• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Tout le monde, il est beau …

Tout le monde, il est beau …

 

JPEG

Un immense spectacle.

« Bach to Twist »

J’ai eu l’honneur d’assister à la première représentation d’un spectacle exceptionnel autour de l’œuvre de Jean Yanne. Trois artistes aux talents multiformes se sont retrouvés pour nous faire découvrir ou redécouvrir le répertoire d'un auteur trop souvent catalogué dans la catégorie humoriste aux gros sabots. C’est ainsi que grâce à la qualité d’un travail scénographie et musical à vous couper le souffle, nos trois amis nous ont montré l’immense richesse de ce grand monsieur.

Comment vous donner envie de vous laisser transporter par ces trois là ? La chose n’est pas aisée car il faut bien admettre qu’ils multiplient les handicaps. Ils ne sont pas parisiens, ne passent pas sur les plateaux télévisions, habitent une métropole où les commanditaires de la culture n’ont d’yeux que pour la Capitale tandis que la presse régionale ne fait des gorges chaudes que des spectacles à succès qui viennent d’ailleurs.

J’ai l’envie irrépressible de vous convaincre de partager ce moment de bonheur. Vous allez rire, vous extasier, vous interroger, vous agacer parfois. L’humour de Jean Yanne est grinçant, acide, piquant, décalé et en cela il demeure d’une actualité sidérante. Comme de plus, nos chanteurs, acteurs, musiciens font assaut de virtuosité pour mettre en lumière la subtilité et l’inventivité du personnage, vous ne pourriez que rester sous le charme si ce bonheur vous était proposé dans votre ville.

Alors c’est à vous, admirateurs de Jean Yann ou simple passionnés de la culture vivante, du spectacle décapant de solliciter vos centres dramatiques, vos élus, vos responsables de programmation d’oser sortir des circuits pré-mâchés. Bien sûr, cela demande énergie et conviction pour parvenir à révéler cette jeune association « Loges production » animée par l’inusable découvreur de la chanson française Pierre Perraut.

Que vous dire du spectacle sans le dévoiler ? C’est bien là la difficulté car les surprises sont si nombreuses, les sketches magnifiquement joués par l’un de nos acolytes ou bien les trois ensemble, les chansons si subtilement scellées, si parfaitement interprétées que vous en resterez tout comme les heureux spectateurs de cette première, sans voix. Aujourd’hui, pour donner envie, il suffit de tout montrer, de filmer, de voler des images qui poussent alors à oser découvrir sans prendre le risque de la découverte et de la surprise.

Oubliez ces habitudes détestables. Faites-moi confiance. Sur scène, ces trois là méritent que vous bousculiez vos habitudes pour les découvrir si par hasard vous ne les connaissez pas encore. Il y a d’abord Aimée Levalleur, chanteuse incroyable, torrent d’énergie, espiègle au possible, capable de toutes les prouesses vocales, mutine et coquine. Elle aurait plu à Jean Yanne, c’est certain. Il y a encore Valérian Renault , un talent pur, un joyau de la chanson, une capacité de faire de sa voix un instrument dont il maîtrise toutes les tonalités. On le découvre aussi, un acteur d’exception, ce qui ne fait qu’ajouter à sa palette. Puis il y a le très discret Fred Ferrand qui cette fois, sort de sa réserve, ose la chanson et le jeu sans rien retirer à sa virtuosité unique à l’accordéon. Il se révèle là comme un grand de la scène, lui qui aimait à se cacher derrière son art incomparable de l’instrument.

Puis il y a les gens de l’ombre. Manouchka Récoché qui a accompagné le trio dans la création, les a mis en scène, faisant de ce moment, une parenthèse enchantée, une plongée dans le passé qui en dit tellement sur notre présent que vous en sortirez estomaqués. C’est d’une précision remarquable, les enchaînements sont parfaits, les duos aux petits oignons, les trios diaboliquement rythmés. Il y encore la productrice Anne-Elise Redeuil que vous ne manquerez pas de contacter pour profiter à votre tour de ce moment rare et pétillant.

Seul ombre au tableau pour votre serviteur, le titre de ce spectacle qui non seulement est dans une langue qui sonne faux mais qui plus est, n’évoque rien des oeuvres de notre amuseur grognon. Qu’importe, voilà une lacune qui peut aisément s’oublier tant la langue française est à l’honneur durant toute la représentation. Quant à moi, je vous assure que je n’ai aucun intérêt dans l’association. Vous pouvez encore les retrouver sur un autre spectacle coup de poing autour de la mémoire de la Shoah. Ils ont réussi ce pari insensé d’en faire un spectacle poignant, émouvant, enchanteur puisque composé uniquement de chansons françaises sur cette tragédie. Celui-ci commence à tourner, il ne faut pas reculer devant ce thème ardu. Ils ont l’art de vous transporter dans un ailleurs mystérieux.

 

À lire aussi : http://www.magcentre.fr/168963-jean-yanne-twist-again/?fbclid=IwAR0SRlgLieb_NJazbREIh0q0eQDJe2SoToEChardeUVP10JBfsljJHA11Ek

 

Hommagement sien.

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 décembre 2018 10:56

    Bonjour Nabum, des Jean Yanne, comme Noiret et Cremer ont marqué notre époque. Ils furent nos compagnons de tragédie, de rire doux-amer, de profondeur sous l’écume de nos joies illusoires. Ils nous remettaient chaque fois fois délicatement sur terre. CE rappel à la réalité derrière le farce grotesque des médias. Je n’assisterai pas à ce spectacle, réceptacle de vos amertumes, le rire est toujours bienfaisant, d’autant plus s’il repose sur l’authentique de nos sentiments. hier j’ai regardé un spectacle d’une autre nature d’une incroyable beauté. Celle qui parfois, les jour de pleine lune traverse nos rêve en jetant un clin au spectateur. Non tout n’est pas désespérant. Certains de retravailler chaque jour ces instant, ces pépites pour les yeux. Le « cabinet des curiosités » du cirque du soleil. Simplement SUBLIME. Acrobaties, musique, théâtre, danse … Le choix est vôtre : Laissez-vous guider par le Cirque du Soleil au « Cabinet des curiosités », lieu où idées farfelues et rêves réels s’entremêlent, prenez part dans « Réversible » à un émotionnel voyage dans le temps ou bien découvrez la génération montante d’artistes de cirque lors du 39e « Festival Mondial du Cirque de Demain ». En piste ! KURIOS : https://www.arte.tv/fr/videos/084745-000-A/cirque-du-soleil-kurios-cabinet-des-curiosites/


    • C'est Nabum C’est Nabum 27 décembre 2018 16:29

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Je me laisse guider
      et j’aime partager mes coups de cœur


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 décembre 2018 15:27

      Ça m’a l’air sympa comme spectacle -hommage. Perso j’aime bien l’affiche.


      • C'est Nabum C’est Nabum 27 décembre 2018 16:30

        @Aita Pea Pea

        OUi spectacle très agréable

        Je n’aime pas trop le titre à cause de mon aversion pour l’anglais sans doute

        ça n’a aucune espèce d’importance


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 décembre 2018 15:30

        Pourquoi la Shoah ne sera jamais pour moi un événement comme un autre. Parce que contrairement aux très folies meurtrière : celle-ci est indicible. Comme le cri de Munch. Parce qu’elle fut préparée par les esprit apparemment les plus élevés dans une civilisations qui comptait le plus grand nombre d’intellectuels et était sensée être la plus civilisée. Que le meurtre fut préparé rationnellement, aux détails près. et dans une logique méphistophélique. INDICIBLE. Ce qui ne peut s’exprimer par les mots ne pourra JAMAIS s’extirper de l’inconscient. Et comme dans le supplice de Tantale, notre monde ser sans cesse condamner à répéter les mêmes erreurs,...


        • kalachnikov kalachnikov 27 décembre 2018 15:41

          @ Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Prophétie autoréalisatrice ?

          C’est surtout votre désir secret parce qu’avec pareille reproduction le barnum qui peuple votre cervelle se trouverait justifié.

          Votre Adolf esprit élevé, intellectuel et ultra civilisé, c’est carrément de la mythologie.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 décembre 2018 15:47

          @kalachnikov
          Depuis que je vous lis, vous puez l’antisémitisme. Ceci sera MA réponse. IL est évident qu’Hitler n’était pas seul dans le désert


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 décembre 2018 15:57

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Qu’est ce que la shoah vient foutre ici ?


        • kalachnikov kalachnikov 27 décembre 2018 16:05

          @ Aita Pea Pea

          Bah, le Gj est antisémite, pardi.

          https://www.agoravox.fr/commentaire5391315


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 décembre 2018 16:25

          @Aita Pea Pea

          Merci de lire l’article avant. Extrait : « Quant à moi, je vous assure que je n’ai aucun intérêt dans l’association. Vous pouvez encore les retrouver sur un autre spectacle coup de poing autour de la mémoire de la Shoah. » Mais effectivement, cette question est soulevée par le mouvement des GL. J’espère que les articles mettront les points sur les « I » à ce sujet. Car la suspicion s’installe/ Tous le sondages montre Marine en tête. Je ne fais pas de lien direct entre Marine et l’antisémitisme, mais,....


        • C'est Nabum C’est Nabum 27 décembre 2018 16:31

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Indicible mais merveilleusement mis en chanson ici


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 décembre 2018 16:39

          @C’est Nabum

          Que j’aimerais encore voyager,.... Je viens de regarder un extrait. Même ambiance que l’année passée au FOU CHANTANT. https://www.youtube.com/watch?v=8xCo9txgvg4. J’ai su entendre écouter. Maintenant je ne fais que passer pour rappeler.....Le bout de pain partagés entre sept frères. Il n’y en avait que pour six. Le septième et mort. (dans le ghetto de Varsovie). Un peu de décence envers ceux qui parfois dérapent parce que certaines choses sont....sans paroles.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 décembre 2018 16:58

          @kalachnikov

          Merci de ne pas fonctionner en tout ou rien. Mais le pente est glissante....


        • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 décembre 2018 17:02

          @kalachnikov Salut. Et dire que je n’ai toujours pas vu « les chinois a Paris » ... Sniff


        • ZXSpect ZXSpect 27 décembre 2018 17:13

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          Merci pour ce commentaire.


          Je vous ai « titillée » à plusieurs reprises, mais ici je vous remercie pour ces lignes.


          J’ai toujours éprouvé une vraie sidération devant ce que les allemands ont pu organiser industriellement, méthodiquement, pour perpétrer ce génocide.


          Je suis quotidiennement révulsé en assistant au négationisme véhiculé ou sous-entendu par certains, alors que d’autres minimisent ou bafouent



        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 décembre 2018 17:40

          @ZXSpect

          Comme quoi nous nous connaissons assez mal sur Agora,... Chacun gardant sa part de mystrère. Très proche des commentaires de Vélosolex, je m’étonne que cette fois, il n’ait pas réagit. Personne n’est parfait. K’ai voulu affronter en lisant tous les livres (d’un juif) :Jonathan Littell. Pour être définitivement vaccinée contre toute tentation déshuminisante. Le corps est souvent très précieux à cet égard et vous prévient quand le mal rôde,...Les médecin classique diront : somatisation. D’autre parleront de toxicité environne« mentale ».


        • ZXSpect ZXSpect 27 décembre 2018 18:55

          @Mélusine ou la Robe de Saphir.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Banalit%C3%A9_du_mal

          >>>citation


          La « banalité du mal » est un concept philosophique développé par Hannah Arendt en 1963, dans son ouvrage Eichmann à Jérusalem : Rapport sur la banalité du mal. Lors de son procès, Eichmann, qu’on pense être une bête furieuse et qui devrait laisser une forte impression, montre plutôt l’image d’un petit fonctionnaire médiocre, ce qui fait dire à Arendt que le mal ne réside pas dans l’extraordinaire mais dans les petites choses, une quotidienneté à commettre les crimes les plus graves. Dans son ouvrage L’injustice et le mal, publié en 1996, Patrick Pharo explique le sens de l’expression :

          « L’expression banalité du mal ne peut se comprendre que comme une façon de décrire les routines par lesquelles ceux qui recourent à la violence, comme ceux qui en sont témoins, mettent en suspens leurs convictions morales et renoncent à l’examen de leur engagement pratique personnel. »

          Cette notion a donné lieu à d’importantes polémiques, certaines personnes considérant qu’elle revient à déresponsabiliser les dirigeants nazis de leurs crimes, bien qu’Hannah Arrendt se soit toujours opposé à cette interprétation.


          >>>fin de citation

          Que pensez vous du concept de la « banalité du mal » ?


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 27 décembre 2018 19:22

          @ZXSpect

          Comme la minimisation, c’est une forme de déni qui permet des s’exempter. Une manière de naviguer en surface, contourner et ne pas vouloir s’impliquer.
          Tout en rejetant toutes formes de culpabilisation facile pour empêcher l’autre de penser certains sujets délicats, la banalisation du mal est souvent le début d’une forme de lâcheté que je ne cautionne pas. C’est la différence entre éveiller l’autre à la réalité humaine (l’homme est dans de nombreux cas un monstre pour l’homme, il faut le savoir), tout en ne fermant non plus la porte à tout échange, quand il y a une écoute possible. Chacun ses possibilités d’entendre ou de voir,...mais sans ces « qualités » vous ne pouvez créer aucune relation véritable oeuvre ou relation authentique. 



          • L'enfoiré L’enfoiré 27 décembre 2018 18:30

            Bonjour Nabum,

             Il nous manque Jean Yanne.

             Au cinéma sa parodie de péplum, "Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (1982), avec Coluche et Michel Serrault, est succulente.

             Au théâtre aussi, éUn certain monsieur Blot de Robert Roccaé

             Son humour féroce se retrouve dans ses citations.

             

             


            • Esprit Critique 27 décembre 2018 18:46

              Jean Yann était un Génie, je n’ai pas peur d’exagérer.

              « Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil » paraissait a sa sortie, etre une charge, par rapport a ce que sont devenues les émissions de télé, aujourd’hui son film est un « Euphémisme »

              Quand a ce Titre : « Deux heures moins le quart avant jésus Christ » tout est dit, remettre en cause deux milles ans de moralitude et d’histoire par une simple boutade, Chapeau l’artiste.

              Souvenons nous que des cons l’ont poussé a émigrer aux USA. Plus récemment d’autres cons s’en sont pris a Depardieu. La France produit des génies mais n’est dirigées que par des merdes. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès