• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Legestr glaz

sur L'homme, ce prédateur qui dévore ses “cousins éloignés” !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Legestr glaz Legestr glaz 8 août 10:23

@Francis, agnotologue

Je comprends bien la difficulté à appréhender les détails de cette affaire.

Quelque chose de « primordial » à comprendre, la toute première, c’est le phénomène de « stress oxydatif ». Il nous pourrit la vie et nous rend bien malade. 

Et ce « stress oxydatif » est d’autant plus important et délétère dans l’organisme que les taux de glucose sanguin sont trop souvent trop élevés. Parce que le « stress oxydatif », c’est à dire, en gros, les fameux « radicaux libres », attaquent les protéines de l’organisme, les empêchant de remplir leurs rôles (les hormones sont des protéines, les enzymes sont des protéines), attaquent la paroi des cellules (la peroxydation lipidiques, les acides gras poly-insaturés en sont les premières victimes), attaquent même l’ADN à l’origine de « mutations » et de cancers. 

Et l’accumulation de « graisse viscérale » est le signe majeur que la santé de notre organisme « décline » parce que celui ci est confronté à des choix devant l’excès d’énergie qu’il subit : et de 2 maux, il choisit le moindre, mais ce « moindre » nous rend quand même malade, parce que des dysfonctionnements métaboliques s’installent. 

Voilà, vous en savez presque autant que moi.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès