• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Communiqués > Avoir recours à l’intérim

Avoir recours à l’intérim

Aujourd'hui, une entreprise peut avoir recours à l’intérim pour plusieurs raisons.

La première question à se poser est : quelles sont les entreprises ayant la possibilité de faire appel à des travailleurs temporaires ? Il s’avère que toute entreprise, peu importe sa taille, son chiffre d’affaires ou le nombre d'employés qui y travaillent peut avoir recours à l’intérim à partir du moment où cette dernière possède un motif valable.

Les motifs de recours à l’intérim

Les motifs de recours à l’intérim sont multiples :

Premièrement, cela peut concerner un accroissement temporaire d’activité tel que :

  • une commande exceptionnelle
  • un afflux de clients liés aux congés scolaires
  • une réorganisation dans l’entreprise
  • un rattrapage de retard de la production ou pour une commande
  • un événement culturel, festif ou commercial
  • une opération commerciale (ventes privées, soldes, etc...)
  • une tâche occasionnelle

Deuxièmement, le remplacement d’un salarié absent peut être un motif valable de recours à l’intérim. Celui-ci concerne donc les raisons suivantes :

  • un arrêt maladie
  • les congés payés
  • les congés maternité
  • les congés paternité
  • une formation
  • un congé pour événement familial
  • une absence justifiée
  • une absence injustifiée

La seule exception au recours à l’intérim pour motif de salarié absent ne fonctionnant pas est si le salarié en question est absent pour cause de grève. En effet, dans ce cas là, l’entreprise ne peut pas faire appel à un intérimaire pour le remplacer.

Un troisième motif pour avoir recours à l’intérim est l’attente de la prise de fonction d’un nouveau salarié dans l’entreprise. En effet, il est possible que l’entreprise ait licencié un salarié ou qu’un salarié ait démissionné et que l’entreprise n’ait pas encore trouvé de remplaçant. Dans ce cas et dans des cas similaires, l’entreprise peut employer un salarié intérimaire en attendant qu’un nouveau salarié prenne la fonction dans l’entreprise.

De la même façon, un travailleur intérimaire peut remplacer un salarié qui est, cette fois-ci, passé en temps partiel de façon provisoire. Ce temps partiel provisoire peut avoir comme motif un congé parental d’éducation ou encore la reprise ou la création d’une entreprise.

Si un salarié quitte son entreprise, celle-ci peut engager un travailleur temporaire à son poste en attendant que celui-ci soit supprimé de manière définitive. La suppression définitive de ce poste doit se faire dans les 24 mois suivant le départ du salarié.

Un travailleur réalisant des emplois d’usage peut également faire des missions d’intérim pour une entreprise. Un emploi d’usage est l’exécution d’une mission bien précise et de manière temporaire. Les secteurs d’activités concernés par les emplois d’usage sont définis comme dans le secteur de la réparation navale, du sport professionnel, de l’exploitation forestière, du déménagement, ou encore des travaux publics pour des chantiers à l’étranger. Ainsi, les salariés intérimaires peuvent réaliser des missions dans ces secteurs.

De même, pour les entreprises prenant des emplois saisonniers, c’est-à-dire les emplois qui se répètent chaque année durant une période fixe, peuvent faire appel à des salariés intérimaires. Travailler dans un camping pendant l’été ou dans une station de ski pendant l’hiver sont des emplois saisonniers. Les secteurs qui sont concernés par ces emplois sont donc le tourisme (campings, stations balnéaires, stations de ski), l’agroalimentaire (transformation des matières premières, préparation de plats préparés) et l'agriculture (récolte de fruits et légumes, travaux agricoles).

Une entreprise peut donc faire appel à des travailleurs temporaires pour réaliser des missions si elle possède l’un des motifs précédemment exposés.

Le fonctionnement des agences d’intérim

Aujourd'hui, pour travailler avec un intérimaire et pallier au manque de personnel dû à une des raisons précédemment exposées, les entreprises font appel à des agences d’intérim, afin de trouver un ou plusieurs intérimaires en fonction de la mission et de leurs besoins.

L’entreprise se charge dans un premier temps d’exposer les raisons pour lesquelles elle doit faire appel à un ou plusieurs salariés intérimaires, elle expose donc ses besoins. Puis, l’entreprise détaille les tâches et missions que devront réaliser le ou les salariés intérimaires. L’agence va ensuite rechercher dans sa base de données, des travailleurs temporaires correspondant au mieux à la demande de l’entreprise. En effet, les agences d’intérim possèdent des bases de données de candidats intérimaires qu’elles constituent en rencontrant au préalable des candidats en recherche de missions. Ces candidats intérimaires peuvent notamment être des personnes à la recherche de missions pour se constituer un revenu complémentaire en plus d’un emploi principal ; ou des personnes recherchant des missions à plus long terme. Etant donné qu’il n’existe aucune restriction pour les entreprises voulant faire appel à des salariés intérimaires, hormis celle d’avoir un motif, les missions proposées peuvent être de tous types : serveurs, vendeurs, comptables, etc...

La durée de la mission est différente selon le motif et le temps nécessaire pour réaliser cette dernière. Cependant, elle ne peut pas dépasser la durée maximale autorisée par le Code du Travail. Celle-ci varie en fonction du motif :

  • La durée maximale de la mission est de neuf mois pour la réalisation de travaux urgents pour mesures de sécurité, ainsi que pour l’attente de la prise de poste d’un nouveau salarié.
  • Cette durée est de 18 mois maximum pour le remplacement d’un salarié absent, dont le contrat de travail est suspendu ou passé temporairement en temps partiel, pour un accroissement temporaire d’activité ou pour un emploi saisonnier.
  • Pour le remplacement d’un salarié parti avant la suppression définitive de son poste, pour une commande exceptionnelle à l’export ou pour une mission exécutée à l’étranger, la durée maximale est de 24 mois, soit 2 ans.
  • Enfin, la durée maximale d’une mission la plus étendue est de 36 mois pour un cycle de mission effectué en apprentissage.

 

Les contrats en intérim

Il y a deux types de contrat en intérim.

Tout d’abord, le contrat entre le travailleur temporaire et son agence d’intérim. Cette dernière va fournir à l’intérimaire un contrat de mission. Puis, le contrat entre l’agence d’intérim et l’entreprise dite “utilisatrice”. Ce contrat est un contrat de mise à disposition. Il n’y a donc pas de contrat passé directement entre l’entreprise et le salarié intérimaire. Le travailleur temporaire est employé par l’agence d’intérim pour faire une mission chez l’entreprise utilisatrice.

En récapitulatif, pour avoir recours à l’intérim, l’entreprise n’a pas besoin d’être un type d’entreprise particulière. Il lui suffit d’avoir un motif valable qu’elle doit évidemment être en mesure de justifier. Par exemple, pour un accroissement temporaire d’activité lié à une commande exceptionnelle, l’entreprise peut fournir le bon de commande en question pour justifier de son accroissement temporaire d’activité. Elle fait ensuite appel à une agence d’intérim qui va lui trouver un ou plusieurs salariés intérimaires. L’agence rédigera ensuite un contrat de mission pour l’intérimaire et un contrat de mise à disposition pour l’entreprise qui a besoin de personnel supplémentaire.

Les nouveaux types d’agences d’intérim : les pure players

Depuis plusieurs années, le secteur de l’intérim traditionnel connaît une forte mutation. En effet, le secteur est en pleine digitalisation. De ce fait, de nouveaux acteurs de l’intérim ont vu le jour : il s’agit des agences d’intérim digitales, qu’on appelle aussi pure players. Ces nouvelles agences de travail temporaire prennent la forme de sites web ou d'applications comme celle de NOWJOBS par exemple. Le secteur de l’intérim s’est vu obligé de se transformer et d’opter pour le digital, afin de correspondre au mieux aux comportements digitaux des entreprises et intérimaires utilisateurs. NOWJOBS une nouvelle fois propose un service 100% digital. Les entreprises postent via l’application leur offre d’emploi, recrutent leurs candidats, etc. De même, les candidats intérimaires postulent directement via l’application et signent électroniquement leur contrat. Plus besoin de se déplacer, plus de paperasse qui s'égare, tout est dans l’application !

Publication en partenariat avec inDigital

 


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)


Palmarès