• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de ETTORE

sur Que ceux qui n'aiment pas l'odeur du fumier retournent vivre en ville !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

ETTORE ETTORE 7 février 13:17

Après de 25 ans dans un village hébergeant 300 vaches et moins de 200 habitants....

On constate inévitablement des changements qui s’accélèrent ....

Oui, à la raison première de fuir la ville pour des raisons de qualité de vie !

(Souvent un peu trop idéalisées, nature, espace, sécurité...) mais bon, on fait la balance entre le positif et le « négatif rural » !

Ces dernières années, un apport important de nouveaux « néo ruraux », nouveaux lotissements, ( terrains quand même vendus par les agriculteurs) et assimilation qui prend du temps...les nouveaux ont des exigences rapides « On veut la même chose qu’en ville » et grande part d’incompréhension des ruraux originaires sur les attentes de ces « expatriés des villes » (Terrain de foot, piste vélo, et pourquoi pas...patinoire « 

Ces derniers viennent à la campagne avec des idées » écolos" et veulent imposer leur façon de voir, au cadre de travail habituel des paysans.

Alors le tas de fumier.....exit

Elevage des animaux....tant qu’ils ferment leur gu.....

L’épandage....exit

Le traitement des cultures : exit

C’est sûr....La cohabitation....

Après, nous avons depuis....des éleveurs, qui construisent des fermes laitières de plus de 300 vaches. ( et les nuisances qui vont avec )

(Merci au financement de la FDSEA)

Une monoculture intensive ( Houblon, maïs....)

D’autres qui élèvent 350 000 poules en élevage industrialisé ( et tout ce que cela génère) et cela à l’air d’être la grande tendance actuellement !

(Toujours un grand merci à la FDSEA)

La campagne ( vers chez nous ,en tout cas) à bien changé !

C’est devenu un mix interpénétrant de plusieurs choses :

Ligne TGV, Autoroutes, trafic autos, zones industrielles....zones commerciales, canal)

La campagne part par petits bouts.

Alors ce qu’il en reste....vaut mieux l’apprécier ! (La terre comme les gens de cette terre )


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès