• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Communiqués > Belgique : Face aux e-pharmacies, les professionnels du secteur (...)

Belgique : Face aux e-pharmacies, les professionnels du secteur s’organisent

Le secteur de la pharmacie n’échappe pas à la vague de la numérisation qui touche tous les secteurs de l'économie. Pour y faire face, les pharmaciens indépendants belges et leurs organisations professionnelles ont récemment mis sur pied la coopérative Pharmacy OnLine (POL). Objectif : d'une part, répondre au défi concurrentiel posé par les sites d’e-pharmacie, et, d'autre part, assurer une accessibilité maximale de leurs officines à tous les patients.

Sur le web, des sites d’e-pharmacies proposent à la vente des produits parapharmaceutiques, ainsi que des médicaments non soumis à prescription médicale. Toute l’année, les consommateurs peuvent commander facilement les produits dont ils ont besoin, pour répondre à tous les besoins du quotidien : douleurs et fièvre, troubles digestifs, soins bucco-dentaires ou encore soins gynécologiques. Il n'a jamais été aussi simple de se prrocurer des produits de santé et d’hygiène, des cosmétiques, ou encore des produits diététiques et minceur, et ce à des prix attractifs : dentifrice, lait corporel, gel lavant, crème réparatrice, test de grossesse prix réduit, etc.

E-pharmacies : 4 atouts majeurs

La vente de médicaments sur internet présente quatre grands avantages :

1/ C'est une solution pour les personnes qui ne peuvent pas se déplacer (handicapés et personnes âgées), et qui sont justement les plus gros consommateurs. La possibilité de se faire livrer leurs médicaments réduit leur situation de dépendance.

2/ Une confidentialité mieux assurée qu’à un guichet. Certains timides, paralysés à l'idée de demander à leurs pharmaciens de quartier de quoi soulager leurs hémorroïdes, herpès ou autres mycoses privilégient les commandes en ligne.

3/ La sécurité. La procédure d’agrément des sites internet, ainsi que leur contrôle, ont permis de sécuriser cette activité. La mise en place de procédures strictes donnent les mêmes garanties que pour la délivrance en pharmacie, y compris avec une ordonnance.

4/ Le prix. Selon l’Autorité chargée de la concurrence, les prix des médicaments non remboursables sont très disparates et peuvent varier de 1 à 4 d'une officine à l'autre, sans que le consommateur en soit informé. Le commerce en ligne des médicaments soumis à prescription médicale facultative offre de nouvelles opportunités en termes de baisse des prix, de vente au détail et d'information du consommateur sur les prix.

Début de riposte des pharmacies traditionnelles

En Belgique, les différentes organisations professionnelles du secteur de la pharmacie (les trois régionales et l’APB, qui est fédérale, ainsi que la mutuelle d’assurance pour pharmaciens Curalia) ont décidé de répondre à cette concurrence en créant la société coopérative Pharmacy OnLine (POL). Il s'agit d'une société commune qui prévoit de développer tout un écosystème d’applications et de sites internet destinés aux pharmaciens d’officine.

Une telle initiative constitue une réponse à la critique formulée par la ministre de la Santé publique Maggie De Block, qui avait demandé au secteur d’améliorer son accessibilité, afin d’assurer que toute personne en incapacité physique ait bien accès aux médicaments.

Actuellement en phase de développement, le système sera financé par les pharmaciens eux-mêmes. Ceux qui s’inscriront auprès de la coopérative s’acquitteront d’une redevance, qui sera fonction du niveau de service souhaité.

 

Photo : Vivement ... - Steve.© -/Flickr


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Palmarès



Partenaires