• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de The Critical Vegan

sur Antispécisme : Peter Singer et la dénonciation du spécisme


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

The Critical Vegan The Critical Vegan 16 mai 15:29

@Samson

Bonjour, 

L’égalité de droits peut en effet aussi être une option intéressante pour réfléchir à la question. J’ai présenté ici une approche utilitariste de la question, mais certains auteurs l’ont aussi abordé du point de vue de la théorie des droits : on peut notamment citer Regan et Francione. Avec cette approche, le premier problème est alors de déterminer le critère pertinent à l’attribution de droits. Sur ce point, il me semble que la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen est pour le moins évasive : se contenter de faire appel à des droits « naturels » n’est pas très satisfaisant.

Sur le critère du langage verbal articulé et complexe, je vous rejoins sur le fait qu’il puisse être déterminant à la discrimination entre prescripteur et simple sujet de droits. J’ai en effet du mal à imaginer comment un individu dénué d’une telle capacité pourrait en être prescripteur.

Mais la question ici est bien celle de l’inclusion dans le cercle des sujets de droit. Et là, je ne pense pas que ce critère du langage verbal soit déterminant, puisqu’on y inclut déjà fort heureusement des individus étant dépourvus de cette capacité : jeunes enfants et personnes souffrant d’un handicap par exemple. Il ne me semble donc pas exagéré de dire que ce critère a déjà été écarté. Il nous en faut donc un autre : Francione propose encore la sentience. Regan, lui, propose quelque chose d’un peu plus restrictif : le fait qu’un individu se soucie de son propre bien-être, de sa propre vie, ce qu’il résume dans le concept de « sujet d’une vie ».

Bien sûr il faut justifier en quoi ces critères sont pertinents... mais je ne vais pas me lancer dans une telle entreprise dans un commentaire. Si la question vous intéresse, je vous conseille de vous référer aux oeuvres suivantes de ces deux auteurs : « Les droits des animaux » de Tom Regan et « Introduction to animal rights : your child or the dog ? » de Gary Francione (la seconde est en partie construite sur une critique de la première).

En tout cas, je vous remercie de votre commentaire ! smiley


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès