• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Kamal GUERROUA.

sur Discuter : la meilleure pédagogie pour le vivre-ensemble


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Kamal GUERROUA. Kamal GUERROUA. 1er juin 11:07

@Jean de Beauce
Merci de votre lecture. En effet, la politique française de ces dernières années est tombée dans un piège langagier : « l’intégration ». Cet mot, bien qu’utile socialement, démontre à la base un certain « racisme primaire » de la part de ses promoteurs. Je m’explique : lorsqu’on parle d’intégration à une société, cela veut dire qu’il y a une supériorité d’une société par rapport à une autre. Ce qui tue dans l’œuf toute volonté d« insertion » (c’est le mot que je préfère), des nouveaux débarqués à la société d’accueil. Avant que je vienne en France poursuivre mes études, feu mon père me disait : « je te donne un conseil : garde toujours dans ton esprit une chose, lorsque tu arrives en Hexagone, c’est la loi française qui prime sur tous les dogmes auxquels tu crois ». Pour mon père, un vieil immigré revenu en Algérie dans les années 80, toute « insertion » dans la société d’accueil implique du respect pour celle-ci. Mais le problème, comme je l’ai évoqué en haut, ce mot intégration a laissé dans l’esprit de ces « nouveaux débarqués » et même dans celui de vieilles générations d’immigrés l’arrière-goût amer de frustration, d’abandon, de clochardisation émotionnelle. Et c’est la cause de ce conflit psychologique latent entre la France et une grande partie de ses « enfants ». 

Merci. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès