• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Un somptueux récital de piano avec Brice Martin...

Un somptueux récital de piano avec Brice Martin...

 

Il s'appelle Brice Martin, "il est né en 1981 et a commencé l'étude du piano à l'âge de 5 ans. Il donne son premier concert à l'âge de 14 ans et entre à la même époque au conservatoire de Nîmes. Il obtient en 1999 une médaille d'or de piano ainsi qu'un premier prix de musique de chambre. A la même époque, il débute ses études de médecine à Nîmes. Parallèlement à sa formation médicale (il se spécialise ensuite en psychiatrie à Paris), il continue à nourrir sa passion pour le piano qui lui permet de remporter, en 2004, le troisième prix du concours des grands amateurs de Paris. Depuis, il se produit régulièrement, en particulier avec les "grands amateurs" dans le cadre de Pianestival. Il a notamment joué à Paris, Nice, Shanghai et Budapest. Brice Martin réside actuellement à Valence, et exerce en tant que psychiatre à Lyon, au centre hospitalier du Vinatier, dans une unité dédiée à la réhabilitation de patients atteint de pathologie mentale."

 

Brice Martin arrive sur la scène, avec son physique d'adolescent, il se met au piano, et il joue Rêve d'amour de Franz Liszt... 

Et, aussitôt, la magie opère... le jeune musicien nous embarque dans cette mélodie romantique à souhait.

Les notes se déroulent avec harmonie et tendresse... le musicien nous emporte dans un univers de rêve et de beauté. Comment ne pas être sous le charme ?

 

Puis, il nous présente les extraits suivants : Le Roi des Aulnes de Franz Schubert, d'après un poème de Goethe. Différents personnages sont mis en scène... Un père à cheval avec son enfant malade et délirant, il fuit à travers la forêt... il rassure son fils qui a peur, car il vient d'apercevoir le Roi des Aulnes, avec sa couronne et ses longs cheveux... 

 

Les différents personnages sont illustrés par des thèmes musicaux différents que nous fait entendre le musicien, avant de jouer les extraits.

Ainsi, le musicien se fait aussi pédagogue... et il déclare modestement : "Je vais essayer de jouer ce morceau..."

 

Puis, on écoute la mélodie tantôt sombre et ténébreuse quand l'enfant exprime ses inquiétudes, tantôt adoucie quand le Roi de Aulnes essaie de séduire l'enfant et de l'attirer vers lui....

Somptueuse mélodie ! Somptueuse interprétation !

Le musicien est alors applaudi longuement par l'assistance.

 

Il se lance ensuite dans une interprétation époustouflante de différentes études du compositeur Alexandre Scriabine, successivement Etude, op. 8 n° 3, n° 11, Etude op. 42 n° 5, puis Vers la Flamme, op. 72.

Quelle virtuosité ! Les doigts du musicien courent avec agilité sur le piano... on est ébloui par le jeu du virtuose, sa dextérité, sa sensibilité.

On peut encore s'émerveiller à l'écoute du Köln Concert, part II C de Keith Jarrett : une musique rythmée et fluide qui nous enchante.

 

Le récital s'achève avec un morceau de Erroll Garner : I' ll remember April. Du jazz, du rythme encore qui nous entraîne dans un tourbillon étourdissant de notes...

 

Bravo à Brice Martin pour ce récital éclectique et somptueux. Bravo pour ce moment de rêve et d'émerveillement...

 

Ce récital a été donné au Carré d'Art, dans le cadre des Jeudis de Nîmes...

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/08/un-somptueux-recital-de-piano-avec-brice-martin.html

 

Vidéos :

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 septembre 14:41

    c’est Brice de Nîmes, alors ?


    • rosemar rosemar 7 septembre 14:57

      @Séraphin Lampion

      Toujours le mot pour rire ! Mais, là, c’est du sérieux : un récital d’exception...


    • Decouz 7 septembre 15:04

      Ce sont des nouvelles locales.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 septembre 15:21

        @Decouz

        pourquoi pas ?
        les nouvelles locales de Nîmes valent bien celles de Paris que les JT présentent comme des nouvelles nationales si ce n’est de portée universelle...


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 7 septembre 15:06

        Pour vous aider à rédiger vos prochains articles, voici quelques autres clichés qui peuvent vous servir :

        « qui nous entraîne dans un tourbillon étourdissant de notes. »..

        • Après la promenade, j’avais une faim de loup
        • J’étais au lit avec une fièvre de cheval
        • La couleur avait une couleur argentée
        • Cet échec sonnait le glas de ses espérances
        • J’avais en lui une confiance aveugle
        • Il avait juste trempé ses lèvres dans le breuvage divin de son val délicieux
        • Tous riaient aux éclats
        • Le ressac incessant me tenait éveillée
        • Une amitié indéfectible nous unissait
        • La princesse avait des cheveux d’or

        • arthes arthes 7 septembre 18:07

          @Rosemar

          Ah, je note que vous évoquez Goethe avec le Roi des Aulnes, ce conte initiatique de jeunesse ....Il faut écouter Schubert en fermant les yeux pour entendre toute la force et la gravité, de cette tragédie qui est celle, inexorable, de la perte de l’enfance,..Sa propre enfance 


          • arthes arthes 7 septembre 19:01

            @arthes

            L’innocence donc...

            Au fait (on sait jamais) Message à Furtif : Bien lu le lien « Ouverture » , connaissais pas et les émules (ou prétendus)  de Steiner me sont assez lointains et indifférents, bref, ce n’est pas une secte justement.
            Je préfère rencontrer des amoureux de Goethe ou échanger avec eux.
            , cela dit, dans ton staf tu en as un qui traite Steiner de dingue etc.. (on zappera l’épisode malheureux de Perra , la grande référence des anti Steiner, vu le personnage pas net à l’arrivée , je parle de Perra, si tu es objectif) .tout en s’intéressant à la biodynamie sur les vignobles...Faudrait savoir !!!

            Bon, ce sera l’occase, à un moment ou un autre de revenir sur ce sujet au détour d’un post dans un quelconque tipoc...


          •  « Rêve d’amour » interprété par Brice Martin , ça ressemble un peu à « Liebesträum * » composé par Franz Liszt ? non ?  

             * encore un mot qui nous vient d’un autre pays

             pour moi c’est sûr il est d’ailleurs smiley

             


            • @rosemar 

               Comme vous devez je suppose le savoir, E.Garner était un pianiste autodidacte

              qui ne savait pas lire une partition et qui jouait uniquement à l’oreille .

               Un morceau comme I’ll remember april , E.garner ne le jouait pas forcement dans la « bonne »tonalité et sa seule version jamais enregistrée est en AABA plutôt que le ABA normal (étonnant non ? )

               Anyway (comme on dit chez les yankees ) « Misty » reste le morceau d’Eroll Garner dont on se lasse jamais !

               (A part peut-être Leleu qui ne jure que par Sambre & Meuse )  smiley

               


              • rosemar rosemar 7 septembre 21:18

                @Armand Griffard de la Sourdière

                https://youtu.be/zdNlBd_gnwI


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 septembre 21:22

                @Armand Griffard de la Sourdière

                AABA ...structure classique en jazz .


              • @rosemar 
                 Pas facile chez E.Garner de cerner le thème au premier abord .
                il a de telles envolées jazzo- pianistiques qu’on arrive à s’y perdre !

                Perso je capte mieux quand c’est moins copieux techniquement, et qui plus est avec la voix d’Ella F. ou alors chantée par rose-margaret Davis accompagnée à la harpe smiley


              • @Aita Pea Pea 

                toutafé APP si t’es musicien ou pas , la forme anatole est une forme AABA de 32 mesures .
                  I got a rhythm de George Gershwin serait construite sur ce type de succession ( rhythm changes )
                 - C’est tout pour aujourd’hui , faut que j’aille redresser mon triangle harmonique sur l’enclume....,j’ai concert ce soir  smiley


              • arthes arthes 8 septembre 18:09

                @rosemar
                Ahhhh.....Vous êtes à fond en ce moment , car.....Et maintenant Misty (tt)....Cet air qui m’habille aussi bien que ma robe de soirée, 
                Génial et démoniaque !!!!


              • arthes arthes 8 septembre 18:11

                @Armand Griffard de la Sourdière

                Et épuré , accompagné à la harpe, voila qui est encore plus beau.......Je suis gâtée, merveille des merveilles !!!!


              • @arthes 

                  C’est vrai que l’atmosphère brumeuse qui se dégage de cet air est assez prenant .
                  Ma copine ayant un torticolis actuellement je mets cette musique pour l’aider à la déshabiller en toute sérénité ! smiley 

                 Ce soir je lui mets  (sur la platine ) Misty   guitare + flûte traversière   smiley


              • arthes arthes 8 septembre 19:44

                @Armand Griffard de la Sourdière
                Atmosphère brumeuse et féline, votre copine a de la chance
                Je préfère la version avec la harpiste, cela m’évoque une autre version d’un autre type, mais il y a des similitudes...L’ambiance/https://youtu.be/QHDHd51cpDY


              • @arthes 

                c’est assez confus votre lien , avec bande originale musicale what’s new pussycat (1965 Tom john) transposée sur un film US de 1942 !

                 un rapport avec Cat people putting out fire ( David Bowie 1982 ) ?

                 Je vois que vous appréciez la« Fellinité » (vous auriez peut -être pu jouer dans un de ses films smiley 
                  en tout cas il semblerait que vous soyez galéantrope voire ailuranthrope ;

                 Cat people ? hum ou alors Catwoman (ce qui serait assez comic ...non ? )

                 miaou 

                 


              • @Armand Griffard de la Sourdière 

                @ARTHES pourquoi qq’un vous offre secrètement une étoile à chacuns de vos coms et pas à moi . ?  smiley
                  


              • arthes arthes 9 septembre 08:28

                @Armand Griffard de la Sourdière

                J’ai le privilège d’avoir un fan club assidu, c’est le « avox star système »...

                J’aime beaucoup cette bande annonce avec ce fond musical , du film de Tourneur « Cat people » qui m’avait impressionnée , gamine, je l’ai décortiqué (analysé) il y a quelques mois en long et en large, Cat people ou « du malheur d’être une femme »  smiley


              • arthes arthes 9 septembre 08:47

                @arthes

                @Bouboul : Je me demande si ce n’est pas toi qui avait un coup dans le pif hier, par ailleurs, concernant Steiner et la biodynamie , ton dossier est aussi vide que le truc douteux qui te sert de cerveau

                Je note aussi que ton maître semblait grisé pour que tout dérive encore sur des projections sexo.

                Cher Furtif : S’il fallait que je viende frapper à la porte de ta tanière : « Toc toc toc, c’est la subtile substance qui vient exorciser ton nid de rats , parlons de Goethe et de Steiner » , non mais t’imagines l’ambiance ? 


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 14:31

                @Armand Griffard de la Sourdière

                Bonjour. Miles sur So What . AABA sur 16 mesures. Le B étant un glissement d’un demi ton (dièse. D’ après mes souvenirs de gratte Mi bémol , Mi bémol , Mi , Mi bémol .Après c’était du bop .Et l’attaque de Miles sur la dernière mesure de l’exposition du thème a la bassse ...whaouuu !!!


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 14:42

                @Aita Pea Pea

                Bref il prend le contrôle en deux notes et un silence. Et le morceau part ailleur...grand art .


              • @Aita Pea Pea 
                 « So what  » de Miles Davis sonne le tocsin et « l’enterrement du Bebop avec la complicité de George Russell , génial compositeur et le pianiste Evans grace au »concept« du Jazz modal » pour en finir avec la boussole !

                 . j’avais potassé toussa toussa dans un article vieux de 10 ans qui t’en dira certainement plus que je ne pourrais t’en raconter !
                 Sioux later ...alligator smiley


              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 18:47

                @Armand Griffard de la Sourdière

                Alligator 427 ,je vous attends... Bon article et les « glissements sur All blues » . Voui kind of blue for ever ! Sinon sur gratte des leçons avec Joe Pass et la façon de se balader sur tout le manche en accords 4 sons retournés ou non ...souvenirs...


              • alexis42 alexis42 7 septembre 21:35

                Tant que je n’ai pas lu un article (ou un commentaire) du maître es-musique classique (et autres) de ce site sur ce pianiste, je réserve prudemment mon avis...


                • rosemar rosemar 9 septembre 13:46

                  @alexis42

                  Il est parti en vacances...


                • Shaw aka CVN42-OSe-F-HD Shaw 9 septembre 13:50

                  @rosemar

                  En Israël ?

                  Tu fais quoi ce soir ?


                •  Adibou Adibou 7 septembre 22:02

                  Pour ceux et celles qui aiment cet instrument, en voici un des maitres marmonnant son génie à l’état pur jamais égalé dans sa pratique de bach. 


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 7 septembre 22:13

                    @Adibou

                    Pas besoin d’ouvrir le lien . Variations Goldberg...Glenn Gould . Dire que Bach a écrit ça pour un élève ...putain.


                  • Waspasien 8 septembre 14:18

                    @Adibou
                    Raison :
                    Cet Aria version lente me fait pleurer !


                  • Livide666 Livide666 8 septembre 20:05

                    @Aita Pea Pea
                    D’accord c’est chouette Gould
                    Mais Bach n’a jamais écrit ça.
                    .
                    En vérité Gould joue du Gould
                    Ça ne lui enlève rien mais c’est pas du Bach


                  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 9 septembre 19:22

                    @Livide666

                    Bonsoir. Sur Gould joue Gould . Mais bon chez les baroques il me semble que ça ne posait pas de problèmes a l’époque.


                  • Waspasien 8 septembre 11:09

                    Somptueux ?

                    Que reste t’il donc pour Kissin, Lang Lang, Argerich,Horowitz,Trifonov, Zimerman et même Alice Sara Hott ou bien d’autres encore...

                    Raz le bol de ces inflations sémantiques.


                    • phan 9 septembre 09:23
                      L’art perdu de la description somptueuse d’un pianiste sans une vidéo, sans une parole, sans une note de musique, chapeau l’artiste !
                      Un psychiatre au piano : rencontre avec Brice Martin.
                      Rachmaninov - 1ère danse symphonique pour deux pianos.
                      Gabriel Fauré : Sonata No 1 for violin and piano - I. Allegro molto 
                      Cadeau bonus : OBLIVION pour piano et quartet

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès