilisant, ce n’est pas ce que vous leur donnez qui compte le plus, mais le fait que vous soyez là pour leur donner.

    Alors oui, sur le fond de cette « aide » à la survie, il est toujours possible de tirer des conclusions sur nos sociétés, leurs tares et leur défauts. Je comprend même le raisonnement que vous tenez ici, mais allons, serait-ce donc que tout ce qui contribue à l’aide soit condamnable, car elle retarde effectivement la révolte, la révolution ont dit d’autres. Placé sur ce point de vue de consolidation de notre système, il est évident que les allocations familiales, les aides sociales, ...le RSA, .... toutes ces contributions peuvent de la même manière etre jugées comme conservatrices de notre société par le formatage des esprits et le maintien dans un état suffisant qui interdit toute réaction.

    Certains ultralibéraux dont vous n’êtes pas, défendent cette idée que les aides de toute nature sont contre productives car elles maintiennent les bénéficiaires dans une dépendance qui leur interdit toute saine réaction pour sortir de leur situation, se prendre en main qu’ils disent, d’autres moins polis les traitent de fainéants ou de je ne sais quel défaut rédhibitoire que l’on ne rencontre jamais dans les couloirs des banques ou des ministères.

    Vous voyez bien que cette méfiance dans la solidarité est instillée aujourd’hui par notre nouveau et jeune président., Cette solidarité même si elle n’est pas exempte de défaut est pour moi la meilleure des choses surtout quand ce sont de simples citoyens qui s’investissent ...


  • Aristide Aristide 16 octobre 17:33

    Un simple remarque, il me semble que c’est le choix du défunt ou de sa famille que de demander une cérémonie religieuse. Quel étonnement donc, à ce que l’on s’offusque de ce qui est dit par ceux qui en sont chargé. De plus,dans ces cérémonies religieuses, en général il est demandé à la famille d’intervenir en chaire pour prononcer une éloge funèbre ou prononcer quelques mots. 


    Je comprends assez mal ce billet qui laisse à penser que l’on aurait outrepasser les volontés du défunt. 




  • Aristide Aristide 16 octobre 16:56

    @Ouallonsnous ?


    Le réseau Linky ???? Allons, c’est un compteur, nul besoin de percer les rues .... Pfffff.


  • Aristide Aristide 16 octobre 16:53

    @flourens


    C’est cela, le danger ce sont les voitures. Les motards qui doublent ligne jaune ou pas, frôlent les véhicules gentiment arretés à un feux ou dans un bouchon, accélèrent comme des allumés avec des pots d’échappement au bruit qui réveille une ville entière, ...

    Et les voilà donc donnant des leçons de prudence ...



  • Aristide Aristide 15 octobre 19:25

    @Le421
    La rue n’est pas faite pour les véhicules mais pour les piétons scotchés sur le smartphone et les gamins qui jouent au ballon.


    En voilà de la bonne idée simple d’insoumis avec voiture en plastique ... Serait ce donc que la rue ne soit pas cet espace partagé par tous pour se déplacer, en toute sécurité, ...

    J’adore l’autrefois, le temps heureux où on pouvait rouler sans limitation de vitesse sur toutes les routes, le temps ou les villages étaient traversés par des files ininterrompues de véhicules, de camions, le temps où l’on n’était pas contrôlé pour sa vitesse ou le nombre de bières, ... Mais si l’insoumis à voiture en plastique vous dit que c’était mieux avant ...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès