• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Ces rois du « rap intelligent »

Ces rois du « rap intelligent »

Force est de constater que pour la grande majorité des gens, le rap n’est pas un art, mais une musique chantée et produite par des « racailles » qui veulent renverser le gouvernement pour créer un Etat anarchique (j’exagère à peine...). Le rap est pour beaucoup sans intérêt et réservé aux pauvres d’esprit, sous-entendu les jeunes délinquants. En effet, il n’est pas rare d’entendre que le rap incite à la violence, à la haine contre les « babtous ». Alors il y a certes ce rap commercial dans lequel il n’y a aucune complexité, aucune beauté, aucune consistance dans les paroles si ce n’est de la violence histoire de choquer l’auditeur. Ces chanteurs-là dénaturent le rap et par conséquent lui donne une mauvaise image puisqu’ils chantent dans l’unique objectif de gagner des « biftons » (billets). Seulement derrière cette mauvaise image dont est victime le rap, se cache une bien plus belle réalité. En effet, certains rappeurs ont fait de leur style musical un véritable art. Voyons qui sont ces poètes urbains qui n’hésitent pas à briser des tabous et à taper où ça fait mal avec un style à la fois percutant et recherché.
 MC Solaar, le vétéran du « rap intelligent »
 
MC Solaar, Claude de son vrai prénom, est un des pionniers de ce « rap intelligent ». Il est même en quelque sorte le précurseur de celui-ci. Ainsi, Claude débute en 1990, après avoir effectué des études de philosophie, et lance son premier single : Bouge de là. Dès le début, il connaîtra un franc succès. Mais ce succès est justifié, en effet, ce qui caractérise avant tout MC Solaar ce sont ses textes poétiques dans lesquels il manie les mots avec une grande originalité que l’on ne retrouve chez aucun autre rappeur à l’époque. Dans les années 90, il est considéré comme un pionnier du rap français, mais il marque déjà sa différence par des textes nettement moins violents que les autres rappeurs tels que le groupe NTM, constitué de Kool Shen et Joey Starr, pour qui la violence dans les textes est devenue en quelque sorte une marque de fabrique. Le rap produit par MC Solaar pourrait être qualifié de « Rap Peace ». Durant ces années 90, MC Solaar jouit d’une grande notoriété dans le rap français et même international, ce qui montre bien que ses auditeurs ont adhéré à son discours différent avec des paroles travaillées donnant un vrai relief aux chansons. Aujourd’hui, MC Solaar a évolué, son art est parti d’un rap dans les règles pour aboutir à un style qui se rapproche de plus en plus de la variété et cela ne le dénature en rien, il a su innover et nous proposer quelque chose de différent notamment avec son dernier album Chapitre 7. Personnellement, il me paraît impossible de déterminer, par exemple, quel album entre Cinquième as (rap dans les règles) et Chapitre 7 (genre qui tend plus vers la variété) est le meilleur, ce qu’il propose dans ces deux opus n’a tout simplement rien à voir.
 
 Aujourd’hui, il semble donc que MC Solaar ne soit plus dans le créneau du "rap intelligent", mais il a tout de même le mérite d’avoir été l’un des précurseurs en la matière et on ne peut lui enlever cela, depuis d’autres ont repris le flambeau dont certains d’une très belle manière…
 
Kerry James, le digne héritier du « rap intelligent »
 
Le rap chez Kerry James fut une vocation très précoce, en effet il commence à rapper à l’âge de 12 ans. Il apparaîtra d’ailleurs sur l’album Qui sème le vent récolte le tempo de… MC Solaar. C’est le début d’une grande carrière de rappeur qui s’annonce prometteuse. Ainsi il fera partie d’un groupe nommé Ideal J dont il sera le principal chanteur. Après la mort de son meilleur ami, Las Montana, également membre d’Ideal J, il mettra sa carrière entre parenthèses pour se convertir à l’islam. Dans ses textes, Kerry manie la plume d’une manière très fine, c’est, tout comme MC Solaar, ce qui le caractérise. Ses chansons militent pour le mélange des cultures et témoignent d’une lutte acharnée contre le racisme comme montre son titre : Y a pas de couleur. Il sera également à l’initiative de la création de la chanson Relève la tête regroupant les plus grands rappeurs français, ce projet visant à montrer aux jeunes de banlieue qu’il était possible de s’en sortir. Le titre Banlieusards issu de son dernier opus A l’ombre du show business, déjà disque d’or, témoigne qu’il insiste sur le fait que la banlieue cache un vrai potentiel. En somme, il véhicule une image positive de la banlieue qui vient contrer celle que lui donnent les médias. Il souhaite également que le rap soit reconnu à sa juste valeur, c’est-à-dire de le considérer comme un art, c’est en tout cas ce qu’il prône dans A l’ombre du show business, titre dans lequel une légende de la variété française qui n’est autre que Charles Aznavour participe, c’est dire la notoriété acquise par Kerry James dans le milieu de la chanson française.
 
A l’heure actuelle, Kerry James est donc le nouveau leader du « rap intelligent », mais pas seulement, il a su s’imposer comme un pionnier du rap français en reprenant le flambeau de MC Solaar d’une jolie manière.
 
Ces deux rappeurs sont donc les plus célèbres parmi bien d’autres de ceux qui redorent le blason d’un rap devenu souvent trop commercial, mais heureusement il existe encore de grands rappeurs comme eux qui savent manier les mots avec la manière et ce pour le plus grand bien de cet art.
 
 
Bref, la meilleure façon de juger de leur valeur est de les écouter, c’est pourquoi veuillez trouver ci-dessous le meilleur des discographies de ces deux rappeurs afin de les découvrir ou de les redécouvrir, mais aussi des chansons d’autres rappeurs plus ou moins connus, mais produisant du rap de qualité :
 
 
MC Solaar :
 
http://www.dailymotion.com/relevance/search/les%2Btemps%2Bchangent/video/x13jp_mc-solaar-les-temps-changent_music
 
http://www.dailymotion.com/relevance/search/mc%2Bsolaar/video/x62fd_mc-solaar-la-vie-est-belle_music
 
http://www.dailymotion.com/relevance/search/mc%2Bsolaar/video/x2oczq_mc-solaar-clic-clic_music
 
http://www.dailymotion.com/relevance/search/mc%2Bsolaar/video/x2aey6_mc-solaar-da-vinci-claude_music
 
 
Kerry James :
 
 
http://www.dailymotion.com/relevance/search/y%2527a%2Bpas%2Bde%2Bcouleur/video/x11by_ya-pas-de-couleurs_music
 
http://www.dailymotion.com/relevance/search/banlieusards/video/x435yv_kery-james-banlieusards_music
 
http://www.dailymotion.com/relevance/search/%25C3%25A0%2Bl%2527ombre%2Bdu%2Bshow%2Bbusiness/video/x5gqvo_kery-james-a-lombre-du-show-busines_music
 
 
http://www.dailymotion.com/relevance/search/rel%25C3%25A8ve%2Bla%2Bt%25C3%25AAte/video/x10m2x_kery-james-releve-la-tete-version-l_music
 
 
Shurik’n (chanteur du groupe IAM) :
 
http://www.dailymotion.com/relevance/search/lettre%2Bshurik%2527n/video/x3xt0y_shurikn-la-lettre_music
 
 
Kamnouze :
 
http://www.dailymotion.com/relevance/search/j%2527accuse%2Bces%2Bmots/video/x12xar_kamnouze-jaccuse-ces-mots_music
 
 
 
 
PS : Ecoutez tous ces titres et vous verrez sûrement en tout cas pour certains que le rap n’est pas ce qu’ils pensent… Merci !
 
 
 
 
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.21/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • Leekid 10 septembre 2008 13:51

    Quid du Klub des losers, TTC, etc ? Ces gens-là manquent cruellement à l’appel dans votre article. Et l’appelation "Intelligent Rap" semble directement pompée de l’appelation IDM (Intelligent Dance Music), et tout comme elle, voire plus, renvoie à un flou conceptuel. En gros, si un morceau ne parle pas de la misère dans les cités, de Fuck la police, etc., c’est de l’Intelligent Rap ? Il faut arrêter avec les appelations multiples, qui au lieu d’éclairer l’auditeur sur la substance de ce qu’ils écoutent, les plongent dans une jungle d’étiquettes aux contours de plus en plus flous. Néanmoins, je plusse votre article, qui en aura bien besoin au vu de la clique d’irréductibles nostalgiques des 60’s et 70’s (pour qui la production musicale s’est arrêtée à cette époque) qui trainent par ici. Le Rap, vous pensez bien ma bonne dame, ce n’est pas de la musique !


    • gecko gecko 10 septembre 2008 14:56

      j’allais justement en parler... il y a un rap underground qui vaut en effet beaucoup plus que les nazeries qu on entend quand on parle de rap aujourd hui.


    • critical35 10 septembre 2008 15:16

      Oui mais malheureusement le rap a beaucoup de mal à se défaire de cette "image de merde", c’est pourquoi j’ai écrit cet article car selon moi le rap ne mérite pas cette réputation qui est selon moi erronée...


    • Leekid 10 septembre 2008 13:55

      Quid du Klub des losers, TTC, etc ? Ces gens-là manquent cruellement à l’appel dans votre article. Et l’appelation "Intelligent Rap" semble directement pompée de l’appelation IDM (Intelligent Dance Music), et tout comme elle, voire plus, renvoie à un flou conceptuel. En gros, si un morceau ne parle pas de la misère dans les cités, de Fuck la police, etc., c’est de l’Intelligent Rap ? Il faut arrêter avec les appelations multiples, qui au lieu d’éclairer l’auditeur sur la substance de ce qu’ils écoutent, les plongent dans une jungle d’étiquettes aux contours de plus en plus flous. Néanmoins, je plusse votre article, qui en aura bien besoin au vu de la clique d’irréductibles nostalgiques des 60’s et 70’s (pour qui la production musicale s’est arrêtée à cette époque) qui trainent par ici. Le Rap, vous pensez bien ma bonne dame, ce n’est pas de la musique !


      • Yohan Yohan 10 septembre 2008 15:36

        Et vous croyez peut-être que tous les jeunes aiment le Rap ? Moi j’en connais qui préfèrent la musique des sixties. Chacun son karma. Rien ne vous empêche d’écrire sur la musique que vous aimez, rien n’empêche de lire les articles sur les musiques qui ne vous interessent pas


      • critical35 10 septembre 2008 15:41

        Exactement c’est la preuve d’une ouverture d’esprit ! Personnellement, j’aime le Rap mais j’écoute absolument de tout, je ne suis fermé à aucun genre musical, je dirais que ce que j’aime ce n’est pas spécialement un genre musical mais ce que produisent les artistes peu importe leur style musical, après on aime ou pas mais il ne faut pas se fermer à un seul style musical enfin en tout cas ce n’est pas mon opinion après c’est à chacun de voir ce qu’il aime !


      • critical35 10 septembre 2008 15:41

        Exactement c’est la preuve d’une ouverture d’esprit ! Personnellement, j’aime le Rap mais j’écoute absolument de tout, je ne suis fermé à aucun genre musical, je dirais que ce que j’aime ce n’est pas spécialement un genre musical mais ce que produisent les artistes peu importe leur style musical, après on aime ou pas mais il ne faut pas se fermer à un seul style musical enfin en tout cas ce n’est pas mon opinion après c’est à chacun de voir ce qu’il aime, après les gouts ne se discutent pas !


      • Leekid 10 septembre 2008 16:05

        Yohan, je sais pas si c’est à moi que vous vous adressiez.

        Et vous croyez peut-être que tous les jeunes aiment le Rap ?


        Où avez-vous lu ça ?

        Moi j’en connais qui préfèrent la musique des sixties. Chacun son karma. Rien ne vous empêche d’écrire sur la musique que vous aimez, rien n’empêche de lire les articles sur les musiques qui ne vous interessent pas

        Ce n’est donc pas à vous que je m’adressais dans mon post précédent. Et j’aime la musique des 60’s aussi. Mais je n’oublie pas qu’on est en 2008, que l’eau a coulé sous les ponts depuis, et que plein de délicieuses choses ont vu le jour musicalement parlant depuis. Ne vous sentez donc pas concerné par une remarque qui s’adressait avant tout aux "la musique c’était quand même autre chose de mon temps".


      • Leekid 10 septembre 2008 14:12

        Quid du Klub des losers, TTC, etc ? Ces gens-là manquent cruellement à l’appel dans votre article. Et l’appelation "Intelligent Rap" semble directement pompée de l’appelation IDM (Intelligent Dance Music), et tout comme elle, voire plus, renvoie à un flou conceptuel. En gros, si un morceau ne parle pas de la misère dans les cités, de Fuck la police, etc., c’est de l’Intelligent Rap ? Il faut arrêter avec les appelations multiples, qui au lieu d’éclairer l’auditeur sur la substance de ce qu’ils écoutent, les plongent dans une jungle d’étiquettes aux contours de plus en plus flous. Néanmoins, je plusse votre article, qui en aura bien besoin au vu de la clique d’irréductibles nostalgiques des 60’s et 70’s (pour qui la production musicale s’est arrêtée à cette époque) qui trainent par ici. Le Rap, vous pensez bien ma bonne dame, ce n’est pas de la musique !


        • Leekid 10 septembre 2008 14:13

          Argh désolé pour le triplé, AVox bug :)


        • Stéfan Stéfan 10 septembre 2008 14:53

          "Le rap est pour beaucoup sans interêt et réservé aux pauvres d’esprit sous entendu les jeunes délinquants. En effet, il n’est pas rare d’entendre que le rap incite à la violence"

          C’est marrant, on peut remplacer "rap" par "jeux vidéo" dans la phrase et ça fonctionne aussi. Les préjugés véhiculés par les médias ont la vie dure...


          • critical35 10 septembre 2008 15:04

            Tout à fait d’accord, je plussoie ! Si le débat sur les jeux-vidéos vous intéresse, je vous invite aussi à lire mon article sur GTA IV, peut-être l’avez-vous déjà fait ...



            • Alexandre 10 septembre 2008 15:46

              en vla un rap intelligent
              fr.youtube.com/watch
              "j’baiserais la France jusqu’à ce quelle m’aime ..." :)


            • critical35 10 septembre 2008 15:47

              très bon titre également à écouter bien entendu jusqu’à la fin pour comprendre le but de la chanson...


            • critical35 10 septembre 2008 15:49

              T’as pas du écouter jusqu’à la fin...

              Avant de juger il faut comprendre le pourquoi de cette chanson c’est sur si tu écoutes les chansons qu’à moitié, il est aisé de critiquer...


            • critical35 10 septembre 2008 15:53

              Pour ce qui est de la seconde vidéo effectivement c’est du rap de moyenne qualité mais jusqu’à preuve du contraire, je n’ai pas citer les interprètes en l’occurrence Tandem dans ce cercle des rappeurs produisant ce que j’appelle du rap intelligent...


            • taz 10 septembre 2008 16:48

              Rap intelligent ne veut rien dire...
              On peut parler de Rap contestataire, de Rap Révolutionnaire, de Gansta Rap... mais classer les artistes en jugeant de l’intelligence de leurs textes ; c’est totallement subjectif...

              De plus, je pense que pour illustrer tes propos tu aurais du brosser les portraits d’artistes comme Soklak, Kenny Arkana, AKH, Cyanure... et analyser leurs textes, en faire ressortir les phrases "chocs" mêlant poésie, politique, révolte, vérité...
              MC Solaar et Kerry James (même si ils ont du talent) ne sont pas assez engagés, ils font du commerce...


              • critical35 10 septembre 2008 17:02

                Certes je n’ai pas citer kenny Arkana, AKH etc, qui pourtant produisent du bon rap mais je ne peux citer tout le monde sinon mon article ferait 50 pages...

                Je ne suis pas d’accord quand vous dites que Kerry James et MC Solaar font du commerce ! Ils ne font pas de la musique à la "Wesh baby c’est mon show" c’est ça que j’appelle le rap de merde, évidemment il faut qu’ils vendent sinon ce ne serait pas la peine... Mais bon de là à dire que Kerry James et MC Solaar font du rap commercial il y a des limites, selon vous ils sont à mettre avec les Booba et cie ? Non je crois pas loin de là...


              • critical35 10 septembre 2008 17:06

                Par contre j’ai hésiter à mettre ce clip à cause de ses images difficiles à voir mais je vais quand même le mettre car c’est du rap d’une valeur exceptionnelle ! Je tiens tout de même à préciser pour les âmes sensibles que ce clip est difficile à regarder !!

                http://www.dailymotion.com/video/109108


              • youpi 10 septembre 2008 19:04

                Parler de rap intelligent et d’art c’est aller un peu vite en besogne...
                J’ai regardé le clip "la fin de leur monde"... Déjà au niveau musical, c’est la même loop qui tourne en rond pendant 10 minutes, au niveau de la voix, toujours le même ton, toutes les phrases sont prononcées pareil...
                Au niveau du contenu du texte, c’est digne d’un ado qui trouve que la guerre c’est pas bien, et que les politiques c’est tous des pourris.
                Et le clip, absolument aucun coté artistique. Un simple montage de séquences vues et revues, qu’on ressort à chaque fois qu’il faut montrer que le monde cay leu male.

                Et Kerry James... Quand on l’entend dire "les rappeurs en héritier des poêtes", ou "Je pense que j’ai pas eu le succès que je méritais"... ben... lol quoi...

                De toute manière j’aime pas spécialement la musique engagée, surtout quand ca commence à se prendre trop au sérieux.


              • critical35 10 septembre 2008 19:13

                Ne dites pas que ce n’est pas de l’art ! Ok vous n’aimez pas c’est votre droit mais ne dites pas que ce n’est pas de l’art, la musique est un art et le rap que vous le voulez ou non c’est de la musique...


              • youpi 12 septembre 2008 02:21

                Donc si je me met une plume dans les fesses et que je me mets à chanter la danse des canards, je suis un artiste ?


              • KANARNO 10 septembre 2008 17:54

                un article sur le rap intelligent en oubliant "assassin" ...........quel oubli !


                • critical35 10 septembre 2008 18:25

                  Je ne peux pas tout connaitre désolé le panel de bons rappeurs étant très vaste, je ne peux tous les citer mais j’avoue également qu’Assassin j’aurais du le mettre, désolé pour cet oubli mais comme je le dis plus haut à ce moment là je peux faire 50 pages...


                • Marc Bruxman 10 septembre 2008 18:57

                  Bon article. 

                  Et c’est comme avec tous les styles de musique, la radio passe de la merde à longueur de temps. Pour la techno (qui n’est pas une musique de racaille mais de drogué dans le folklore populaire) il y a les mêmes problèmes quand la radio en passe, elle passe de la merde. (Du moins en France, je recommande vivement Sunshine pour ceux qui vivent en Allemagne). 

                  La stigmatisation des styles de musique est une spécialité française, ainsi on avait dans les années 90 :

                  • Rap = Musique de racaille.
                  • House = Musique de gay. 
                  • Techno = Musique de drogué. 
                  Alors que d’autres pays comme la belgique ou les pays bas s’ouvraient plus volontairement à ces nouvelles musiques nées en même temps et finalement assez proche, même si généralement ceux qui aiment la techno n’aiment pas le rap et inversement. (Des exceptions existent). 

                  Après les deux styles ont souffert d’un certain excés de la production du style : vu que dire "fuck les flics" ca marche, on va faire des disques avec que ca. Ou on appelle un skeud de techno "XTC you got what I need !". (XTC en anglais est le nom couramment donné à l’ecstazy). 

                  Après il y a du rap violent et/ou commercial pas forcément débile. Pour avoir osé écouter du Tandem (un groupe très provoquant) je ne suis pas persuadé du tout que le groupe soit débile. La trilogie est ainsi plutot bien construite et même le fameux "93 hardcore" pourrait être interprété de différentes façons. Sauf que vraissemblablement le public ne suit pas toujours et interpréte parfois au premier degré. Et que l’habitant des beaux quartiers ne comprend pas forcément pourquoi ce déballage de violence n’est pas forcément QUE de la provoc mais l’étalage d’un certain quotidien. Je veux dire que vivre à La Courneuve ou Auber ca donne une violence omniprésente. Et qu’il est normal que celle ci transpire dans l’art. 

                  Mais ce que vous décrivez est finalement juste une conséquence de la pyramide des ages. Nos parents avaient la supériorité numérique lorsqu’ils cassaient les oreilles de leurs vieux avec une musique de délinquant nommée .... rock ! Ces mêmes étant aujourd’hui en majorité, ils peuvent plus imposer leur vue lorsqu’ils trouvent que les jeunes les font chier avec leur musique "de sauvage". Saupoudrez ca d’un élitisme culturel bien français (mais voyons ce n’est pas de la musique !) et vous avez le résultat. Des styles musicaux décriés alors qu’il y a plein de choses bien dedans pour peu que l’on sait s’y s’ouvrir. 


                  • critical35 10 septembre 2008 19:18

                    Entièrement d’accord avec vous, la réputation des genres musicaux est liée à des préjugés que certains ont sur tel ou tel type de musique, préjugés issus de ce qu’ils entendent à la radio, il ne faut pas oublier que la radio a pour but de faire de la pub pour doper les ventes, par conséquent, la radio nous matraque les oreilles avec tout ce qu’il y a de plus commercial...


                  • pastouche 11 septembre 2008 09:50

                    Et vous oubliez :

                    • Metal = Musique de facho...
                    Il n’y a pas que le rap qui bénéficie d’une assez mauvaise image.

                  • gecko gecko 11 septembre 2008 11:10

                    eet m***de moi qui aime le metal, le rap, la techno je suis mal barré ! heureusement qu il me reste mon petit coté peace and love en écoutant de la musique des 70’s ! pour connaitre un peu ce qui se fait de bien en zik peu connue du grand publique je vous conseille une tite radio indé qui emmet pres de chez moi(en ce moment y passent du blues) : http://www.streamakaci.com/radios/player/new.php?radio=radiodio


                  • gecko gecko 11 septembre 2008 11:18

                    eet m***de moi qui aime le metal, le rap, la techno je suis mal barré ! heureusement qu il me reste mon petit coté peace and love en écoutant de la musique des 70’s ! pour connaitre un peu ce qui se fait de bien en zik peu connue du grand publique je vous conseille une tite radio indé qui emmet pres de chez moi(en ce moment y passent du blues) : http://www.streamakaci.com/radios/player/new.php?radio=radiodio


                  • daniel 10 septembre 2008 19:06

                    J’aime beaucoup cette expression de "rap intelligent". Du rap qui gagne beaucoup de fric est TOUJOURS intelligent. Le probléme c’est qu’il nous prend pour des cons. A raison, faut croire, quand on lit cet article.

                    A l’exception notable de MC Solaar , c’est l’absence de poésie, et la prégnance de la haine et de la violence qui marquent le rap.

                    Quant aux appels à la haine raciale, à la stigmatisation des uns ou des autres, marques de fabrique des NTM, DIZIZ, etc...Pour reprendre l’auteur , quand Gogol rappe "Je baise la France" il faut écouter jusqu’au bout pour comprendre ....Comprendre quoi ? C’est comme quand LePen parle de "Durafour crématoire" ...Gros clins d’oeil haineux, humour rance...Et toujours il y a le larbin de service pour expliquer que LePen n’est pas un "facho" et que Boubou la Mouscaille ou ce péte-la-gueule de J. Starr sont des humanistes ...La Pop c’était la musique des babas-cool, le musette c’était la mélodie des marlous de banlieue. A quelques exceptions prés, bien sur.

                    Mais le rap c’est simplement le truc des gros cons, des bas-du-plafond à qui on a dit "mange, c’est du son".
                    Encore plus simplement une imposture. La marque de fabrique de cette époque de faux rebelles et de vrais racistes, de faux libertaires et de vrais fachos, de faux paysans et de vrais bourgeois , de faux facteurs et de vrais politiciens retors et avides de petits pouvoirs, de fausse poésie et d’un vrai puit de merde : le rap.


                    • critical35 10 septembre 2008 19:11

                      Pfff quel commentaire objectif, vous n’aimez pas le rap donc forcément c’est de la merde ! Vous êtes le Saint Esprit ??


                    • Halman Halman 10 septembre 2008 19:25

                      Même McSolar je trouve ça épouvantable, inécoutable, vraiment moche.

                      Quand certains producteurs pour tenter déséspérément de recrédibiliser le rap font des reprises rap de grands classiques rock et de Mozart.

                      Ces putasseries sont pire que les pires horreurs rapiennes à la NTM.


                      • Halman Halman 10 septembre 2008 19:29

                        Je travaille dans ces banlieues où l’on entend du rap partout, des autos radios de bagnoles hurlants aux voisins qui s’éclatent sur les aboiements des dj.

                        Ca ne chante pas ça hurle en aboyant des onomatopées incompréhensibles, dans leurs langages de jeunes, décodables seulement par eux mêmes, sur des hauts parleurs saturés au son tellement pourri que l’on ne comprend même pas une syllabe.

                        On entend plus que des ouap ouap ouap ouap.

                        Super le rap.


                      • critical35 10 septembre 2008 19:48

                        C’est votre avis personnel mais respectez le goût des autres...
                        Vous aimez pas Ok mais ne dites pas que c’est nul, c’est nul pour vous certes mais pas pour tout le monde !

                        De toute façon, je m’attendais à des réactions du genre car on est sur Agoravox donc je crois que la moyenne d’âge doit plus tourner autour de 40 ans que 20, je me suis en quelque sorte aventurer dans ce monde d’adultes (mais j’assume et c’est ça qui m’interesse la confrontation d’opinions) qui ont l’expérience de la vie et qui ont tout vu, tout connu et qui connaissent tout sur tout ...

                        Mais bon j’ai osé publier un article sur le rap mais j’étais bien conscient avant sa publication que j’allais me heurter à pas mal de personnes mais bon, je suis aussi là pour exprimer mon opinion et la faire partager...


                      • cpt.kirk cpt.kirk 11 septembre 2008 12:47

                        juste pour info j’ai 40ans comme d’ailleurs les membre de NTM et Solaar. Je me définie plutot comme un rockeur fan de punk et de hard core et j’ecoute du hip hop depuis plus de 20ans.
                        pretendre que la musique est une question d’age est une connerie qui m’a toujours amuser.
                        tu appelle à la tolérance en classant les groupes dans des cases que tu a definie qui montre une meconnaissance de la scene rap ainsi qu’un manque d’ouverture artistique flagrant.


                      • cpt.kirk cpt.kirk 11 septembre 2008 12:51

                        pour info une jeune artiste engagée politiquement avec un vrai discours intelligent, à écouter d’urgence :

                        http://www.keny-arkana.com/

                        ca fait du bien dans les oreilles et la tete


                      • jamesdu75 jamesdu75 10 septembre 2008 20:37

                        Je trouve l’article sympas même si il s’arrête surtout au rap des années 90 aux début. Mais vous avez oublié un des plus important de la scéne Français. IAM, qui est avec Solaar les seuls ecoutable et ne font pas comme du NTM des putes et de la violence.

                        Ce qu’il faut voir c’est que contrairement a Solaar et IAM, NTM n’a aucune culture et ne sera jamais capable d’ecrire eux même leur texte sans demander l’avis de leur argent. Preuve a l’appui, Joy Starr n’a quasi rien fait seul.

                        Ce qui est important, c’est que trés souvent les ti lascard du RAP français sont dans une politique du Star System hyper mercantile. Surtout ils prennent exemple sur le RAP de Gansta Americain, ou il y a des "vrais" probléme de violence avec fussillade et trafic important de drogue. L’auteur parle de son article sur GTA 4, mais GTA3 : San Andreas est la preuve même de ce probléme aux US. Le RAP d’aujourd’hui est gangrainé par la violence, les clichés qu’ils véhiculent eux même et le pognon, au même titre que le journalisme est gangrainé par la politique.


                        • damaad 10 septembre 2008 22:41

                          bonjour
                          euh, aucun d’entre vous n’a songé à aller lire (puisque vous ne supportez pas le "son"), les paroles des titres de NTM ? je connais leur disco par coeur (désolé !), et je ne vois pas dans quel morceaux ils parlent de putes,
                          ni de violence... certains de leurs titres peuvent être considérés comme violents, si l’on se trouve du côté du Pouvoir, ( Brassens voulait bien couper les choses des gendarmes. par bonheur, ils n’en avait pas !!),
                          mais ils n’incitent jamais à la violence gratuite. les chants révolutionnaires ne sont pas une création récente !
                          Par contre on peut trouver un texte sur le suicide d’un quinqua, considérant avoir raté sa vie ("j’appuie sur la gachette"), l’état d’esprit de deux hommes emprisonnés qui s’interroge sur le chemin qui les a ammené là où ils sont, (" la vie ou moi"), une appologie de ... l’éducation ( "laisse pas traîner ton fils"), le pouvoir de l’argent qui rend fous, et qu’il faut savoir maîtriser ( "l’argent" "refrain : l’argent pourrie les gens, j’en ai le sentiment"), un appel à la paix dans les quartier ("pose ton gun")... et tous les autres titres. voilà pour NTM.
                           Sinon, deux trois reflexions,
                          d’abord, si l’art, majeur ou mineur (cf gainsbourg ), ne devait pas parler de la violence, la drogue et le sexe, d’abord on s’y interesserait moins, et ensuite on se ferait c..., plus de baudelaire, shakespear, ferré, brassens, renaud, villon, les beattles, les doors, le blues, michel sardou (cette femmmmmmes au seins lourds !), il resterai jjgoldman, obispo , et... c’est tout, peut-être Mireille Mathieu, tous les autres en parlent !!! ;)
                          d’autre part, tous les rappeurs ne sont pas fins, certes, je ne les apprécie pas tous, mais le fait que des jeunes aient envie de sortir leur dico, pour trouver la phrase qui claque, qui sonne dans l’oreille, me redonne un peu espoir dans la langue française, citons Oxmo Puccino, dans Mama Lova
                          ""grandir sans père c’est dur
                          même si la mère persévère
                          ça sert à trouver ses repères
                          c’est sùre
                          perdre sa mère c’est pire
                          demande à Pit, j’t’assure
                          t’as pas compris ?
                          enlève la mèr de la côte d’Azur"
                          enfin, le rap est moyen d’exprimer un sentiment, par un biais qui pouvait sembler nouveau il y a trente ans. Lui demander d’être resté Un, de n’avoir pas le droits de s’être développé de bien des manières différentes, de styles de préoccupations, et d’idées différents, m’amuse toujours. il a su grandir , faire des enfants souvent médiocres, parfois violent, mais aussi souvent inventifs, et parfois révolutionnaire ("qu’est-ce qu’on attend pour foutre le feu"NTM, si ce titre vous choque encore après ce message, vous n’avez plus le droit que d’écouter JJG, obispo, et consors, euh, pas l’album Rouge de goldman, il parle de la révolution communiste !!)
                          sinon, le premier album de Kerry James, c’est celui où il y a Hardcore( "les pd qui s’embrassent en plein Paris, Hardcore), et aussi le titre "pour une poignée de Dollars" (qu’est ce que tu ferais pour une poignée de dollars, connard, deal, biz, braquage en temps de crise !!")
                          reste à chercher , à se renseigner, à demander, à ajouter à la liste du rap conscient,( c’est l’autre rap, celui qui ne passe pas sur mtv, et skyrock, qui rempli les salles, et à droits à qlq procés de temps en temps, pour ne pas avoir été poli) : la Caution, La Rumeur, la Brigade, des gens qui propage le vrai hip hop conscient, et reellement intelligent. yo !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

critical35


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires