• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Communiqués > Pourquoi suivre une thérapie de couple ?

Pourquoi suivre une thérapie de couple ?

Dans notre imaginaire, la thérapie de couple semble réservée à des couples mariés depuis toujours, qui traversent de grosses difficultés.

Pourtant, tous les couples, quels que soient leurs besoins, leur situation, peuvent faire appel à un psychologue pour les aider à surmonter une situation difficile.

À quoi sert le thérapeute ?

Lorsque le couple traverse une crise, un moment de creux, c’est souvent à cause d’une communication qui ne se fait plus, une dissonance entre les deux parties qui perdent leur vision commune.

Le thérapeute a alors un rôle de médiateur : il aide à rétablir la communication entre les membres du couple, en passant par la résolution de conflits, de rancoeurs, de non-dits.

Pendant les séances, on va pouvoir dire ce que l’on a du mal à formuler, comprendre ses propres attentes et celles de l’autre, découvrir et parler de ses désirs profonds.

Grâce à des outils comme le jeux de rôles, l’écriture ou la vidéo, vous allez apprendre à vous mettre à la place de l’autre et mieux comprendre votre relation.

En somme, le thérapeute offre un espace de parole neutre, où vous pourrez réapprendre à vous écouter, à vous découvrir, pour retrouver un équilibre dans votre relation.

Généralement, le couple peut commencer à voir des évolutions positives dès la quatrième ou cinquième séance. Les thérapies sur plusieurs années seront recommandées dans des cas très spécifiques.

 

Quand consulter un thérapeute de couple ?

L’idéal est de consulter, tout simplement, lorsque cela va mal. Malheureusement, de trop nombreux couples attendent avant de consulter, et la situation a déjà beaucoup dégénéré. Il est conseillé de consulter lorsque l’on se sent mal dans le couple, que la communication devient difficile ou que les choses vont mal. Dès que vous pensez qu’il serait utile de recevoir l’aide d’un thérapeute, c’est que le bon moment est arrivé.

Mais on peut aussi très bien voir un thérapeute lorsque la séparation est inévitable : elle sera ainsi facilitée et les partenaires pourront repartir sur des bases plus équilibrées. Les couples naissants peuvent aussi faire quelques séances de thérapie pour apprendre à se connaître et mettre des mots sur leurs désirs profonds et leur vision du futur.

Pour que la thérapie soit un succès, les deux partenaires doivent jouer le jeu. Si l’un ne souhaite pas engager le dialogue, que cela soit sciemment ou non (par exemple, à cause de ses blessures), la thérapie ne pourra pas fonctionner.

Et justement, même si de plus en plus de couple se tournent vers la thérapie, on peut parfois avoir du mal à en faire accepter l’idée à son ou sa partenaire. Le couple fonctionnant comme un noyau, on a tendance à penser qu’il peut résoudre ses problèmes lui-même, quitte à exploser. Or, demander de l’aide pour traverser une situation compliquée n’a rien de dégradant. Au contraire, par son regard extérieur et neutre, le thérapeute va engager le couple sur la voie de la communication en se mettant au service de ses projets communs.

On distingue trois grands courants dans la thérapie de couple :

  • Comportementaliste : en étudiant les comportements de chacun des partenaires face aux évènements traversés

  • Systémique : le couple est vu dans le milieu familial dans lequel il se développe

  • Analytique : les souffrances passées des deux parties sont prises en compte dans les difficultés actuelles.

La thérapie de couple peut être paradoxale : réussir… mais se solder par une séparation. Cela peut arriver lorsque les deux parties ont emprunté des chemins différents, vivant non plus ensemble mais l’une à côté de l’autre. C’est une séparation calme, pour aller de l’avant chacun de son côté, car l’on réalise que c’est ce qui est le mieux pour chacun.

 

Photo : Beat Tschanz/Flickr


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)




Palmarès



Partenaires