• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de I.A.

sur Tout le monde, ce n'est pas n'importe qui


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

I.A. 20 février 18:33

@Lionel Scheepmans

Re-bonjour

Vous avez raison, je ne me suis pas expliqué, veuillez m’en excuser.

Pour le pluriel :
Lorsque je dis « vous pouvez choisir n’importe qui », je suis bien obligé de préciser combien de personnes doivent ainsi être choisies : une seule, ou bien plusieurs. Si l’expression se lit au singulier, elle peut néanmoins signifier un pluriel.

Je ne saisis par bien votre deuxième question relative au sens péjoratif. Dans le détail, voici effectivement les termes attribuant un caractère négatif à cette expression qui vous titille tant :
« En adoptant ce point de vue, l’expression « n’importe qui » devient donc assimilable à l’expression « une personne sans importance »

Or dans la phrase suivante, vous semblez être parfaitement d’accord avec le sens péjoratif de ce « n’importe qui », puisque vous dites :
« D’où cette question, dans un monde où « tout le monde » devrait être considéré d’importance égale, pourquoi certaines personnes acceptent-elles d’être prises pour « n’importe qui » ?


... Ceci, malgré un très bon début de texte, où vous reprenez l’origine syntaxique de l’expression (il n’importe pas qui), en paraissant lui accordez définitivement votre préférence : « D’ailleurs une personne tirée au hasard peut-elle être considérée comme « n’importe qui », dès lors qu’elle devient celle choisie et donc pas n’importe laquelle. »

Bon, n’ayez cependant aucune inquiétude : nous comprenons grosso modo ce que vous cherchiez à nous dire d’ailleurs merci pour cela.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès