• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Nous plongerons dans les froides ténèbres...

Nous plongerons dans les froides ténèbres...

JPEG

"Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; 
Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! 
J'entends déjà tomber avec des chocs funèbres 
Le bois retentissant sur le pavé des cours."

 

Ces vers célèbres de Baudelaire sont extraits d'un poème intitulé Chant d'automne, inséré dans les Fleurs du mal.
Avec le mot "ténèbres", on entre dans le monde de la nuit et du mystère.... Ce nom, aux sonorités de dentale, de labiale et de gutturale entrelacées nous étonne : voilà un mot qui nous parle !

 
Il nous parle de l'obscurité, du prince des ténèbres, de l'esprit des ténèbres, des ténèbres de l'ignorance et de la barbarie, il vient d'une racine indo-européenne "tem-" qui signifie "noir".
 
Ce mot nous parle de terreurs ancestrales, associées à la tombée de la nuit, un monde flou, incertain, où les objets semblent s'animer de formes inquiétantes.

 
Les voyelles peu contrastées de ce terme lui confèrent une tonalité sombre, étrange, feutrée....
 
On accède à un univers fantastique où tout est possible, on est plongé dans le noir, d'autant que ce mot, toujours employé au pluriel, nous enveloppe de ses replis obscurs. 
 
Le mot suggère différentes images : des nuages sombres, une prison, une forêt, une grotte, la mort, l'enfermement.

 
Associées à la couleur noire, les ténèbres sont, souvent, inquiétantes : la vue s'affaiblit, s'obscurcit , et le monde, autour de nous, change notablement...
 
Symboles de l'obscurantisme, de l'ignorance, les ténèbres ne sont guère valorisées.

 
Et pourtant, quel charme revêtent les ténèbres de la nuit !
 
Quand les étoiles peuplent le ciel, de leurs fins éclats, quelle harmonie et quelle douceur dans l'apaisement de la nuit !
 
Les ténèbres sont, parfois, bienveillantes, elles nous entraînent vers le monde des rêves, du repos.
 
Elles nous bercent d'étoiles, nous invitent au recueillement.
 
Les ténèbres permettent un renouveau, une renaissance, après l'oubli procuré par le sommeil...

 
J'aime ce mot empreint de mystères, aux sonorités sourde et sonore, aux teintes adoucies, aux lueurs hésitantes.
 
Voilà un mot chargé de symboles et de résonances : associé à la nuit, il vibre de sonorités, il impose sa présence avec sa gutturale "r", pleine de rudesse et de noirceur...
 
Lié à l'obscurité, il nous fait frissonner de peurs et nous procure, aussi, parfois, une forme de sérénité...

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-nous-plongerons-dans-les-froides-tenebres-124693264.html

 

Vidéo :
 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.17/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Quelle synchronicité,...je viens de poster mon commentaire....sur le précédent article


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 27 août 17:52

      “En bas, le pouvoir des ténèbres. En haut, les ténèbres du pouvoir.”

      proverbe russe


      • Clocel Clocel 27 août 18:12

        Nous entrons surtout dans les eaux glacées du calcul égoïste.


        • ZXSpect ZXSpect 27 août 18:41

          .
          « Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ;
          Adieu, vive clarté de nos étés trop courts !
          J’entends déjà tomber avec des chocs funèbres
          Le bois retentissant sur le pavé des cours. »

          .
          Rosemar, à son habitude, nous fait l’autopsie du poème, décortiqué en « dentale, de labiale et de gutturale entrelacées », mais pourquoi se priver d’une analyse statistique encore moins poétique.
          .
          « Bientôt nous plongerons dans les froides ténèbres ; (7 mots)
          Adieu, vive clarté de nos étés trop courts ! (8 mots)
          J’entends déjà tomber avec des chocs funèbres (7 mots)
          Le bois retentissant sur le pavé des cours. » (8 mots)
          .
          Ce qui aide à vibrer à la lecture/l’écoute des vers de Baudelaire smiley


          • ZXSpect ZXSpect 27 août 18:57

            @ZXSpect

            .
            "Rosemar, à son habitude, nous fait l’autopsie du poème, décortiqué en « dentale, de labiale et de gutturale entrelacées »

            .
            Mais Rosemar bénéficie d’un traitement de faveur, sur AgoraVox, puisque ses articles sont publiés quotidiennement et systématiquement... les mystères de la modération et de la validation par l’équipe d’AgoraVox sont insondables


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 27 août 19:11

            @ZXSpect

            Mais Rosemar bénéficie d’un traitement de faveur, sur AgoraVox, puisque ses articles sont publiés quotidiennement et systématiquement.

            Peut-être que ses articles ne contiennent rien qui serait de nature à les faire rejeter tout d’abord ?


          • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 27 août 20:44

            @the mask

            voui , pas comme les tiens !!!

            Oui mais moi je suis admin. Demande à Pemile...

            https://www.levilainpetitcanard.be/wp-content/uploads/2020/08/pemilefume.png


          • rosemar rosemar 27 août 22:46

            @Philippe Huysmans

            En fait, certains des articles que j’ai proposés n’ont pas été publiés : un article sur les « galets », un autre sur la pêche, fruit de l’été... ils sont encore en modération...


          • rosemar rosemar 27 août 22:46

            @Philippe Huysmans

            C’est une légende...


          • rosemar rosemar 27 août 22:50

            @ZXSpect

            C’est nul !


          • paco 27 août 22:01

             P’tain, l’hivers vient. M’en vais couper du bois. D’arbre, n’en déplaise à Gréta...


            • rosemar rosemar 27 août 22:51

              @paco

              Il y a d’abord l’automne... une magnifique saison !



            • paco 27 août 22:53

               @Rosemar, 

               Dites donc, que pensez vous de ma version à l’arrache de ce Baudelaire qui me valut en son temps un 18 au Bac de Français...

              «  Bientôt nous flotterons dans des eaux si chaudes...

               Adieu vile noirceur, foin de bergamasques !

               J’entends déjà frémir, avec des accents d’iode,

               Désirs resplendissants, loin de ce port du masque... »

               5 mn top chrono. Fastoche les mots. Plus dur la réflexion. Et je sais de quoi que je parle !


              • rosemar rosemar 27 août 23:04

                @paco

                pas de bac cette année...


              • paco 27 août 23:24

                @rosemar
                 Vous n’avez pas compris, reprenons. Il y a fort fort loin longtemps j’ai eu mon bac grâce à un commentaire de texte sur ce poète. Depuis je le remercie en imitant son style maladroitement mais en respectant les règles de l’alexandrin, rimes, césure et tout le bordel.
                 Et qu’il n’y ait pas eu de bac cette année, m’en fous. Sert à rien.


              • rosemar rosemar 27 août 23:40

                @paco

                Quel texte de Baudelaire ?


              • paco 28 août 00:00

                @rosemar,
                 
                 Une niaiserie tirée du Spleen...
                 Au lieu de me demander quel texte, j’aurais cru que vous m’auriez interrogé sur l’incrustation des « bergamasques » sur mes vers...
                 « Votre ame est un paysage choisi
                 que vont charmant masques et bergamasques... » 
                 Du Verlaine tout craché et vous n’y avez vu que du feu ! Ben bravo.


              • rosemar rosemar 28 août 10:07

                @paco

                Enfin ! Comme si je n’avais pas reconnu Verlaine !!!!


              • paco 28 août 11:37

                @rosemar,
                 Calme, calme... C’était juste pour vous chatouiller vers l’aine...


              • Cela me rappelle plutôt le fin du film : MELANCHOLIA. Face à la mort, il y a comme un éblouissement, une élation.


                • troletbuse troletbuse 28 août 10:02
                  Nous plongerons dans les froides ténèbres..

                  Mais vous, Rosemar, vous ne vous mouillez pas beaucoup^, il me semble.  smiley


                  • Decouz 28 août 10:14

                    Plein d’amertume en cette saison de brumes

                    la saveur d’une prune, car il n’y a plus d’agrumes,

                    Une bière s’il vous plait, je préfère pas de brune,

                    ah, les tombeaux délicieux des amants des runes.

                    *            * *

                    D’opium en haschich j’ai refroidis mes rêves,

                    de l’amour las, je me suis mis en grève,

                    du spleen j’ai radoté les paroles sans trève

                    sans toutefois que que l’idéal en crève


                    • Decouz 28 août 10:15

                      @Decouz
                      que l’idéal en crève


                    • Les pervers narcissiques sont aux commandes de notre société. Il faut savoir qu’ils sont dans le déni. Ils vous vendront de la poudre aux (soi-disant vaccin et autres,...parmi toutes les conneries,... Contrairement aux névrotiques qui eux voient clair et donc risquent la dépression et le burn-out, ...parce que face aux pervers narcissiques, il n’y a que la fuite qui soit possible.... Et quand on ne peut plus fuir... (Voir : Mon ONCLE d’’AMERIQUE). Tiens mon article n’est pas passé,...je m’en doutais bien-sûr. Soit Agora ne vaut pas mieux, soit ils sont eux-même morts de trouille.


                      • OMAR 28 août 17:11

                        Omar9

                        .

                        @rosemar :« Associées à la couleur noire, les ténèbres sont, souvent, inquiétante »

                        .

                        La pandémie, le confinement, la perte d’emploi, le port du masque, les amendes, etc..., tout cela ne vous suffit pas, vous nous ajoutez les ténèbres !!!

                        .

                        Tenez, du Simon & Garfunke

                        https://www.youtube.com/watch?v=4G-YQA_bsOU.

                        .

                        Ou ce magnifique duo Andrea Bocelli — Sarah Brightman

                        https://www.youtube.com/watch?v=g3ENX3aHlqU

                        .

                        ou ce que vous désirez, mais de grâce, n"éteignez pas cette faible lueur de l’espoir qui évoque la venue du jour...


                        • ETTORE ETTORE 28 août 23:49

                          Bonsoir Rosemar @

                          C’est gentil à vous de nous rappeler que les saisons changent, parce que voyez vous, nous avons des gens, actuellement, dirigeants de nos vie, qui veulent manipuler la lumière et la morsure du temps à leur guise.

                          On placarde les gens chez eux au printemps. Les reléguant à germer comme leurs plantes en pot sur leur balcon.

                          On les envoie se faire dorer le cerveau, en été, parce que l’engrais pognon dont ils doivent essaimer les pépinières de l’hôtellerie, qui est en dépérissement avancé, est le seul produit prophylactique évitant la mise en déchetterie totale.

                          Et on fait tomber sur eux, un hiver dans leur coeur, dont peu de graines d’amour du prochain pourront résister. A commencer pour ceux qui sont le recueils de notre vivant, cloitrés et euthanasiés dans des EHPADS qui se payent sur les cadavres en courbe de statistiques.

                          Voyez vous Rosemar, j’espère qu’un jour, j’espère vraiment, que l’être humain, retrouve cette simplicité naturelle dont la nature l’as doté, pour coexister avec les autres espèces.

                          Et que nous puissions à nouveau trouver admirable et essentiel que les fleurs renaissent au printemps, sans que l’on nous oblige à vivre dans une serre de dictature, contre nature.


                          • zygzornifle zygzornifle 29 août 09:10

                            Nous plongerons dans les froides ténèbres...

                            Heureusement avec le réchauffement climatique les ténèbres ne vont pas rester froide longtemps ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité