• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de JL

sur Blaise Pascal : Les trois ordres


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Francis JL 17 février 2018 12:18

@Robin Guilloux,
 
Vous dites : ’’aucun des ordres inférieurs ne peut voir un ordre supérieur, tandis que tout ordre supérieur voit et juge les ordres inférieurs.’’
 
Les ordres sont mirauds. Ce sont les individus qui voient ... ou pas.
Les ordres ne jugent pas, ce sont les hommes qui s’arrogent le droit de juger. Quand ils le font au nom de leurs propres croyance, alors je dis qu’ils se situent au niveau le plus bas.
 
La pensée perverse, par exemple, ne s’aventure jamais dans les ordres supérieurs. Ainsi le capitalisme dérive-t-il vers le crony-capitalisme.
L’égoïste accepte bon gré mal gré, l’égalité mais ignore la fraternité.
 
 
(*) « Le capitalisme contemporain est devenu par la force de la logique de l’accumulation, un « capitalisme de connivence ». Le terme anglais « crony capitalism » ne peut plus être réservé aux seules formes « sous-développées et corrompues » de l’Asie du Sud est et de l’Amérique latine que les « vrais économistes » (c’est à dire les croyants sincères et convaincus des vertus du libéralisme) fustigeaient hier. Il s’applique désormais aussi bien au capitalisme contemporain des États-Unis et de l’Europe. ... Dans son comportement courant, (cette classe dirigeante) se rapproche alors de ce qu’on connaît de celui des « mafias », quand bien même le terme paraîtrait insultant et extrême ». (Par Samir Amin, économiste et président du World Forum for Alternatives.)

 
 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès