• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Le merveilleux mélange des genres

Le merveilleux mélange des genres

Folk rencontre

Il est un village en bord du Loir où les clivages semblent ne pas exister, où le mélange des genres n'effraie personne. En ce premier week-end de septembre, quand la France entière ou presque en passait par le désormais incontournable « Forum des associations » ici, tous étaient réunis pour mettre sur pied une animation qui allait faire chavirer le village de bonheur.

Il n'est pas besoin de signaler pour que ce miracle ait lieu, il fallut la mobilisation de tous : élus, bénévoles, employés municipaux, commerçants, amis lointains ou proches. Le village a vu sa population se multiplier sans que quiconque ait songé à établir le comptage de cette foule heureuse, bigarrée et variée. C'est là un souci qui était celui des différents organisateurs, plus soucieux de se mettre en quatre pour satisfaire les visiteurs que d'afficher des résultats qui ne veulent rien dire.

Tous les genres ou presque se mêlèrent dans cette fête qui démontrait que le Vivre ensemble est encore possible en dépit des clivages, des clans, des tribus que cette société cherche à établir pour diviser et mieux assujettir. Il y avait là des parquets pour faire le monde danser avec des groupes folk, des orchestres musettes, du jazz, des musiques du monde, des instrumentistes n'hésitant pas à se mêler pour transcender leurs chapelles.

Il y avait encore l'église ouverte pour y recevoir des concerts puis pour célébrer la Saint Gilles, fête votive de l'endroit avec grand messe, cors de chasse et vin d'honneur. Il y avait des tables dressées pour que le partage se passe aussi autour des repas, ces moments de convivialité qui sont encore possible pour les humains de bonne volonté.

Il y avait encore un vide grenier dans les rues adjacentes pour attirer une population qui assez souvent s'exclut d'elle-même des activités culturelles et tout ce monde, cet éclatant nuancier de notre population se trouva embarqué dans une aventure collective qui excluait l'exclusion. Un vrai bonheur auquel il me fut permis de participer.

Chose plus étonnante encore, j'étais attendu avec joie pour venir ajouter mes sornettes et mon grain de sel dans ce merveilleux capharnaüm. Ce fut un bonheur que de rencontrer d'autres conteurs, de partager la scène avec des manières fort différentes de raconter et d'envisager l'activité tandis que la musique couronnait le tout.

Le final fut à lui seul un moment de fusion comme j'en avais rarement vu. De très nombreux musiciens, tous en harmonie pour faire le monde danser sur la place du village, au centre d'une agora retrouvant alors son sens originel. Il n'était qu'à voir et entendre l'expression de jubilation des gens du pays, s'exclamant qu'ils n'avaient jamais vu leur village ainsi pour comprendre à quel point, les concepteurs de cette folie avaient gagné leur pari.

Quand ceux qui gouvernent entretiennent à plaisir les clivages, la peur de l'autre, la méfiance et la surveillance armée, ici rien de tout ça dans une formidable euphorie communicative. Je ne sais s'ils auront la force de renouveler pareil miracle qui a supposé des trésors de patience, de travail et de disponibilité, mais je tenais à les mettre ici tous en lumière pour ce formidable cadeau qu'ils nous ont offert.

Tout fut à la hauteur des intentions : l'accueil, la restauration, l'hébergement. Ce fut là le point d'orgue d'un été riche d'autres animations qui portaient toute cette volonté du partage, de la joie et de l'allégresse pour tenter d'oublier les heures sombres passées et à venir. Quand notre bon président reprend sans cesse son discours guerrier, son peuple tout au contraire réclame la paix et la concorde.

À contre-tremps.


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Lynwec 2 octobre 08:08

    Bien vrai, la division n’existe le plus souvent que parce qu’elle est créée, justifiée, entretenue et amplifiée par des groupements d’intérêts privés qui ont tout à y gagner et les peuples tout à y perdre .

    Et parce que l’être humain est souvent dominé par son ego et ses envies, menant à la jalousie, elle aussi entretenue ( la gentille publicité...) puis à des sentiments plus bas, il leur est assez facile si on n’y prend garde, de parvenir à leurs fins .


    • C'est Nabum C’est Nabum 2 octobre 08:16

      @Lynwec

      Triste humanité


    • J’ai vécu la même chose la semaine précédente.Mais ce sont de cours moments « fusionnel ». Quand ils nous arrivent de discutet au délà de la musique et du brouhaha avec des personnes, les différences remontent à la surface et chacun de se replier sur son soi. Enfin, si on se fait un ou deux véritables amis au passage. Ceal vaut déjà la peine de se déplacer...entrée de plton en verseau en 2023 : signe de communication (réseaux sociaux par exmple) cela risque d’exploser. Avec au pire (ou au mieux) fermeture de tous les réseaux de communication... Egalement très mauvais pour les médias. On a déjà un apperçu avec les têtes qui tombent : PPDA, Hulot, anne Sinclair, Kouchner et son entourage... Accueillons les petits moments de soleil avant les gouttes. C’est déjà ça de pris...


      • J’aime suivre les cycles de Pluton car ils correspondent vraiment. En balance : remise en qustion du couple, amour libres). En scorpion ; arrivée du Sida, en sagittaire : guerres sainte, en Capricorne (si on se souvient en 2008, chute des institutions financières, c’est quand saturne est arrivé en capricorne que la pandémie s’est rajoutée... au désastre. 


      • Je précise malgré tout que la majorité des objets exposés, n’avaient plus rien à voir avec la « Belle époque ».  Des millers de voitures miniatures. Des soldats ou indiens de plomb et même des chars....


        • Comme c’est synchrone. La planète PLuton fut découverte au moment de la montée du nazisme... on, l’appelle la grande lessiveuse. Tout ce qui est faux ou qui prend trop de pouvoir est balayé. La dernière fois c’était en 1789 que Pluton rentrait dans le signe du verseau. Mais là, nous étions dans époque FEU (comme le Soleil). Et le pouvoir à cette époque était la royauté. Maintenant nous sommes dans une époque AIR et technologique, le pouvoir se trouve bien dans les mains des médias et de l’oligarchie fave-bookienne.... L’ennemi a changé de camp.... Et uranus fut découverte avant la Révolution française (Le Pays qui représente le plus Uranus est l’Amérique). Quant à Neptune (ou Poséidon) il fut découvert un peu avant la naissance de Freud et de la psychanalyse.... Amusant mais Poutine est un plutonien et Zélensky est du signe du verseau. Guerre des étoiles.... 


          • juluch juluch 3 octobre 18:15

            Un bon souvenir du coup Nabum.... smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité