• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > L’école, ça sert à quoi ?

L’école, ça sert à quoi ?

Puisque aucun candidat n'en parle vraiment ...

Loin des propos de boutiquiers

Cette terrible question a surgi au fil d’une remarque d’une élève. « Ça sert à quoi monsieur ce que vous nous faites faire ? » Derrière ce cri du cœur se dissimule le manque d'appétence pour la chose scolaire, le désir de ne rien faire ou pire encore, l'absence de curiosité. Que répondre à celle qui pense la découverte intellectuelle dans une problématique bassement matérialiste. Il faudrait désormais que tous nos actes s'inscrivent dans une logique de rentabilité immédiate. Triste société qui réfute le geste gratuit, l'effort par plaisir, le bonheur de la découverte inutile.

Que répondre à cette question qui n'admet, il me semble, aucun argument tangible. Il est inutile d'entrer dans cette logique honteuse, cette approche de petit boutiquier. À quoi sert de convoquer l'avenir ? Il est bien incertain. A quoi bon promettre des lendemains meilleurs ? L'ascenseur social est depuis longtemps en rade. L'école ne permet plus de croire en une promotion mirifique.

Que dire alors pour donner encore du sens à ce qui devrait mobiliser toutes les curiosités, toutes les gourmandises de savoir ? J'ai choisi d'aller au bout de ce que réclamait sans doute ce questionnement désespéré, de ne pas jouer les illusionnistes. « L'école ne sert à rien et c'est justement ce qui fait sa gloire et sa grandeur. C'est la seule vérité incontestable de ce lieu où vous avez la chance de vous trouver encore pour quelque temps ! »

Oui, savoir ne peut avoir la moindre utilité. Réfléchir n'est d'aucun intérêt. Comprendre est de moins en moins nécessaire. Aimer, plus encore, ne sert plus à rien. L'école est le lieu de toutes ces compétences sans valeur intrinsèque qui feront de vous des humains, des êtres capables de vibrer, de vous émouvoir, de vous indigner ou bien encore de créer. Nous sommes bien loin des petits savoir-faire qu'on veut découper en tranches, mesurer, évaluer pour que vous deveniez de bons ouvriers interchangeables, au profit d'un monde économique sans âme.

L'école n'a pas pour but de vous faire entrer dans une case, vous rendre opérationnel pour un emploi. C'est à la formation professionnelle, c'est à la formation continue qu'incombent ces tâches ponctuelles, techniques, directement opératives. C'est quand votre parcours initial sera achevé que vous prendrez le temps de préparer votre orientation ou d'envisager plus tard une conversion. Pour l'heure, vous êtes encore à ce merveilleux moment où vous pouvez, vous devez encore perdre votre temps, sans chercher à le gagner !

robert-doisneau-photo-enfant-l-information-scolaire-1956.jpg

L'école c'est la plus belle des vacuités ; c'est un espace qui n'aura jamais à se soucier de rentabilité. C'est un sanctuaire où l'argent, les normes, les cadences, les impératifs économiques, les délais, les contraintes ne devraient pas s'exercer, peser sur votre seul appétit de découverte. L'école c'est une déambulation ludique, c'est une promenade savante, c'est une escapade curieuse, c'est une aventure merveilleuse.

L'art, l'histoire, la littérature, le théâtre, le cinéma, la langue, les sciences devraient être vos gourmandises. Vous avez la possibilité dévorer à belles dents tous ces savoirs qui feront de vous des maillons de plus dans cette longue chaîne humaine qui a constitué notre humanité. Vous en êtes les héritiers : c'est le plus grand et le plus merveilleux don que vous ont accordé tous ceux qui vous ont précédés sur cette planète et, au lieu de vous en réjouir, vous renâclez, vous rechignez, vous traînez des pieds et du cerveau, vous rejetez tout ce qui ne s'inscrit pas dans votre immédiat vide de sens.

L'école est un formidable privilège. N'en faites jamais un objet de satisfaction de vos seuls désirs matériels. C'est exactement le contraire. C'est le lieu de l'imaginaire, du rêve, de l'amour, des passions, des tragédies, des aventures humaines, des légendes et des folies. Il n'y a rien à gagner, rien à échanger, rien à vendre, rien à s'approprier pour soi seul. C'est un lieu de partage sans contrepartie. C'est un ailleurs déconnecté des valeurs qui sont celles d'un monde devenu fou.

Je comprends votre souffrance et votre ennui si tout ce qui vous est présenté ici ne trouve pas grâce à vos yeux cupides. Vous êtes des consommateurs et ici, il n'y a rien à vendre. Ouvrez les yeux, prenez dans vos esprits encore disponibles, apprenez par le cœur et la raison, enrichissez-vous de ce qui n'a aucun prix. Demain, il sera trop tard pour vous.

Voilà ce que qu'est l'école en dépit de ses maudits refondateurs, de ses affreux docimologistes, des ses monstrueux planificateurs, des inspecteurs et des éditeurs, des patrons et des groupes de pression, des parents ambitieux et des maîtres zélés. L'école c'est un espace de liberté. Pas la liberté de ne rien faire, pas la liberté de martyriser la langue et les manières, pas la liberté de détruire ce formidable outil d'émancipation où vous avez le bonheur de passer votre jeunesse. C'est l'espace de votre liberté future et rien, vraiment rien de plus.

Inutilement vôtre.

Enfants - Garcons ecole par Robert Doisneau 1956.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

94 réactions à cet article    


  • Abou Antoun Abou Antoun 22 février 11:59

    L’école n’a pas pour but de vous faire entrer dans une case, vous rendre opérationnel pour un emploi. C’est à la formation professionnelle, c’est à la formation continue qu’incombent ces tâches ponctuelles, techniques, directement opératives.
    Je suis complètement d’accord avec vous sur ce point. L’École doit être généraliste, elle doit ouvrir l’esprit, initier aux sciences, aux arts, apprendre aux gens le monde dans lequel ils vivent et leur histoire.
    La formation professionnelle c’est autre chose qui, à mon avis, n’a pas à être pris en charge par l’État mais par les différentes branches professionnelles, via les chambres de commerce, d’industrie et les chambres des métiers. On ne voit pas pourquoi l’état dépenserait plus pour l’industrie de l’habillement que l’automobile ou l’aéronautique. En outre l’enseignement dit ’technique’, vu la vitesse d’évolution des technologies a toujours un train de retard, et les professionnels s’en plaignent. Qu’ils conçoivent eux-mêmes leurs formations et qu’ils les financent !
     


    • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 12:46

      @Abou Antoun

      Nous sommes en phase

      L’école est un espace de culture et non d’apprentissage du code de la route, du recyclage des déchets, d’initiation au danger de l’informatique

      C’est parce qu’un enfant a appris à réfléchir, à observer, à se faire une opinion et à l’exprimer qu’il r peur accéder à ses pratiques primaires de l’intelligence


    • titi 23 février 11:42

      @Abou Antoun

      Continuons à former des doctorants psycho socio chose jusqu’à 25 ans.

      Et ne nous étonnons pas des taux de chômage des jeunes.

      C’est parfait !


    • gaijin gaijin 22 février 12:07

      salut nabum
      vous parlez de l’école comme vous la rêvez et peu être comme vous avez tenté de la faire être
      hélas ....
      j’ai pas été a cette école ni grand monde que je connaisse
      j’ai été a l’école de la moyenne pour apprendre a penser comme tout le monde ( c’est a dire comme tout le monde ne pense pas ) il fallait avoir la moyenne pour passer en classe supérieure et passer en classe supérieure pour faire de bonnes études ....
      pourquoi faire ?
      pour avoir un bon métier ( cad un métier ou je puisse gagner plus d’argent que la moyenne sans trop me fatiguer et aussi pouvoir pisser sur la tête d’un maximum de gens )
      pour quoi faire ?
      et ben pour avoir une bonne retraite et pouvoir enfin me reposer ( a moins qu’un cancer ..... smiley )
      moi je n’ai aimé l’école que buissonière et la réponse de diogène : je me repose maintenant !
      alors peut être en effet que sans l’école je ne connaitrais pas diogène mais en quoi ais je tord d’avoir compris ce qu’on m’a enseigné ..... ?!


      • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 12:47

        @gaijin

        Chacun son école

        La mienne fut sous la conduite d’instituteurs Freinet
        Un bonheur absolu


      • gaijin gaijin 22 février 14:52

        @C’est Nabum
        je comprends mieux d’autant qu’en plus vous êtes d’une génération voire du monde d’avant le mien ( j’appartiens a la génération post 68 )


      • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 16:09

        @gaijin

        Je me considère aussi de cette génération
        J’avais 10 ans quand fleurirent les barricades


      • baldis30 23 février 07:53

        @gaijin
        bonjour,

        L’école c’est comme l’auberge espagnole, vous y trouverez tout ce que vous voulez bien y apporter, et comme le dit ce texte merveilleux de Nabum ... : 

        APPORTEZ-Y VOTRE CURIOSITÉ !

        Si vous n’avez rien à apporter, n’empêchez pas les autres de venir y chercher quelque chose !

      • juluch juluch 22 février 12:29

        L’école est une initiation à la culture et indispensable pour apprendre et se débrouiller dans l’avenir....et puis dans le monde tous le monde n’a pas cette chance....


        Quand on est jeune on la déteste....quand on est âgé on la regrette......compliqué les hommes ! smiley

        merci Nabum pour votre témoignage

        • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 12:47

          @juluch

          Merci à vous de le comprendre


        • Spartacus Spartacus 22 février 12:40

          Pauvre enfant qui a entendu la réponse de cet instituteur !..
          Le voici endoctriné !


          L’école est un service comme un autre ! Point. Telle était la bonne réponse.

          Ce n’est en aucun cas un sanctuaire ou un lieu qui serait en dehors de la société marchande. C’est n’importe quoi. 

          Elle n’est en aucun pas gratuite. 
          Les cours ne sont pas gratuits et les instituteurs ne viennent pas travailler si on ne les payent pas et les enfants n’ont pas subir cet endoctrinement 

          La propagande étatiste de ceux qui vivent de sa gamelle décrivent l’école comme un sanctuaire « à part » qui serait intouchable et qui ne pourrait être remis en question. Dramatique !...

          L’école est simple service nécessaire comme un autre, un vulgaire bien de consommation qu’il faudrait mettre en concurrence pour éviter ces définitions scabreuses....

          Sous un couvert bienséant nous avons une réponse à ce gamin d’opinion, exposée comme une vérité.

          • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 12:49

            @Spartacus

            Que vaut mon modeste discours et ma ridicule action face à l’endoctrinent sociétale de votre si chère société libérale

            Je n’ai pas fait grand mal par rapport à vos amis


          • Spartacus Spartacus 22 février 13:33

            @C’est Nabum


            Ne faites pas dans le misérabilisme d’une innocence feinte.

            Vous êtes entre 800 000 et 1 million à « modestement » endoctriner qui se sentent responsables mais pas coupables.


          • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 14:05

            @Spartacus

            Nous sommes rien face aux télévisions, réseaux sociaux, grandes marques qui prêchent une toute autre doctrine


          • samuel 22 février 17:33

            @Spartacus

            Qui êtes-vous pour donner la bonne réponse ???


          • Pere Plexe Pere Plexe 22 février 19:01

            @Spartacus
            Que l’école coûte vous a dissuadé d’en bénéficier... ?

            Ceci explique sans doute cela.
            Je savais que vous étiez une sorte d’extrémiste modéré.
            Un vrai libéral nous aurait expliquer que l’école est une entreprise qui n’a de raison d’être qu’a condition de faire des bénéfices.

          • baldis30 23 février 08:02

            @C’est Nabum
            bonjour,

            que voudriez-vous que ce fût sinon Spartacus ? 

            La société n’est pas sans risque et Spartacus est un bien pour l’humanité car devant un tel exemple. Pourvu qu’on le montre en exergue et on a la parfaite démonstration de l’endroit où il ne faut pas arriver ! 
            Il dira qu’il est y arrivé, c’est vrai ... mais dans quel état ... !

          • baldis30 23 février 08:05

            @Spartacus


             Ah ça pour être responsable, vous êtes responsable .... au point que dépassant les bornes de la responsabilité vous avez atteint celles du martyre !

             smiley  smiley smiley smiley

          • jean-marc D jean-marc D 23 février 19:03

            @baldis30
            Et vlan, passez moi l’éponge : j’aime le commentaire. Vous auriez pu préciser qu’il ne risquait pas d’être béatifié............ 


          • C'est Nabum C’est Nabum 24 février 08:17

            @Spartacus

            Pourquoi écrivez vous Service alors que vous pensez Sévisse ?


          • Sergio Sergio 22 février 12:54

            Bonjour Nabum


            Je vais me permettre de faire un peu d’intimisme, en particulier au sujet de mes enfants. 
            Ils sont haïtiens, ma fille a été un peu scolarisée, mon fils n’a pas eu cette chance. Dans ce pays, l’école n’est pas accessible à tous, l’enseignement aux plus démunis est souvent développé par le milieu associatif, sinon le système éducatif institutionnel se tourne vers l’élite bourgeoise ’Grande Caribéenne’. 

            Cela m’a inspiré ces quelques motsOdeline va à l’école !

            Née dans ce pays doux-amer,

            D’un rivage de sable vermeil,

            Les Rois en sont les ‘Chimères’*

            D’un lieu nommé Cité Soleil.


                   Odeline va à l’école


            Tu naquis dans ce berceau,

            Toi, petite fille des Gonaïves,**

            D’une île-fleur bordée d’eau

            Ignorée des nations passives.


                 Elle rit et compte sur les doigts,


            Tu résistes avec pudeur

            Aux caprices de la nature,

            Et si l’amour en toi demeure,

            Est-il le fruit d’une blessure ?


                 Au son des gouttes sur les tôles,


            Seule, dans la moiteur du soir,

            Toi, petite fille de couleur

            Tu crois en tes rêves d’espoir,

            De vie, de tendresse et de bonheur.


                 La distance entr’elle et toi !


            * Milice du Père Aristide

            ** Ile en Haïti


            • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 14:06

              @Sergio

              Merci
              C’est beau l’amour d’un père


            • Alpo47 Alpo47 22 février 13:05

              L’école permet l’accès au savoir et à l’évolution personnelle, mais elle est aussi le lien de formatage des jeunes cerveaux.
               L’objectif de plus en plus présent est de les faire rentrer dans le moule, apprendre l’histoire écrite par les vainqueurs, l’obéissance à l’autorité, la compétition, leur permettre de trouver leur place ... dans l’entreprise.
              L’école devrait être un lieu d’épanouissement de l’individu, elle en fait aujourd’hui un « mouton » obéissant


              • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 14:06

                @Alpo47

                Je ne dis pas autre chose
                Merci


              • Richard Schneider Richard Schneider 22 février 17:07

                Bonsoir Nabum,

                Ça fait du bien de rêver quelquefois.
                Merci d’avoir écrit ce texte.
                RS

                • C'est Nabum C’est Nabum 22 février 18:59

                  @Richard Schneider

                  J’en avais besoin

                  et je l’ai lu dans une classe
                  Ce fut un moment d’une rare intensité


                • baldis30 23 février 08:09

                  @C’est Nabum
                  j’ose espérer deux choses 

                  a) que les élèves l’aient compris, 
                  b) qu’ils l’aient transmis à leurs parents et à leurs proches

                • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 14:34

                  @baldis30

                  Ne demandons jamais l’impossible, espérons simplement tendre vers lui


                •  
                   
                   
                  Photo trompeuse et raciste !
                   
                   
                   

                   
                  2015 GLANDS REMPLACEMENTS : 39% DE NAISSANCES COLONS


                  Stats de l’INVS
                  ,hors Dom-Tom, drepanocytose

                   
                  75% AU PARISTAN !!

                   


                  • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 06:28

                    @La Baudruche négrière patronale verdie

                    Le risque du hors-sujet est grand mais l’essentiel n’est-il pas de s’exprimer ?


                  • Le421 Le421 23 février 08:53

                    @C’est Nabum
                    Le jour où vous verrez ce troll répondre de façon sensée...
                    Je me demande si ce n’est pas un robot-troll, juste là pour pourrir les forums.


                  • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 11:13

                    @Le421

                    Je reste courtois même avec les robots et même si ça me coute


                  • pierreahah 22 février 21:36
                    L’école ne sert qu’a détecter des êtres bien disciplinés .L’orthographe et l’écriture en sont la sélection. J’ai toujours eu zéro en orthographe tout au long de ma scolarité. Donc pour« l’establishment » je suis illisible et irrécupérable. Un jour j’envoie un article à la rédaction un petit journal écolo. La rédactrice de cette revue m’appelle pour me proposer la publication de mon article et m’en demande d’autres. Je lui fait remarquer qu’il m’est difficile d’écrire dans un français correct. Elle me répond qu’elle se fou de mon français car elle corrige mes erreurs de français, mais ce qu’il l’intéresse ce sont mes idées. Hé oui nous les gens de peu on n’a pas le français correct mais on a des idées ! Dans l’administration Mon énarque chef de service écrivait....il écrivait..... Un jour j’ai fait lire un de ces paragraphes d’une demi page à mes collègues bien plus érudits que moi en leur demandant qu’elle était l’idée contenue dans ce paragraphe ?..... personne ne la trouvée ! Dans l’administration nos dirigeants peuvent écrire une demi page sans la moindre idée !
                    L’éducation nationale confond compétition et émulation. Il crée des mauvais et une élite. J’ai passé un CAP en usine sidérurgique. Dans ma spécialité nous étions cinq. L’ingénieur responsable du service chargé de notre formation ne voulait ni des mauvais ni dégager une élite. Il voulait former cinq bon compétant dans le métier. Nous étions tous au même niveau. ce qui est un scandale dans l’éducation nationale. En 1966 un décret à fermé les centres d’apprentissages. Et depuis notre société se compose de mauvais et d’une élite. Une élite qui n’a aucune compétence et qui exploite des mauvais qui n’en ont pas plus....

                    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 06:30

                      @pierreahah

                      Bienvenu dans l’élite du zéro en dictée
                      Nous étions ceux qu’on montrait du doigt pour ce mystérieux défaut qui nous interdisait d’espérer plus. Qu’importe
                      Nous avons réussi à faire écriture à force de persévérance et parce que des enseignants n’accordaient pas d’importance à la chose


                    • marine baro 23 février 13:22

                      @C’est Nabum

                      A l’école pas de compétition ! Il va de soi de mettre en place une nécessaire formation initiale et continue des enseignants pour organiser cette différenciation notamment en matière d’organisation de la coopération
                      http://marine.baro.free.fr/wordpress/


                    • JBL1960 JBL1960 23 février 14:30

                      @C’est Nabum Ouais, qu’est-ce qu’on était nombreux dans cette élite là. Celle du « zéro en dictée ». Perso, j’avais l’excuse d’avoir mes 4 grand-parents italo-espagnols et bigre, que c’était compliqué. Je fais toujours des fautes d’orthographe mais je me suis éveillée, et pas grâce à l’école ! Quoique ! Tenez, je viens juste de publier le PDF que je viens de réaliser à partir de la compilation et l’analyse de Résistance71 du livre d’Alain Guillerm « Le Défi Celtique » qui introduit « Société contre l’État » par ce petit billet de blog ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2017/02/23/societe-celtique-societe-gauloise-societe-contre-letat-version-pdf-a-telecharger/
                      Et pour accéder au PDF à télécharger directement ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2017/02/pdfaguillermr710815.pdf Alors, c’est surement pas parfait, de ce fait, mais c’est fait avec le cœur. Sur le zéro en dictée, j’avais déjà exprimé mon sentiment, en rappelant les « Frères Jacques : En sortant de l’école » par ce billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2016/02/16/jsuis-plus-sure-de-rien/ C’est dans mon style qui n’est ni Verlaine, ni Rimbaud, mais du Jo !


                    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 14:35

                      @marine baro

                      Un vœu pieu avec nos inspecteurs réactionnaires


                    • C'est Nabum C’est Nabum 23 février 14:36

                      @JBL1960

                      Vive les nuls en orthographe


                    • Mordicul 23 février 08:10

                      L’école d’aujourd’hui est surtout, la fabrique de la pensée unique et de l’abrutissement des masses.
                      Elles sont pleines de profs ayant encore du lait au bout du nez et au cerveau fraichement formaté.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires