• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de popov

sur Fusion froide, chaud devant !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

popov 3 décembre 08:11

@Vincent Verschoore

Bonjour

Petite remarque préliminaire :
En français, dans le domaine de la physique de l’état solide, on dit « réseau cristallin » plutôt que « lattice ».

Il existe un type de fusion froide qui n’est pas contestée par les physiciens : il s’agit de la fusion muonique.
En bref : vous lancez un muon dans un gaz de deutérium à température normale. Le muon étant une sorte d’électron, il peut facilement remplacer un électron dans une molécule de deutérium. Comme le muon a une masse environ 200 fois plus élevée que l’électron, la distance entre les deux nucléons de deutérium de la molécule diminue tellement que ces noyaux peuvent fusionner par effet tunnel et donner soit un noyau d’hélium 3 et un neutron, soit un noyau de tritium et un proton et, dans les deux cas, un excès d’énergie considérable.

Il y a 3 problèmes :
1 On ne dispose pas de procédé économique pour produire les muons.
2 Le temps de vie des muons est très court (de l’ordre du millionième de seconde) et même si le muon sort indemne de la réaction de fusion, il n’a pas de temps de catalyser beaucoup de réactions avant de se désintégrer.
3 En plus de cela, le muon a tendance à se fixer sur le noyau d’hélium 3 (qui est produit par 50% des réactions de fusion) et d’y rester jusqu’à ce qu’il se désintègre.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès