• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Elle voulait mourir et aller à Paris

Elle voulait mourir et aller à Paris

Elle voulait mourir et aller à Paris de Joachim Latarjet et d’Alban Lefranc musique et mise en scène Joachim Latarjet collaboration artistique Alexandra Fleischer avec Alexandra Fleischer, Daphné Koutsafti, Joachim Latarjet, Emmanuel Matte, Alexandre Théry, Compagnie Oh ! oui…

JPEG

C’est un joli spectacle plein de tendresse pour les personnes dont il nous parle. Un bonbon acidulé, prenant, enveloppant, une ambiance chaude avec par moment quelques vents glaciaux comme des bises meurtrières. C’est bien sûr le spectacle d’un semi-grec semi-français. J’y ai vu un spectacle sur la division du monde, sur la division que chacun porte en soi invisible comme notre squelette et fondamental, qui nous tient, nous meut et nous fait vivre.

De la Grèce, telle que je la vois, il manquait la Callas, Médée, le Minotaure, Antigone, Sophocle, Aristote, Ulysse, Esope, les colonels, le film « Z », Tsipras…etc. mes clichés personnels, mes attaches mentales à ce pays… Nous avons tous des images iconiques de cette sorte pour tous les pays.

Il y avait tout au contraire, la Grèce, telle qu’elle est renvoyée par les clichés communs des Français, plus quotidiens… Ces jeunes femmes grecques dans les fêtes parisiennes, on leur demande d’être grecques, dans les images fabriquées de la Grèce. Le miracle de ce spectacle, c’est que ce n’est pas une tragédie lourde liée à la violence des stéréotypes, c’est juste un embarras. Elles se débrouillent très bien même si elles s’en passeraient volontiers si elles auraient le choix. L’âme grecque ? D’abord, le sirtaki, danse inventée pour le Mexicain Anthony Quinn qui avait « mal à la patte » et à qui la production de Zorba le Grec devait faire une danse ad hoc. 1964, le monde entier s’enflamme pour la Grèce folklorique et tellement aimable de Zorba. C’est le tableau général.

Exil et vie familiale singulière, telle est la matière personnelle, aigre-douce de ce moment théâtral.

Papa est plutôt désabusé, il a dû s’exiler lui aussi d’un coin de Turquie qui lui avait semblé définitivement son chez-lui. Il en a des regrets éternels et un désir de vengeance qui n’a aucune chance d’aboutir à quoi que ce soit. Petite leçon d’histoire, rapide et efficace. Là encore, les terribles défauts du père tombent dans le lot des imperfections de la vie et des personnes, avec ses forfanteries qui cassent brutalement sa crédibilité.

Il y a de plus une histoire de cette famille, embrassée dans notre grand histoire collective et continentale (et même plus vu le rôle d’Anthony Quinn…) : Une deux-chevaux, une panne, une amitié improbable entre les audacieux vacanciers français (c’était bien avant le tourisme de masse) et les Grecs… un garçon moche mais si emballant avec ses baisers tout nouveaux tout beaux… la très jeune fille qui aime tant les garçons, (« mais comment c’est possible d’aimer autant les garçons ! » pleure la mère, bras au ciel « il faut l’envoyer en internat chez les catholiques »), se retrouve à Lyon, ravie, au lieu d’être en pension…

On trouve tout ça, dans un format enlevé et énergique. Deux panneaux, quelques fauteuils, un tapis… pour figurer un intérieur, un salon. Quelques pas de danse, tout cet irréel nous parle de nous. Quand les comédiens vibrent sur leurs jambes, il ne faut plus les voir, ils s’absentent et laissent la scène au monologue de l’un d’entre eux… Ils sont tous excellents, et nous régalent dans un jeu souvent frontal, bien adressé. La musique est créée en direct, par Joachim Latarjet, metteur en scène et multi instrumentiste, et les techniques modernes de boucles enregistrées… musique colorée et qui abonde le spectacle d’un flot délectable et nacré comme une nappe sur un gâteau.

C’est un moment riche et plein, un petit bijou de théâtre musical.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès