• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Alors on s’aime » Daniel Russo & Corinne Touzet en pétard (...)

« Alors on s’aime » Daniel Russo & Corinne Touzet en pétard conjugal aux Variétés

Dernièrement, nous avions apprécié Daniel Russo pour son jeu dans « Jacques Daniel », Corinne Touzet dans « Voyage en ascenseur », Loup-Denis Elion dans « Open Space », Anne Bourgeois pour sa mise en scène de « Les nœuds au mouchoir » ainsi que Flavia Coste pour être l’auteur de « Non à l’argent ».

JPEG - 81.5 ko
ALORS ON S’AIME
© Fabienne Rappeneau

  

Eh bien, les voilà tous réunis aujourd’hui au Théâtre des Variétés dans ces mêmes fonctions similaires de composition, de réalisation et d’écriture pour lesquelles ils ont pris l’habitude d’exceller chacun de leur côté avec, cette fois-ci, comme cahier des charges commun celui de gérer les disputes récurrentes d’un couple (Max & Charlotte) en tentant de le faire revenir aux racines de leur Amour initial.

Daniel Russo & Corinne Touzet vont en effet déballer sur scène le grand jeu de l’incompréhension réciproque au point de mettre en péril ce lien ténu qui, jusqu’à ce soir, leur a permis de vivre ensemble. 

JPEG - 77.8 ko
ALORS ON S’AIME
© Fabienne Rappeneau

  

Toutefois, il se pourrait fort bien que pour une histoire d’œufs périmés, la goutte d’eau fasse définitivement déborder la patience de Max rentrant exténué du travail vers 22h alors que non seulement rien n’est prêt pour le souper mais qu’en plus le frigo est quasiment vide.

De surcroît, l’appartement est empli de boîtes à chaussures étalées alors qu’il semblerait qu’aucune des paires d'escarpins accumulées ne puisse vraiment convenir à Charlotte.

Bref, chacun des deux partenaires ayant un problème insoluble à résoudre, il est prévisible que le « shopping insatisfait » de l’une ne pouvant compenser le « ventre vide » de l’autre, la mauvaise foi ne pourrait guère davantage apaiser l’exaspération et, ainsi, à moins qu’un tiers, le Docteur Love, n’intervienne dans l’urgence comme par magie… la séparation de Max & Charlotte s’annonce comme inexorable !  

JPEG - 79.9 ko
ALORS ON S’AIME
© Fabienne Rappeneau

 

Eh bien, le voici ce fameux docteur (Loup-Denis Elion) qui n’est, à vrai dire, que leur voisin du dessus surgissant excédé par les cris de dispute quotidienne et autres insultes à faire imploser sa propre famille ne pouvant trouver le sommeil réparateur… et, par conséquent, bien décidé à conclure au divorce du couple sans gêne, séance tenante !

Voilà, les protagonistes sont désormais en place ; il ne reste plus aux spectateurs qu’à se régaler de tout leur saoul car, bien entendu, ne pouvant se reconnaître dans une situation conjugale aussi abracadabrante, ceux-ci se sentent d’avance dédouanés de toute responsabilité face à la rupture annoncée… mais qui pourtant, ô surprise, n’aura pas lieu !

Eh oui, car figurez-vous qu’il existe écrite, quelque part, une recette avec dix règles en or pour « bien se disputer et parvenir à mieux vivre ensemble »… et, vous comme moi, ne le savions pas jusqu’ à cet instant ! 

JPEG - 92.7 ko
ALORS ON S’AIME
© Theothea.com

  

Au diapason de ce vade mecum inattendu, les prolongations du conflit domestique précédemment exposé vont donc pouvoir se propager d’un appartement à l’autre sous, dorénavant, les bons soins de Leonard, alias cet inénarrable Docteur Love.

Dire que celles-là prendront au fur et à mesure de leur évolution des tournures franchement surréalistes à décoiffer toute psychologie conventionnelle relève d’une sorte d’euphémisme bon chic bon genre mais sachez surtout que vous pouvez faire confiance à Flavia Coste épaulée par Anne Bourgeois pour affoler le final déjanté et inventer un dénouement extravagant…

  

photos 1 à 3 © Fabienne Rappeneau
photos 4 & 5 © Theothea.com

  

ALORS ON S'AIME - **.. Theothea.com - de Flavia Coste - mise en scène Anne Bourgeois - avec Daniel Russo, Corinne Touzet & Loup-Denis Elion - Théâtre des Variétés

JPEG - 78.7 ko
ALORS ON S’AIME
© Theothea.com

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (2 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 13 novembre 14:09

    Bonjour,

     J’ai vu Touzet, Russo et Elion chez Drucker.

     Ils faisaient la promo de la pièce.

     Cela doit être excellent.

     Parait-il, il y avait dans la salle qui se regardaient en se reconnaissant.

     L’amour ne dire que trois trois, d’après Begbeider

     Dimanche notre conseillé du bonheur en parlait (à écouter le podcast)

     Les disputes, cela remue les esprits endormis.

     Les réconciliations les radoucissent.

     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès