• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Legestr glaz

sur Européennes 2019 en France : Triple Sanction


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Legestr glaz Legestr glaz 28 mai 2019 12:58

@Eric F

Si, les européistes ont réellement gagné puisque les Peuples acceptent l’idée de la supranationalité européenne. Ils l’acceptent parce que les partis politiques leur mentent en parlant et en proposant des « programmes » alors qu’ils n’ont pas le « pouvoir » d’appliquer ceux-ci.

La très riche idée des artisans de la Construction européenne c’est de faire croire que le Parlement européen pourrait bouleverser les choses. Et les partis politiques comme le RN, ou LREM, les verts, la FI, DLF et tous les autres, sauf deux, font croire qu’ils vont changer la politique européenne. Ce sont des mensonges mais cela fonctionne auprès des électeurs qui sont lobotomisés par les médias. La douce musique de fond des « programmes » des partis en présence règle la danse européiste. 

Les critiques de l’UE sont évidentes mais il s’agit toujours, grâce aux députés européens, qui n’ont pas ce pouvoir, de réformer l’UE. Que de belles salades on vend aux électeurs qui tombent dans le panneau parce qu’ils ne possèdent pas l’information qui les ferait changer d’avis et comprendre la réalité. 

Comme je l’ai écrit, et vous devriez le prendre en considération, et il ne faut pas chercher à se cacher derrière son petit doigt :

l’Union européenne 
est davantage une organisation intégrée au service d’un véritable « projet » parfaitement « autonome », annoncé et lisible. Ce « projet » n’est pas défini, modifié, adapté par les Etats au fil de leurs réunions, non ! Il est figé dans le marbre du traité lui-même  ! Les traités confèrent ainsi à l’Union européenne tout à la fois son contenu et son contenant, les organes et procédures institutionnelles et la feuille de route qu’ils doivent mettre en œuvre. Ces orientations programmatiques de l’Union européenne, du fait qu’elles sont intégrées aux traités sont « gelées », bien moins révisables qu’une norme constitutionnelle de niveau national. Une constitution nationale peut toujours être révisée par les trois cinquièmes du Parlement en France, réuni en congrès. En revanche, le droit primaire ne peut être modifié que par la révision du traité par un autre traité lequel doit réunir l’accord des institutions européennes et de tous les Etats membres, à l’unanimité 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès