• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Séraphin Lampion

sur L'affaire du couteau fantôme en céramique : le mensonge de trop


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Séraphin Lampion Séraphin Lampion 9 octobre 08:58

@Séraphin Lampion

Voici les principales premières déclarations de Hollande devant le Parlement réuni en congrès à Versailles trois jours après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.

MÉPRISABLES TUEURS

«  Notre République n’est pas à la portée de méprisables tueurs ,notre démocratie a triomphé d’adversaires bien plus redoutables, en vérité, que ces lâches assassins… /… la France n’est pas engagée dans une « guerre de civilisation ». Il faudra « du temps » et de la « patience », mais « l’ennemi n’est pas hors d’atteinte ».

ÉTAT D’URGENCE

Le Parlement sera saisi « dès mercredi » d’un projet de loi « prolongeant l’état d’urgence pour trois mois », en « adaptant son contenu à l’évolution des technologies et des menaces ».

ATTENTATS

« Les actes de guerre de vendredi ont été décidés, planifiés en Syrie, ils ont été organisés en Belgique, perpétrés sur notre sol avec des complicités françaises », a estimé le président, pour qui « ils poursuivent un objectif bien précis : semer la peur pour nous diviser ici et faire pression pour nous empêcher là-bas, au Moyen-Orient, de lutter contre le terrorisme ».

Après un état d’urgence interminable, la police d’un état de droit qui n’a pas changé en changeant de président s’avère intégrer un type des personnes dénoncées en 2015 comme ennemis. Il n’y a pas que les couteau en céramique qui est un mensonge, et la « discrimination positive » ne peut pas expliquer quoi que ce soit. Le mensonge est bien plus grave, mais c’est quoi ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès