• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Hors de prix », la comédie quatre étoiles de Pierre Salvadori

« Hors de prix », la comédie quatre étoiles de Pierre Salvadori

Après vous, le précèdent film de Pierre Salvadori, avait un petit air de famille avec les films de Claude Sautet. Avec Hors de prix, c’est du côté de la comédie américaine des années 1940 et 1950 et du cinéma d’Ernst Lubitsch et de Billy Wilder que lorgne cette fois le réalisateur.

Jean (Gad Elmaleh) est un serveur timide dans un grand hôtel. C’est là qu’Irène (Audrey Tautou) le rencontre ; elle le prend pour un milliardaire. Irène a en effet un goût très prononcé pour les milliardaires, souvent grabataires, surtout pour leurs portefeuilles. Mais rien ne va se passer tout à fait comme prévu : Jean va tomber amoureux d’Irène et le serveur timide va être prêt à tout pour séduire la jeune intrigante, même à imiter son mode de vie...

Ce qui marque d’abord, dès les premiers plans, c’est l’attention avec laquelle Salvadori filme les objets, les lieux, les visages, qu’ils soient ridés, jeunes, lisses, refaits, pathétiques, ou même sinistres... Alors qu’en général dans les comédies la réalisation passe au second plan, après le scénario, elle est ici un véritable outil au service de l’histoire. Cette réalisation soignée parfois judicieusement elliptique, recourant intelligemment au hors-champ, jouant sur le comique visuel, de répétition, de situation, met aussi en valeur les comédiens, vraiment épatants, magistralement dirigés, passant d’un sentiment à l’autre à une vitesse déconcertante. Enfin, Audrey Tautou, ici flamboyante, sort des rôles de jeunes filles maussades et introverties, souvent pâles copies d’Amélie Poulain, pour jouer la femme fatale et apparemment futile. Elle a l’espièglerie et la grâce d’Audrey Hepburn, et la gouaille d’Arletty. Quant à Gad Elmaleh, il fait de ce Jean un François Pignon encore plus et mieux François Pignon que celui qu’il jouait dans La Doublure de Veber. L’amour lui donne des ailes, de l’audace surtout, de l’inconscience aussi, un charme irrésistible enfin. Pour elle, l’argent est une fin, l’amour est un moyen. Pour lui, l’amour est une fin, l’argent est un moyen. Dans ce jeu de la séduction, les rôles vont néanmoins basculer. Gad Elmaleh prouve une nouvelle fois l’étendue de son talent (et son goût ancien pour le mime), avec ce personnage burlesque aux airs chaplinesques de clown, à la fois triste et drôle, attendrissant en tout cas, contenant dans son regard une poésie mélancolique et une naïveté déconcertante.

De l’Hôtel du Palais à Biarritz à l’Hôtel de Paris à Monaco, en passant par Cannes et Saint-Tropez, on se grise avec eux de luxe, de ces bons mots délicieusement cyniques, et de ces instants qui scintillent destinés à faire oublier. Eux, leur solitude et le masque de bonheur que leur procurent leurs existences futiles. Nous, le froid et le temps qui passe. Salvadori brosse en effet le portrait acide de personnages cruels, cupides, seuls surtout, et finalement touchants, qui croient pouvoir tout acheter même ce qui est hors de prix, même ce avec quoi repartiront Jean et Irène, sans un sou, mais plus riches que jamais .

C’est étincelant, joyeusement amoral, cyniquement émouvant, légèrement grave. C’est pétillant comme les bulles de champagne dont ils s’enivrent, et nous avec eux. Après Chabat et Gainsbourg dans Prête-moi ta main, Carré et Garcia dans 4 étoiles, Zem et France dans Mauvaise foi (toujours à l’affiche, une comédie douce amère que je vous recommande vivement), un nouveau duo au départ improbable qui relève finalement de l’évidence par l’imagination des cinéastes, et qui prouve la bonne santé de la comédie romantique française, et même son existence au même titre que la comédie britannique ou américaine.


Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (66 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • norbert (---.---.78.109) 18 décembre 2006 11:46

    On peu aussi trouver le film trop long et décousu. Franchement, en 1h30 ça aurait été un bon film, mais à près de 2 heures, on se rapproche du navet.

    ya des gags drôles, des dialogues drôles, des acteurs très bon. Mais les longueurs et maladresses dans le scénarion, c’est soportifique au bout d’un moment.

    Je donnerai 14/20 à ce film


    • Benjoseph (---.---.14.93) 18 décembre 2006 12:47

      Peu importe que le film ai duré 1h30 ou 2heures, c’est un excellent film, plein d’humour et d’amour. S’il fallait le noter je donnerai 19/20. smiley

      Benjoseph.


    • Avatea Avatea 18 décembre 2006 12:04

      j’ai lu à plusieurs endroits que ce film etait trop long. Moi, je n’ai pas trouvé. J’avais peur qu’il soit trop court, et n’ai pas boudé mon plaisir d’avoir 30 minutes de bonheur ensoleillé en plus.


      • Moué (---.---.118.159) 18 décembre 2006 12:09

        Est-ce-que 1H30 est le temps maximum pendant lequel on arrive à se concentrer ?? Comme 3mn pour une chanson ?

        Marre du calibrage systématique !!! smiley


        • David (---.---.170.130) 18 décembre 2006 12:44

          J’ai trouvé ce film merveilleux ! Gad Elmaleh joue manifiquement son rôle et on dirait qu’il à était fait sur mesure pour lui. durant tout le film on se sent touché lorsque Jean à honte, heureux lorsqu’il l’ai et finalement on se sent même quelqu’un de different.

          Je vous conseille à tous vivement d’aller le voir ! David


          • Sandra.M Sandra.M 18 décembre 2006 13:19

            @ Norbert : quelles sont les maladresses dans le scénario d’après vous ? Je n’en vois pas... @ Moué : Tout à fait d’accord. Assez de ces normes dictées par la télévision pour que ce soit visible par tout public à 20H50 et qui contribuent à ce que ne soient produits que des films formatés. Sommes-nous tellement habitués à zapper que nous ne pouvons rester attentifs une petite demie heure de plus ?


            • norbert (---.---.78.109) 18 décembre 2006 13:28

              Personne n’a décrété que la norme était 1h 30

              Cependant, vu les longueurs scénaristiques de ce film, sa densité en fait un film moyen alors qu’il avait du potentiel.


              • Sandra.M Sandra.M 18 décembre 2006 13:53

                @ Norbert : Si, les chaînes de télévision demandent des scénarii de préfèrence d’une heure trente, je suis bien placée pour le savoir. smiley Je ne comprends pas pourquoi d’après vous une durée de 2H constituerait un défaut.


                • norbert (---.---.78.109) 18 décembre 2006 14:13

                  J’ai pas dit que 2 h était un défaut, mais que Hors de prix est rop long vis à vis de ce qu’il s’y passe, indépendemment du talent des acteurs. C’est soulant ce détournement d’argument...


                • norbert (---.---.78.109) 18 décembre 2006 14:16

                  J’ai pas dit que 2 h était un défaut, mais que Hors de prix est rop long vis à vis de ce qu’il s’y passe, indépendemment du talent des acteurs. C’est soulant ce détournement d’argument...


                • Theothea.com Theothea.com 19 décembre 2006 02:43

                  ATTENTION !... Norbert est tellement saoul qu’il se met à écrire double !...

                  Allons Sandra, ce n’est pas très gentil de faire semblant de ne pas comprendre que Norbert trouve le rapport qualité/longueur défectueux !...

                  Par ailleurs, je vous rappelle que vous aviez promis de publier une critique sur « Pardonnez-moi » de Maïwenn. En attente de votre avis pour savoir s’il faut aller voir ou non ce film avant qu’il ne disparaisse de l’affiche !...

                  En tout cas bravo pour vos critiques cinéphiliques sur Agoravox.fr qui sont de mieux en mieux structurées au profit d’une synthèse toujours passionnée et tellement enthousiaste.

                  cordialement Theothea.com


                • rock.marshall41 (---.---.47.157) 18 décembre 2006 18:13

                  J’ai beaucoup aimé le films, la prestation des acteurs, et la mise en scène qui est remarquable !

                  Film à voir smiley


                  • peter (---.---.247.108) 18 décembre 2006 19:33

                    Tout à fait d’accord avec Norbert, le film manque de rythme et on fini par trouver un peu le temps long. J’ai même vu un de mes voisins de rang commencer un petit somme. Ceci dit le jeu des acteurs est un vrai régal, il sauve un scénario bien pauvret.


                    • (---.---.127.142) 19 décembre 2006 09:21

                      Tres mauvais flim inintéressant sans contenu on nous prend vraiment pour des demeurer tres enuyeux rien à l’intérieur mis à part le fait de faire de la pub pour les hotel de la côte


                      • Algunet 18 février 2007 23:57

                        Le film aurait pu être excellent à mon goût si le rôle joué par Gad (que j’adore par ailleurs) avait été joué par un acteur rendant le personnage crédible, humain et non une caricature de Charlot...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires