• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Emile Mourey

sur Correction à mon article sur Gergovie adressé à Alain Deyber qui enseigna l'Antiquité à l'école prestigieuse de Saint-Cyr


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Emile Mourey Emile Mourey 16 décembre 2017 16:45

@Antenor

 ??? Mais que faites-vous du texte de César ? Que faites-vous des traces archéologiques de camps et de fossés ? Que faites-vous de la description d’Avitacus par Sidoïne ? Que faites-vous de la permanence des points forts du terrain que vous avez contribué à mettre en évidence ? J’ai du mal à vous comprendre. Peut-être pensez-vous, comme d’autres, que les traductions d’un texte sont malléables et qu’on peut les appliquer sur un autre terrain, pour peu qu’il lui ressemble. Dans ce cas précis, c’est absolument impossible. La description est suffisamment précise pour qu’elle ne puisse pas s’appliquer à un autre terrain. Ou alors, vous pensez que j’ai adapté ma traduction pour la faire coller au terrain du Crest. Je vous affirme que non, et je ne peux que regretter que la ministre de la Culture n’ait pas encore pris la sage décision de réunir un groupe de traducteurs qualifiés pour corriger les erreurs manifestes de toutes ces anciennes traductions.

Il suffit de constater avec quelle désinvolture ces traducteurs intervertissent les mots oppidum et ville comme si c’était la même chose. Dans ces conditions, il ne faut pas s’étonner que les archéologues fassent de même. Je ne connais du latin que ce qu’on m’a enseigné dans ma scolarité, mais je peux vous affirmer que je suis absolument scandalisé quand je lis les traductions qu’on propose au public.
 

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès