• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Joséphine

sur La marque Le Pen fonctionne toujours aussi bien


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Joséphine Joséphine 21 juin 17:20

@Attila

Bonjour Attila,

Les mélenchonistes d’Agoravox ont la mémoire courte...Ou alors ils sont malhonnêtes et ils mentent de façon éhontée sur les Gilets Jaunes . Jje penche plutôt pour la deuxième solution maintenant que je les connais un peu . Je rappelle que pendant les quatre premières semaines de l’existence des Gilets Jaunes le leader insoumis Mélenchon et Eric Coquerel ont insulté les gilets jaunes en les traitant de « fachos », « nazis », « FN ». Car oui, même si cela fait plusieurs années qu’on ne dit plus FN mais RN, les militants insoumis continuent de dire « FN », élément de langage bien compris donc. 

Michel Onfray en personne accuse La France Insoumise d’avoir « récupérer » le mouvement, de l’avoir « défiguré, dévoyé et anéanti ». Ce sont ses propres mots, et pour avoir vécu le début des Gilets Jaunes je suis témoin de cette trahison. 

La colère originelle des Gilets Jaunes venait des zones rurales et périphériques, et pour qui vote t’on dans ces zones ? Pour le RN ! Le vote mélenchoniste étant essentiellement bourgeois et parisien . Oui, les Gilets Jaunes du début n’avaient rien de mélenchonistes ! Ici on a peur d’en parler car sur Agoravox vous avez immédiatement des commissaires politiques qui vous tombent dessus ,mais on en parle très librement sur ER . 

Je me souviens d’une internaute qui a osé écrire sur Agoravox « Oui c’est vrai au début il y’ avait des RN mais on les a virés », elle se reconnaitra . J’avais envie de lui dire ; « Ben oui connasse, c’est à cause des gens comme toi qu’il ne reste plus rien de ce mouvement ! », mais je ne l’ai pas fait et je le regrette. Après cette personne s’indigne et dit que je n’ai pas le droit de critiquer le peuple ? Mais je ne critique pas le peuple, je critique des faits. Une fois que les Gilets Jaunes étaient sous la coupe de la gauche, il ne restait plus rien de la colère originelle. On ne doit pas laisser raconter n’importe quoi sur ce mouvement qui a été littéralement pulvérisé par les gauchistes ! A croire qu’ils ont fait exprès d’empêcher toute révolution possible en infiltrant ce mouvement. 

Les Gilets Jaunes, tous issus du monde rural et de petites villes de provinces n’avaient rien à faire à Paris chez Mélenchon et Besencenot. Ce n’étaient plus des Gilets Jaunes, c’était un autre mouvement , tel un mutant qui a absorbé et tué les vrais Gilets Jaunes du monde rural. 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès