• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Séraphin Lampion

sur Qui est Jésus ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Séraphin Lampion Séraphin Lampion 16 mai 12:05

@CoTernic

Sidna Aïssa, très souvent associé à Marie (Myriam), est considéré comme un être spirituel exceptionnel. Exception confirmée par le Prophète quand il annonce son retour de pour les temps messianiques où la paix, la justice, l’égalité triompheront enfin sur terre.

Il est intemporel et ne peut être ni cerné, ni connu, ni localisé. Le message spirituel d’Aïssa ne peut pas se révéler à celui qui ne va pas à la source même d’où émane cette réalité divine. Dans l’ésotérisme musulman (Tacawwuf – soufisme), il y a des stations (degrés spirituels) pour chaque prophète évoqué dans la Bible, et dans le Coran. La station d’Aïssa est particulière et parmi les plus élevées. Son enseignement délivre une spiritualité pure sans lien déterminé dans le temps et dans l’espace.

Pour les soufis, il est l’émanation ou la démonstration physique que l’être par une voie initiatique peut retrouver l’essence universelle qui donne équilibre et harmonie au monde manifesté, mystère de la création. L’avènement du message mohammadien vient confirmer et révéler dans sa profondeur le contenu de son message. Comme le dit le prophète Mohammed « Nul n’est plus en droit de se réclamer d’Aïssa et Marie que moi-même, car entre lui et moi il n’y a aucun prophète ». Entre les deux prophètes il n’y a aucune altération, aucune rupture. C’est dans l’équilibre entre ses deux pôles que le mystère de la vérité se dévoile à l’homme.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès