• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Michel J. Cuny

sur Et si, depuis Bruxelles, Ursula von der Leyen nous conduisait à la catastrophe ?…


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Michel J. Cuny Michel J. Cuny 8 mars 16:05

@Séraphin Lampion
Nous sommes bien d’accord, Séraphin...
Mais... par son discours, madame von der Leyen engage l’Union européenne dans son entier... C’est-à-dire que chacun des termes qu’elle utilise emporte notre responsabilité. Si je les prends dans les phrases qu’elle prononce, c’est que c’est bien elle qui les a prononcées...
Et les avions français sur la Libye, ne croyez-vous pas que c’est effectivement la signature « souveraine » d’un Sarkozy qui les a envoyés... démontrant ainsi ce qu’un Charles de Gaulle a osé instituer en France (Constitution de 1958, révisée en 1962), après l’avoir inscrit, noir sur blanc, dans Vers l’armée de métier (1934) ?

Comme je l’ai indiqué dans les articles précédents, je m’orienterai bientôt vers l’analyse du contenu et de l’origine historique de l’économie sociale de marché (à l’époque nazie), de même que j’envisagerai  ainsi que j’ai commencé à le faire il y a trois ou quatre articles  les différences cruciales qu’il y a entre le Livre blanc (allemand) de la Défense de 2006 et celui de 2016, qui était placé, lui, sous la responsabilité de la ministre de la Défense... Ursula von der Leyen... Croyez-vous qu’il soit possible de lui mettre tout cela sur le dos, alors que l’armée fédérale prend sa source (ce que l’Allemagne a proclamé très officiellement en 1955) chez le général Scharnhorst (1755-1813) ?

J’ai passé ma vie d’écrivain à déployer les structures qui sont sous-jacentes à l’évolution historique... Et ce, dès 1986... dans ce livre-là écrit en compagnie de Françoise Petitdemange...
https://livrescunypetitdemange867999967.wordpress.com/2018/04/06/le-feu-sous-la-cendre-1ere-edition-1986/

Cela va mieux en l’écrivant... et depuis trente-cinq ans.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès