• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de JPCiron

sur Certains athées seraient-ils de mauvaise foi ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JPCiron JPCiron 5 mai 10:42

@Pierre Régnier

< ... plus que jamais nécessaire, de constater les appels à la haine et à la violence dans les religions.... devoir de discernement entre religion principalement pacifiante et religion principalement criminogène.>

Certes, cela va sans dire. Évitons cependant quelques travers :

> évitons d’inciter aux réflexes dualistes/ manichéens, pourtant si courants dans les religions, dans la politique s’appuyant sur une religion, ou hors religion.

> ce que nous pensons sincèrement bel et bon est aussi le résultat d’un formatage de l’esprit. Ainsi, en Asie, les Droits de l’Homme sont souvent subordonnés au concept d’ harmonie car l’individu vit par et grâce au groupe qui est donc plus important. Quand ces sociétés ont des dieux, ils sont souvent eux aussi soumis aux lois physico-chimiques du monde... Quand on a cela en tête comme choses « naturelles », on pense autrement que chez nous. Et on voit les J-Cs comme un peu bizarres...

> ne simplifions pas le concept de religions : il n’y a pas trois « religions du Livre », mais une foule de branches, groupes, sectes... certaines de ces sectes étant reconnues comme religion à part entière aux USA, par exemple.
Et, à mon sens beaucoup de ces « groupes religieux » Judéo-Chrétiens ne valent guère mieux que « les autres » sur certains thèmes : haine, sentiment suprématiste, domination,... (je laisse à part le thème des violences physiques, qui a aussi été notre lot dans les temps anciens. Quoique bien des guerres des temps modernes aient été inspirées par le sentiment de devoir agir pour instaurer la volonté divine !)

> Quand on parle de violence, n’oublions pas la violence ’’douce’’ de la légalité amorale, de la ’Guerre Médiatique’ qui formate l’esprit de nos enfants, de la domination économiqo-financière qui poussent en douceur nos contrées vers la quasi-vassalité, de la quête ’de libération’ de peuples qui ne l’ont pas demandé, etc 

> Quand on dit vouloir la paix, ne voulons-nous pas trop souvent dire « notre » vision de la Paix. C’est-à-dire la paix après que ceux d’en face se soient -volontairement ou non- ajusté à nos désirs. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès