• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Arthur S

sur Langoureux vertige...


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Arthur S Arthur S 14 mars 16:48

Les Jeux et les Hommes font une place essentielle au vertige ; c’est l’une des catégories anthropologiques du jeu, dans la nomenclature qu’en propose Caillois : 

- jeux de compétition

- de hasard

- de simulacre

- et de vertige.

Le vertige est cette disposition par laquelle on s’efforce de « provoquer en soi, par un mouvement rapide de rotation ou de chute, un état organique de confusion et de désarroi ».

Dans les spasmes, les transes, les déséquilibres, les étourdissements, il s’agit de « détruire pour un instant la stabilité de la perception et d’infliger à la conscience lucide une « panique voluptueuse », où le corps lui-même ne retrouve qu’avec peine « son assiette » et le sentiment de sa propre « netteté ». Il s’agit aussi d’« anéantir la réalité avec une souveraine brusquerie ».

Le vertige est l’état d’ébriété que procurent les jeux, comme les alcools et les drogues, une « petite mort » tellement délicieuse qu’on est pressé d’y retourner et que l’on devient dépendant.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès