• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de doctorix

sur Histoire de la violence


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

doctorix doctorix 1er décembre 14:47

@Minilecte
La souffrance qui fait progresser et dont il faut remercier ses bourreaux, merci bien , j’ai déjà donné.
En sixième à 9 ans, j’ai aussi subi la violence de mes congénères au lycée, et je ne leur trouve toujours pas d’excuse.
Ma gentillesse naturelle ne doit rien à tous ces imbéciles, elle existe et perdure malgré eux et non grâce à eux, et je crois toujours que la bonté est une vertu naturelle, et la méchanceté une perversion sans excuse.
Il faut arrêter de toujours trouver des excuses à tout le monde.
Il y a le bien et il y a le mal, et on est toujours libre de choisir.
C’est à peu près tout ce que j’ai retenu de mon catéchisme, avec le pardon, même s’il m’en coûte, et ce n’est déjà pas si mal.
Vous savez, j’écris aussi beaucoup sur la perversité du peuple américain, qui fait tant de mal au monde au nom du « bien », ce peuple qui n’a toujours pas pris conscience de ce mal qu’il fait. Même quand ils auront fait cette prise de conscience, ça n’effacera jamais le mal qu’ils font.
Vous avez retrouvé une bonne conscience, eux l’ont toujours, et poursuivent dans le vice, c’est la différence.
Mais le mal qui est fait le reste. Et passer « à confesse » ne l’élimine pas.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès