• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Adieu je reste ! » La tornade Mergault-Ladesou triomphe aux (...)

« Adieu je reste ! » La tornade Mergault-Ladesou triomphe aux Variétés

JPEG - 82 ko
ADIEU JE RESTE
photo © Bernard Richebé

« Adieu ! Je reste » C'est tout juste ce que vient de jouer Isabelle Mergault sur son compte Twitter perso en ce début décembre où, durant quelques jours, surgissait un message d'erreur en lieu et place de ses tweets !

Mais soudain le dimanche soir suivant la comédienne réapparaissait comme par magie : « Chers suiveurs, suis revenue suite o nombreuses lettres reçues o théâtre me demandant de revenir. Sensible aux laudateurs, suis donc là. Bizz »

La belle Isa avait tout compris de ce jeu de cache-cache contemporain qui permet tout à la fois de se faire tour à tour, proche, distante et absente dans un cycle infini avec les mots qui magnifient ou se perdent telles des bouteilles à la mer !…

Ainsi dans un geste identique, l’artiste post-moderne écrit-elle, elle-même, ses messages sur son smartphone, toujours à portée de main en ses multiples moments perdus, mais écrit également ses propres pièces de théâtre, jamais mieux servie que par sa propre écriture, et tant qu’à faire les joue ensuite sur scène de façon à être véritablement synchrone avec ses admirateurs qui, ainsi, se multiplient à l’infini, sans que l’on puisse savoir ce qui du tweet métaphorique ou du bouche à oreille météorologique est à l’origine de ce succès météorite.

En effet, ça marche du tonnerre pour la mise scène d’Alain Sachs car, quatre mois après la couturière, du poulailler au carré or, le théâtre des Variétés est complet chaque soir et se doit de repousser la tournée hexagonale prévue début janvier prochain au bénéfice de prolongations parisiennes jusqu’au moins les calendes de juin 2013.

Ceci dit, l’auteure a plus d’un tour dans son sac à malices, puisqu’elle a décidé d’emblée de faire appel à une partenaire beaucoup plus expérimentée qu’elle sur les planches, dont la notoriété est au zénith du woman show.

Pour les mauvaise langues qui parlent sans savoir, ce serait leurs défauts de prononciation spécifique à chacune qui les rapprochent spontanément dans l’imaginaire fantasque du public : En effet, si l’une chuinte tout schuss, l’autre cafouille au portillon avec la grâce d’une danseuse étoile.

Tout cela est véridique, bien entendu, mais pour le pitch, Gigi et Barbara ont vraiment d’autres chats à fouetter que d’assassiner les mots pour soi-disant faire plaisir à leurs fans.

Et bien sûr, il devrait y avoir un homme dans tout ça, une sorte d’antihéros de la peinture et même un deuxième qui s’évertuerait à cloner le rôle d’un Sancho Pancha rocambolesque.

Dans une perspective de porte-à-faux où le pôle féminin devrait s’autodétruire de mort accidentelle voire criminelle, c’est peu à peu la complicité salvatrice qui prendrait les rênes de contrats à dormir debout avec la velléité masculine.

Isabelle et Chantal Ladesou ont d’ores et déjà gagné le défi de faire rire et crouler Paris dans leur jeu à deux plus deux ; en comptant le metteur en scène, ça devrait se savoir 5 sur 5 sur le Boulevard !

photos © Bernard Richebé & © Theothea.com 

ADIEU JE RESTE ! - ***. Theothea.com - de Isabelle Mergault - mise en scène : Alain Sachs -avec Chantal Ladesou, Isabelle Mergault, Jean-Marie Lecoq & Jean-Louis Barcelona - Théâtre des Variétés

JPEG - 62.9 ko
ADIEU JE RESTE
photo © Theothea.com

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Yvance77 17 décembre 2012 10:11
    Mergault ... ce n’est pas la crétine qui s’était ridiculisée chez Ruquier il y a deux ans ?

    • Theothea.com Theothea.com 17 décembre 2012 14:52
      Bonjour,

      Pourquoi parler tele quand il s’agit de spectacle vivant ?

      cordialement
      JM / Theothea.com

      • Theothea.com Theothea.com 17 décembre 2012 21:22
        Soyons clair !
          
        Comme je l’ai indiqué dans ma chronique ci-dessus ; Isabelle Mergault est à la fois comédienne et auteur de la pièce : « Adieu je reste ! ».
        Il se trouve que le tandem qu’elle forme avec Chantal Ladesou sur les planches du Théâtre des Variétés fonctionne super bien et que le bouche à oreille est excellent depuis septembre !
        La pièce est d’ores et déjà prolongée jusqu’en juin 2013.
        Sans doute dans quelques années, cette pièce sera retransmise à la télévision.
        Pour l’instant, c’est possible d’assister à une représentation « en vrai » et de rire avec le public, mais, bien entendu, personne n’est obligé ! 
        JM / Theothea.com


        • Theothea.com Theothea.com 18 décembre 2012 04:00
          Cher Antikon,

          Vous savez bien que « Le père Noël est une ordure » et pourtant refusez-vous d’en rire ?
          Non, parce que cela s’appelle une Comédie !

          Joyeuses fêtes
          JM / Theothea.com


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires