• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de zdeubeu

sur Le gouvernement souhaite dynamiser le commerce électronique... de fruits et légumes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

zdeubeu (---.---.149.194) 2 mai 2006 18:18

Je trouve l’article assez risible d’étroitesse de vue.

Quand le mec dit « utilisation collective du commerce électronique pour la distribution des fruits et légumes par des producteurs ou détaillants », vous pensez imédiatement à un AMAZON.FR de la tomate. C’est nul.

Il existe (déjà) plein de systèmes de distribution de fruits et légumes mis en place par des producteurs ou détaillants et utilisant l’internet.

A titre d’exemple, j’utilise régulièrement les services d’une association nommée « Terroir Direct » (www.terroir-direct.com). Le vendredi, vous avez la liste des produits « commandables » à disposition. Vous commandez avant le mardi, et vous êtes livrés selon votre choix le jeudi ou le vendredi. Pas chez vous, pas pas POSTE/UPS/DHL/FEDEX... mais chez des vrais gens ou des vrais commerçants, où vous pouvez regarder vos produits, discuter un poil..

Certes, prendre son panier et aller au marché, c’est cool. Mais d’une part on n’a pas toujours le temps ou l’envie de le faire, et d’autre part quand vous habitez un bled, y’a pas forcément de marché à proximité.

Alors sinon vous pouvez continuer à acheter vos fruits/légumes/fromages/viandes (etc) au supermarché du coin. Vous achèterez, au mieux, des produits locaux pour lesquels le producteur (votre voisin) se retrouvera privé d’une (grande) partie du revenu de son boulot, et au pire des trucs pesticidés venant de très loin, ceuillis verts (et ayant couté plus cher en carburant qu’à produire).

Je ne suis pas vieux, mais quand j’étais gamin, j’allais chercher le lait à la ferme dans des bidons. Aujourd’hui, avec internet, j’ai la possibilité d’acheter du lait qui vient de pas très loin de chez moi. Il est possible de disserter sans fin sur le lien social distendu étou étou, mais c’est quand même mieux que des briques d’UHT.

Le constat est là : Internet rapproche les gens.

(NB : J’ai cité Terroir-Direct, mais il y a plein d’initiatives de ce genre, Panier paysan, Panier fermier.. jusqu’au AMAP, pour les consommateurs les plus engagés)


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès