• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Chapeau l’artiste !

Chapeau l’artiste !

J'ai eu le plaisir de tomber sur un livre passionnant, le premier roman d'un écrivain qui a juste 30 ans.

La plume est alerte et soignée et le lecteur est très vite fasciné et emporté.

« Corpus Propheta »

roman de Matt Verdier

Sokrys Editions

octobre 2012

356 pages

20 €

Un mythe en passe d'être dévoilé.

 

L'auteur signe là son premier roman...Il aurait pu choisir de faire comme d'autres, c'est à dire de commencer par une nouvelle ou un petit roman...Il a préféré s'atteler à une œuvre volumineuse.

Au début, en compulsant le livre, je me suis demandé si je viendrais à bout de ces 356 pages …

N'étant ni porté sur la religion, ne sur la science fiction, j'ai hésité quelque peu....

Dès le premier chapitre j'ai été conquis, subjugué même par l'aventure incroyable, extraordinaire qui nous fait passer de l'an 2079 à l'an 33.

C'est le combat du bien et du mal mais qui représente le bien, pas l' institution religieuse, rongée par ses divisions, ni cette firme qui exploite le voyage temporel.

Au début le Saint Siège et la multinationale sont d'accord pour envoyer un homme, muni d'une caméra puce incrustée afin de retrouver et de suivre le « Messie » pour connaître la vérité.

Le lecteur plonge alors dans une histoire à rebondissements où veillent et agissent des forces obscures antagonistes ou liées comme « la sainte Inquisition » moderne mais toujours aussi efficace pour éliminer les obstacles sur sa route et l'ancien directeur du centre de recherche qui veut dévoiler à tout prix la véritable identité du Christ.

L'enjeu est de taille car de l'issue dépend l'avenir de la Chrétienté, voire de l'Humanité dont l'histoire serait fondée alors en partie sur du sable !

Que veut Edgar Kain l'ancien directeur ?.Rien ne l'arrête et il semble se prendre pour le nouveau messie. « Ce serait par sa bouche que la plus pure des vérités serait diluée à travers les continents. «  Que les premières paroles de cette nouvelle ère », dont il cherche les traces, »iraient percuter l'esprit du Clergé.... »

La route est longue, semée d'embûches et de dangers. Il se heurte au pouvoir en place et aussi à celui qui, envoyé en reportage, n'accepte pas d'être manipulé et sacrifié pour une « cause » qui n'est pas la sienne »

Ce n'est pas la peine d'essayer de vous accrocher, vous êtes rivés au livre, il est passionnant, plus même...

Comme le dit le jeune auteur, né en 1982 et plein de talent , allez y « sans calcul, sans théorie, laissant libre cours à l'essence même du voyage temporel ».

Ne cherchez pas une justification de vos choix personnels, ce roman n'est ni une œuvre religieuse, ni une œuvre anti religieuse, c'est un livre étonnant qui nous fait pénétrer dans le royaume la science fiction où tout est permis.
 

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • Danièle Dugelay Danièle Dugelay 22 octobre 2012 10:32

    Je trouve surprenant que des lecteurs d’AgoraVox puissent voter contre cet article sans éprouver le besoin de justifier leur choix. On aime ou on n’aime pas, d’accord, mais si on ne dit pas pourquoi cela ne sert pas à grand chose, si ce n’est ajouter un peu de rouge sur une bandelette.

    Pour ma part, j’ai apprécié le commentaire de Jean-François Chalot sur ce livre. Je pense qu’il en fait ressortir l’originalité : c’est un ouvrage, une expression qui n’obéit à aucun dogme. En cela, il nous propose une sorte de libération de la pensée. Ensuite, imagination, raison ou esprit critique peuvent en prendre possession, selon la personnalité de chaque lecteur. C’est pour cela que je pense que ce livre est précieux car de plus en plus rare.


    • lulupipistrelle 23 octobre 2012 00:34

      OK, moi qui ai beaucoup lu, et beaucoup de SF entre autre, je vote contre l’article et contre le bouquin qui sens le navet...et je dis pourquoi :

      C’est le combat du bien et du mal mais qui représente le bien, pas l’ institution religieuse, rongée par ses divisions
      ...quelle trouvaille,sous la plume de Chalot...quant au jeune écrivain, il a pas l’impression d’enfoncer une porte ouverte par des dizaines d’autres....
      et pour ce qui est de la firme qui vend du voyage temporel, alors là je vous conseille l’antologie de SF américaine...
      Bon on peut faire du neuf avec du vieux, surtout quand on a une plume, mais la citation choisie par Chalot dissipe le doute : le type écrit avec un pieu...
       


    • lulupipistrelle 23 octobre 2012 13:28

      PS : le messie, christ , Jésus est aussi mis à toutes les sauces depuis 20 ans, ça n’a pas l’air de s’arranger.


    • Jean J. MOUROT Jean J. MOUROT 22 octobre 2012 10:54

      JF Chalot nous donne des pistes de lecture... On ne peut qu’apprécier qu’il sorte de l’ombre des livres qui ne bénéficient pas d’une large couverture médiatique.

      Personnellement, ce genre de livre ne m’intéresse pas. Comme je ne l’ai pas lu et ne le lirai pas, je n’ai rien à en dire. Mais je suis content que JF CH puisse en faire la promo sur Agoravox.

      • FERAUD 22 octobre 2012 11:00

        Imaginez que le jeune auteur vienne sur Agoravox, il verra des votes négatifs pour un livre qui n’est pas lu par ses détracteurs


        • MASSONNAUD MASSONNAUD 24 octobre 2012 01:30

          Tout à fait d’accord avec Amaury !
          Pour avoir lu le livre, je peux dire qu’il est - à mon sens -, excellent... Et pourtant la SF n’est pas non plus ma tasse de thé spécialement. Mais tant de thèmes ont déjà été exploités (celui des voyages temporels, entre autres) que les commentateurs pensent que c’est du « déjà fait, du surfait, du refait » !
          En tant qu’auteure, je dis qu’on peut reprendre des thèmes déjà abordés (la fin du monde, par ex...) et sortir un livre génial : preuve en est ! Que les détracteurs mettent leurs nez dans ce fabuleux roman avant de dénigrer :)


        • MASSONNAUD MASSONNAUD 24 octobre 2012 01:35

          Ca « sent le navet »  ? Qu’est-ce qui vous permet de dire cela ? Votre odorat aiguisé, sans doute ?
          Nous sommes dans un article de critique littéraire et non point dans une recette de cuisine...
          Lisez avant de penser que... penser que... penser que... à vue de nez et sans savoir.
          Il n’y a rien de pire que l’ignorance, hélas !


          • lulupipistrelle 24 octobre 2012 18:38

            Alors il faut croire que le critique dessert complètement le livre qu’il veut promouvoir... avec des clichés pitoyables, et une grande ignorance de ce qui a déjà été écrit dans la même veine... Relisez Challot, c’est niais, et d’une arrogante banalité. c’est pourquoi je réponds aussi franchement pourquoi je vote NON...j’aurais pu ne pas commenter, mais il y a des inquisiteurs qui exigent des justifications... Votre propre intervention, d’ailleurs, m’offre l’opprtunité d’être encore plus explicite... 


          • COVADONGA722 COVADONGA722 24 octobre 2012 06:30

            yep , on rappelera aux puristes que de depuis le Gilgamesh de Sumer l’homme ecrit de la sf
            collectioneur et lecteur de la quasi totalité CLA et galaxy bis je n’auras pas la prétention de connaitre l’integralité de ce qui peu s’ecrire en sf.C’est donc une fois le livre lu que je viendrais en dire tout le mal d’en penser , s’il y a lieu .
            Asinus


            • CHALOT CHALOT 24 octobre 2012 18:50

              Lulupipistrelle !
              C’est un jugement de valeur qui n’engage que vous.
              Quand je parle d’un livre, c’est tout de suite, sans recherche d’effet afin d’exprimer ce que je pense ;
              C’est ainsi sans calcul


              • lulupipistrelle 29 octobre 2012 01:56

                Si on n’insultait pas les gens qui prennent la peine de lire, qui ne sont pas d’accord (vote -)...mais qui n’ont pas envie d’être inutilement méchant, je n’aurais pas montrer mes crocs.
                Désolée, j’adore la sf,... je n’aime pas qu’on la disqualifie...même par précipitation.

                Dans le genre j’ai lu un bouquin vraiment bien ficelé, j’aurais bien aimé vous en dire plus... mais on me l’a chipé.*.. et je ne me souviens ni du titre, ni du nom de l’auteur, un prof d’électricité de l’Institut polytechnique de Zurich, c’était il y a une bonne quinzaine d’années.

                * mon frère l’a prêté, et n’a pas pu le récupérer... on s’est même brouillé parce qu’il me soutenait qu’il me l’avait rendu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires