• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Marcel MONIN

sur Le triomphe de l'élection pour la gloire de la démocratie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Marcel MONIN Marcel MONIN 3 mars 12:49

@Jonas
Si les Islamistes politiques arrivent au pouvoir par l’élection, cela confirme que la pétition de principe selon laquelle « qui dit élection dit démocratie » est absurde.
C’est ce que les dirigeants algériens ont compris quand ils ont arrêté jadis le processus électoral qui donnait le FIS vainqueur.
(Que Bouteflika soit ou non un rempart contre ceci ou cela est une question qui ne fait pas l’objet de notre réflexion. Etant entendu que lorsque un élu doit son poste à une votation dont l’objet réel est de faire barrage à un mouvement ou à une tierce personne par ex. voter Macron pour faire barrage à Mme Le Pen- l’élection est pour le moins déviée de son objet naturel. Ce qui peut également, sous un autre rapport, avoir des conséquences négatives pour le fonctionnement de la démocratie, par exemple, lorsque l’élu invoque la légalité de son installation dans le poste, pour faire ce qu’il envie de faire, y compris quand c’est pour aller à l’encontre de l’intérêt général ou de l’intérêt supérieur de l’Etat) 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès