• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de suispersonne

sur Souverainiste et attaché aux traditions, je voterai (à contrecœur) pour le Front Populaire


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

suispersonne 21 juin 08:54

@Collectif Rougenoir
Une analyse du vote extrême, sans oublier que 25% des cégétistes parlent constamment de « bougnoules » ...

Qui sont les partisans actuels, affichés ou masqués, du Herrhaine et de Reconquêquette ?


Principalement motivés par une profonde détestation, parfaitement justifiée, de l’insignifiant inégalitaire autoritaire éborgneur giflé -qu’ils viennent me chercher-,

dit « le beauf d’école de commerce »,

dit « le pire président de tous les temps »,

qui est un zéro au carré,

forcené partisan de l’Assistanat Majuscule des Zaxionnères et des Milliardères, qui nous coûtent 17 mille fois le total du rsa.


Une partie significative d’entre eux correspond à la description qui suit.


Ce sont des gens principalement bloqués sur la haine des arabes, des noirs, des bougnoules, des gauchistes, de l’islam, des chômistes, des syndicalistes, et surtout … => de lfi et jlm … ce qui nous consacre comme danger principal à leurs yeux.

Ils ressentent naturellement le besoin de le maquiller avec des mantras inconsistants :

1. On n‘a pas encore essayé

2. La culture française est en danger (mais ils n’en présentent aucun échantillon)

3. Trop de mosquées

4. Trop de prières dans la rue (mais les processions catholiques, ça va)

5. Halte au voile des femmes (mais n’aiment pas du tout la laïcité)

6. Nos églises sont les plus belles (mais vides ...)

7. Vive la France

8. Vive la police et les pompiers

Ils sont impossibles à convaincre

1. Que le RN vote toujours avec l’extrême bourgeoisie

2. Qu’ils sont démasqués

3. Qu’ils sont moins de 29 % des français (en fait 28), en perte de vitesse depuis les années 50, où plus de 95 % des français haïssaient les polaks, les boches, les macaronis, les espingouins, les portos, les bougnoules, les gnakoués, les melons, les ratons, les crouilles …

Ils elles se trahissent très souvent dans des éructations haineuses.

Ils elles ne peuvent jamais se positionner comme des interlocuteurs dans un dialogue, et encore moins dans un raisonnement.

Bref, les meilleurs soutiens acharnés de l’extrême bourgeoisie.

Un attelage brinquebalant qu’il faut regarder en face : des violents qui souhaitent une vraie dictature, dont les bases sont déjà bien installées.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès