• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Les poissonniers de la Ripou-blique

Les poissonniers de la Ripou-blique

Le Français, tout gaulois soit-il, n’est pas habitué à ce que les membres d’un gouvernement sombrent dans la vulgarité. Il faudra bien qu’il s’y fasse.

Par sur que la République s’en sorte grandie.

Nadine Morano en est l’un des exemples révélateur.

On peut la découvrir, sur cette vidéo, s’en prendre à quelques français de couleur, et leur tenir un discours scandaleux.

Elle est aussi capable d’affirmer à un journaliste « qu’il raconte n’importe quoi  », ce dont nous avons la preuve du contraire en regardant cette vidéo.

Mais Morano n’est pas la seule à avoir « une grande gueule  », suivant l’expression consacrée, il ne faut pas oublier Frédéric Lefebvre qui n’en est pas à son premier dérapage.

Il fait des bourdes, même lorsqu’il tente de sauver son camps.

Lors de la victoire Algérienne en football (match Algérie-Egypte), Jean Claude Gaudin, en présence d’Eric Besson, avait eu des mots malheureux stigmatisant la communauté française d’origine algérienne.

C’était justement lors du débat sur l’identité nationale, ou pour être sur qu’il n’y ait pas de dérapages, les participants étaient reçus sur cartons d’invitation (en terme de démocratie on a fait mieux).

Jean Claude Godin y avait déclaré :

« Nous nous réjouissons que les musulmans soient heureux du match, sauf que, quand après ils déferlent à 15000 ou 20 000 sur la cannebière, il n’y a que le drapeau algérien, et il n’y a pas le drapeau français, cela ne nous plait pas ! ». vidéo

Ce qui a provoqué évidemment une protestation de SOS Racisme, et de la ligue des droits de l’homme. lien

Faire un tel amalgame en mélangeant musulmans et algériens, c’est un peu comme si tous les français étaient forcément catholiques.

Au lieu de laisser Gaudin se dépatouiller avec sa bavure bien mal venue, Lefebvre a enfoncé le clou en assurant qu’il n’y voyait aucune injure.

Il a ajouté : « A chaque fois qu’un homme ou une femme politique de la majorité présidentielle dit quelque chose sur le débat de l’identité nationale, on essaie de déformer ses propos, de les caricaturer, de lui faire dire des paroles blessantes, là ou il dit des paroles d’évidence ». lien

Le moins qu’on puisse dire, c’est que son intervention manquait singulièrement d’habileté, ce qui est un comble pour un porte-parole gouvernemental.

Comment ne pas évoquer dans ce florilège Brice Hortefeux lorsqu’il a lâché son fameux « quand il y en a un çà va, c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes  ».

Les dérapages, en politique, ne sont pas une nouveauté.

En 1898, Jaures s’est fait frapper dans l’Hémicycle pour avoir traité un député de « misérable  », ce qui avait quand même plus de classe que « pov’con  ».

Et en 1936 un député nationaliste du nom de Xavier Vallat avait eu ce commentaire, lors de l’élection de Léon Blum : « pour la première fois, ce vieux pays gallo-romain sera gouverné par un juif  ».

Certains ne sont pourtant pas dénués d’un certain humour, tel Jacques Chirac répondant à un homme qui l’avait traité de « conard  » : « enchanté, moi c’est Jacques Chirac  ».

De Gaulle, a qui quelqu’un criait « mort aux cons », répondait « vaste programme  », ou Mitterrand invectivé par un « Mitterrand, fous le camp », rétorquait « c’est une rime, mais enfin, une rime pauvre !  ».

lien

A gauche on n’est en reste, tels Jean luc Mélanchon, qualifiant un journaliste stagiaire de « petite cervelle » à la « tête pourrie » ou Georges Frêche, ce baron de l’invective.

Pour une femme portant un tchador, il a déclaré « ne vous inquiétez pas, elle n’a que les oreillons », ou encore, s’adressant aux harkis « vous faites partie des harkis qui ont vocation à être cocus jusqu’à la fin des temps. Vous êtes des sous-hommes, vous n’avez aucun honneur ».

Sur ce lien, un florilège de ces déclarations.

Mais la palme revient à notre autocrate présidentiel :

« Ceux qui n’aiment pas la France, qu’ils ne se gênent pas pour la quitter »…« Ceux qui causent des problèmes en banlieue ce sont les noirs et les arabes »…« Vous en avez marre de toutes ces racailles, et bien on va vous en débarrasser », vidéo

Est-ce la raison de la chute libre de la cote de Sarközi  ?

Toute cette vulgarité étalée au grand jour n’a qu’une raison : l’intelligentsia politique est en panne de culture.

Pour y remédier, il suffirait peut-être qu’ils ouvrent des livres d’histoire afin de découvrir que nos anciens maniaient l’injure avec beaucoup plus de classe, et d’humour.

Jean Louis Ezine dans sa chronique du 28 septembre 2010 « complètement livre » évoquait deux livres qui seraient bien utile aux charretiers de la république s’ils veulent améliorer la pratique du juron :

« ta gueule Bukowski  », dictionnaire des injures littéraires, de Pierre Chalmin, et «  Insultes  » d’Arthur Schopenhauer, édition Arléa.

Dans le premier on découvre le sens de l’expression « avoir la croupe en mappemonde », ou même celui « d’avoir la géographie facile  ».

On y apprend qu’un « lépreux  » est un indicateur de police et qu’une « face de pizza  » désigne un eczémateux,

Les écrivains n’étaient pas tendres non plus entre eux : Goethe se fait traiter de patapouf par Barbey d’Aurevilly, qui lui-même se fait traiter d’infection par Sainte Beuve, celui-ci étant qualifié de « roi des imbéciles » par Claudel, qui fut lui-même un « obscur vaseux » dans la bouche de Céline, en qui Elias Canetti ne voyait qu’un « abject paranoïaque »

La ronde des jurons, chère à Georges Brassens pourrait aussi leur être une source d’inspiration inépuisable.

« tous les morbleu, les ventrebleu, les sacrebleu ou les cornegidouille, ainsi parbleu que les jarnibleu, ou les palsembleu, tous les cristi, ventre saint gris, les « par ma barbe », et les nom d’une pipe , ainsi pardi que les sapristi et les sacristi, sans oublier les jarnicoton, les scrogneugneu, et les bigre, et les bougre, les saperlotte, les cré nom de nom, les peste et les fichtre, et foutre, tous les vertudieu, tonnerre de Brest et les saperlipopette, ainsi pardieu que les jarnidieu et les pasquedieu »

Sur ce lien une explication grammaticale de cette fameuse ronde.

Et comment pourrais-t-on oublier au stade de cette réflexion, les magnifiques jurons du Capitaine Haddock qui font des Sarközi, ou des Frêche, de ridicules petits amateurs.

D’amiral de bateau lavoir, à vieux cornichon, en passant par anthropopithèque, zigomar, zouave interplanétaire, et autres Vercingétorix de carnaval, sombre oryctérope, satrape, sapajou, phylactère ou pignouf, bachi-bouzouk des Carpathes, ce sont pas moins de 402 jurons généreusement mis à disposition de notre classe politique si limitée en vocabulaire.

Mais c’est dans les petites phrases assassines que nos élus se trouvent les plus démunis.

En voici un best-off dont ils pourraient s’inspirer pour parsemer leurs interventions de phrases percutantes :

« Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche » Michel Audiard

« Tous les ans, y’a de plus en plus de cons…cette année, j’ai l’impression qu’il y a déjà les cons de l’année dernière ». Patrick Timsit.

« On ne peut pas juger quelqu’un à ces fréquentations, ne perdons pas de vue que Judas avait des amis irréprochables ». Tristan Bernard

« L’amour…il y a ceux qui en parlent et il y a ceux qui le font. A partir de quoi, il m’apparait urgent de me taire » Pierre Desproges

« Je me sens plus proche d’un juif intelligent que d’un arabe con » Jamel Debbouze.

« Le monde appartient à ceux dont les ouvriers se lèvent tôt ». Coluche.

« La célébrité m’a apporté un gros avantage : les femmes qui me disent « non » sont plus belles qu’autrefois ». Woody Allen

« Il y a deux choses d’infini au monde : l’univers, et la bêtise…mais pour l’univers je n’en suis pas très sur » Albert Einstein

"Je n’oublie jamais un visage, mais je ferais une exception pour vous » Groucho Marx.

« Je déteste les victimes quand elles respectent les bourreaux » jean Paul Sartre

« Je n’aime ni les juifs cons, ni les noirs salauds, ni les racistes sympathiques ». Philippe Geluck

« Les hommes se contentent de tuer le temps en attendant que le temps les tuent » Simone de Beauvoir

« Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue ». Pierre Dac

Nos élus n’ont donc maintenant plus aucune raison de sombrer dans la vulgarité facile.

Pour terminer, au lieu d’utiliser le juron cher à Cambronne, un peu trop radical, je vous propose la parole de mon vieil ami africain :

« Traverse la rivière avant d’insulter le crocodile » 

Image tirée du blog dutron.wordpress.com


Moyenne des avis sur cet article :  4.06/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

73 réactions à cet article    


  • Harfang Harfang 4 octobre 2010 09:55

    « S’il n’y a pas de solution, c’est qu’il n’y a pas de problème ! »
    « Mieux vaut mobiliser son intelligence sur des conneries, que sa connerie sur des choses intelligentes ! »
    Proverbes Shadocks

    Excellent article Olivier, comme à votre habitude. Et pour ne parler que de Nabot-léon, vouloir être un président populaire en « causant populo » est à mon sens une erreur : je suis intimement persuadé que la France d’en bas préfèrerait un président qui présente bien et qui parle bien (je ne suis pas villepiniste, je ne suis même pas droitiste, mais il a quand même une autre allure et un autre discours le Galouzeau...).


    • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 10:29

      Harfang,
      oui, le « Galouzeau » présente quand même beaucoup mieux,
      MItterrand, malgré ce qu’on aura pu lui reprocher avait quand même une autre classe,
      pour Sarközi, j’ai bien peur que son langage ne soit pas voulu, et que ce soit sa nature profonde, ce qui colle bien avec son « bling bling »
      merci de votre commentaire.
       smiley


    • Philippe95 4 octobre 2010 19:23

      Pas de pb, j’échange sans pb Sarko contre de Villepin, bien que ce ne soit pas ma tasse de thé non plus. Mais en effet, lui au moins il a la stature et la prestance : Je n’aurais plus honte de notre président au moins.


    • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 19:38

      dalamix,
      disons pour être plus indulgent que ceux qui ont voté pour lui ont cru naïvement au barratin qu’il leur a distillé.
      à preuve, on ne trouve plus grand monde en France qui avoue avoir voté pour lui.
       smiley


    • Dzan 4 octobre 2010 10:54

      Elle est fraiche ma morue !!!
      Dans le prochain Astérix, Morano a un rôle tout trouvé.


      • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 11:16

        Dzan
        oui, c’est vrai, on a l’impression que c’est ce qu’elle dit sur la photo !
        merci de la suggestion,
        à+


      • asterix asterix 4 octobre 2010 14:44

        Ou tu vas, toi ! Faudrait encore qu’elle me plaise, c’te greluche.


      • Gabriel Gabriel 4 octobre 2010 10:57

        Bonjour Olivier,

        La vulgarité, le mensonge et la tricherie sont le fond de commerce de ces gens là. Nous le savons tous et cela se vérifie chaque jour. Donc en 2012, faisons le nécessaire pour les renvoyer dans les égouts, endroit notoire, d’ou ils n’auraient jamais du sortir !

        • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 11:18

          Gabriel,
          j’espère que le nimposteur ne restera pas jusqu’en 2012.
          d’ailleurs s’il veut avoir des chances de l’emporter à ce moment, il devrait démissionner tout de suite, en espérant déclencher le bordel à gauche,
          sinon, je ne vois pas comment il pourrait encore l’emporter.
          merci de ton commentaire.
           smiley


        • Harfang Harfang 4 octobre 2010 11:23

          D’un autre côté, nombreux sont ceux de l’autre camp qui ne font pas forcément preuve de plus de moralité, de classe et de rigueur... le choix risque d’être entre peste et choléra (même si j’espère de tout coeur une bonne surprise comme le suffrage universel peut parfois en réserver... ou pas).


        • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 13:53

          Harfang,
          bien sur, il y a des casseroles de tous les cotés,
          sauf peut-être du coté de celui de ma candidate : Eva Joly ?
          on peut se demander où se trouve la république idéale ?
          costa rica ?
          c’est un exemple intéressant.
          pas d’armée.
          quand on songe que sarko vient de se payer (avec nos sous) un sous marin nucléaire d’attaque pour 8 milliards d’euros, dans un monde en crise, et un pays en faillite, il y a de quoi se mettre en boule, non ?
           smiley


        • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 4 octobre 2010 11:11

          Bonjour Olivier Cabanel.

          Bien vu.
          D’ailleurs ces gens-là ne se sont pas contentés d’investir les plus hautes fonctions de l’Etat, ils ont aussi transformé la République en marché au poisson.


          • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 11:20

            Bonjour Peachy,
            oui, c’est exactement çà,
            ce gouvernement est un énorme bourbier, qui a plongé la France dans la mélasse, et il faudra des années pour remettre les choses dans le bon sens,
            merci de votre commentaire.
             smiley


          • cathy30 cathy30 4 octobre 2010 11:26

            bonjour Olivier
            tu sembles un peu perplexe sur notre nouveau monde. Ce n’est simplement plus celui où l’on fait carrière après de longues études ou bien de talent, mais celui du copinage, de l’héritage, de l’argent. D’ailleurs sur les phrases politique de l’année, il y a aussi celle de Eva Joly, sur DSk, en disant qu’elle le connait bien, puisqu’elle l’a mis en examen.
            Très jolie photo de Morano, cela représente bien le personnage.
            bonne journée à toi


            • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 11:39

              Cathy,
              ce que je ressens surtout, c’est cette vulgarité latente qu’on l’on avait pas auparavant,
              on était habitué a avoir de grands orateurs, on était à l’affut des petites phrases, de l’humour, des trouvailles linguistiques...
              je n’ai jamais été très fan du grand Charles, mais il faut reconnaitre que ses discours avaient une autre « gueule » non ?
              sinon, pour Eva, si je comprends bien, tu trouves « vulgaire » qu’elle ait évoqué DSK de cette manière ?
              je l’avais pas ressenti comme çà,
              mais je suis peut-être trop partisan pour appréhender à sa valeur le discours de ma candidate.
               smiley
              bonne journée aussi à toi,
               


            • cathy30 cathy30 4 octobre 2010 12:07

              non la phrase de Joly n’est absolument pas vulgaire, elle est juste au contraire, mais justement elle fait partie d’un ancien monde. excuse pour le non développement de mon commentaire.


            • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 12:59

              merci Cathy de m’avoir éclairé,
              çà me faisait de la peine de voir Eva Joly d’être mêlée a tout çà !
               smiley


            • JL JL 4 octobre 2010 11:30

              Un collector, cet article ! Merci pour tous ces précieux liens.

              Et ces citations ; ma préférée ? Peut-être celle de Coluche ; ou celle de Woody Allen

              Mais j’aime particulièrement celle de votre vieil ami africain. Vous connaissez cette blague : dans le village vacance, personne ne pouvait traverser la rivière sauf une vieille dame. Un jour, un petit jeune qui envisageait d’en faire son repas s’est entendu dire : « on ne touche pas à Madame lacoste ». Je ne sais pas pourquoi, mais ça me fait penser à une certaine Liliane Bettencourt ! C’est bête, hein !?


              • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 11:41

                JL,
                merci de cette histoire sur Lacoste,
                je ne la connaissais pas, elle est très fine.
                j’ai sur le feu un article sur les fameux crop circle, çà risque de chauffer.
                 smiley
                à bientôt


              • JL JL 4 octobre 2010 14:58

                Olivier,

                les crop circle c’est pas ma tasse de thé. Mais j’attends de voir le rapport avec la Ripou-blique.

                Bonne journée.


              • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 16:27

                JL,
                aucun rapport (à ma connaissance) entre les crop et les ripoux,
                j’ai seulement profité de l’article pour demander un éventuel coup de main !
                 smiley


              • Pyrathome pyralene 4 octobre 2010 12:04

                Excellent Olivier ! on est bien équipé, n’est-ce pas ?? smiley

                « Que peut-il ? Tout. Qu’a-t-il fait ? Rien. 
                Avec cette pleine puissance, en huit mois un homme de génie eût changé la face de la France, de l’Europe peut-être. Seulement voilà, il a pris la France et n’en sait rien faire. Dieu sait pourtant que le Président se démène :il fait rage, il touche à tout, il court après les projets ; ne pouvant créer, il décrète ; il cherche à donner le change sur sa nullité ; c’est le mouvement perpétuel ; mais, hélas ! Cette roue tourne à vide. 
                L’homme qui, après sa prise du pouvoir a épousé une princesse étrangère est un carriériste avantageux. 
                Il aime la gloriole, les paillettes, les grands mots, ce qui sonne, ce qui brille, toutes les verroteries du pouvoir. Il a pour lui l’argent, l’agio, la banque, la Bourse, le coffre-fort. Il a des caprices, il faut qu’il les satisfasse. Quand on mesure l’homme et qu’on le trouve si petit et qu’ensuite on mesure le succès et qu’on le trouve énorme, il est impossible que l’esprit n’éprouve pas quelque surprise. On y ajoutera le cynisme car, la France, il la foule aux pieds, lui rit au nez, la brave, la nie, l’insulte et la bafoue ! Triste spectacle que celui du galop, à travers l’absurde, d’un homme médiocre échappé. » 
                Victor HUGO, « Napoléon, le petit » 1862

                il aurait dû écrire Naboléon, la vision eût été parfaite.... smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 13:06

                  Pyralene,
                  merci de cette cruelle description de cet élu autocrate qui, effectivement a eu ce qu’il voulait avoir, et ne sait qu’en faire,
                  nous sommes dans un univers virtuel du pouvoir, ou l’élu ne peut que compter sur ses « conseillers » pour définir sa vision de la France,
                  mettre tout çà sur le compte de ses conseils n’est pas totalement fondé, il a sa part, une grosse part, de responsabilité,
                  il a réussi en 40 mois a abaisser la France à son image.
                  il va falloir de longues années pour tout reconstruire.
                  au fait, dans un tout autre domaine, je travaille sur un article consacré au crop circle,
                  j’ai découvert des pistes scientifiques tout à fait intéressante, et n’hésites pas à me donner des liens.
                  merci de ton commentaire,
                  pour revenir au sujet, sans un blocage du pays le 12 octobre, nous n’arriverons pas à rendre a notre pays la dignité qu’il devrait mériter.
                   smiley


                • Pyrathome pyralene 4 octobre 2010 13:46

                  Yep les crops...un mélange de vrais et beaucoup de faux, difficile de trancher !!
                  je reviendrais te mettre quelques liens intéressants smiley


                • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 13:50

                  pyralène
                  je suis surtout intéressé par les chercheurs qui ont bossé le sujet,
                  merci de ton aide
                  à+


                • asterix asterix 4 octobre 2010 14:48

                  Allo, allo, la Belgique vous parle...
                  Ah bon ? Vous aussi, c’est le 12 octobre qu’on veut fracasser votre pays ?
                  Chouette alors, on sera au moins deux !


                • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 16:29

                  pyralene,
                  j’avais dans son temps fait un article sur le sujet, en utilisant les phrases de Victor H, mais il ne faut pas oublier que lorsqu’il écrit sur « napoléon le petit », il évoque Napoléon 3, même si son texte pouvait tout à fait s’adapter à Bonaparte, à mon avis.


                • emile wolf 4 octobre 2010 12:25

                  Colligeons, colligeons et corrigeons.

                  Merci Olivier d’avoir eu cette idée très riche en mots d’époque. Dommage qu’aujourd’hui nos grands hommes politiques soient si petits. Les jobs disparaissent, l’état se ruine, le capital et l’esprit fichent le camp. Il ne reste plus que le capitalisme, l’arnaque et l’invective.

                  Encore bravo !


                  • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 13:07

                    Emile,
                    merci de ton commentaire,
                    heureux de t’avoir fait partager cette analyse.
                     smiley


                  • Zangao Zangao 4 octobre 2010 12:51

                    On a trouvé un visage à l’inélégance ! Ah Nadine, la postérité t’attends........


                    • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 13:08

                      Zangao,
                      j’espère que les lecteurs qui ne connaitraient pas la vidéo proposée sur la poissonnière de la ripoublique n’hésiteront pas à prendre le temps de la lecture de cette vidéo,
                      et merci de ton commentaire.
                       smiley


                    • brieli67 4 octobre 2010 14:42

                      La poisse de Toul......
                      une certaine réputation dans la gestion médiatique des Parcs Nationaux du Nord-Est.
                      Le silence con-sensuel des Verts lorrains....
                      ben oui ? à Toul, à Nancy on est d’abord lorrain et con et moqueur avant d’être vert.

                      Entre 85 et 95 il y avait quoi savonner la planche. de la Nadine petit chef des Etudiants Sac-Rpr.
                      Trop tard.... ET VIVE LA LORRAINE et son avatar médiatique.


                    • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 16:30

                      Brieli,
                      je ne savais pas qu’elle s’était illustré dans les SAC,
                      çà ne me surprend pas.
                      merci de l’avoir rappelé.
                       smiley


                    • Lisa SION 2 Lisa SION 2 4 octobre 2010 13:42

                      Slu Olivier,

                      quelle bonne idée que d’avoir ressorti du grenier, tous ces bons mots à peine rouillés.
                      quelle tristesse pour l’honneur d’un président souillé, d’avoir osé ainsi laisser
                      dans l’univers des mots de grands noms, un vulgaire « casse toi pauv’ con ! »

                      Pour l’excuser faut reconnaitre, qu’il est quand même mal entouré.
                      Hortefeux, Lefèvre, Besson, et plus de quinze vigiles en cordon,
                      des promoteurs de la muscu, et des mots colombins qui tuent !

                      tiens : http://www.youtube.com/watch?v=A_I99qsnAmI
                      attention, ça fait très mal. a+ et merci.


                      • brieli67 4 octobre 2010 14:23

                        dis le Lisa c’est koi c’te vidéo..........

                        on y parle de Bündnerfleisch.........
                        du nowak pour pas changer.
                        La blonde justicière du Nord vous la disqualifier

                        refais de l’allemand de tes ancêtres de Milhouse et sa popeline d’Alsace


                      • La sentinelle La sentinelle 4 octobre 2010 14:36

                        Bonjour Lisa

                        Ce n’est pas votre intégrité que je met en cause, mais celle du posteur de cette vidéo.

                        C’est une vidéo de « Mon œil » à vocation humoristique, dont le posteur a effacé l’explication en fin de vidéo.

                        Un rectificatif à été apporté dans l’émission de samedi.

                        http://www.hoaxbuster.com/hoaxteam/forum_contributions.php?idForum=3152&idMess=85862

                        http://www.pluzz.fr/13h15-2010-10-02-13h15.html.

                        Explication à 3:30.

                        Petit message à la générale ; Attention au net, n’importe qui peut y mettre n’importe quoi.

                        L’ idée particulièrement répandue que sur la toile on trouve LA vérité volontairement cachée par les médias et sa conclusion « C’est sur le Net, donc, c’est la vérité » fait le bonheur des manipulateurs de tous poils, du simple potache au professionnel agissant pour tel ou tel entreprise ou parti politique.

                        A+


                      • brieli67 4 octobre 2010 14:55

                        SUR SENTINELLE :

                        Par La sentinelle (xxx.xxx.xxx.96) 12 février 20:44

                        Bonjour

                        Pas de problèmes, je suis modo sur d’autres forums et je comprends tres bien cette reaction. Moi même je participe à ce genre de chasse...

                        C’est un loup sur la photo, il semble monter la garde, une sentinelle quoi. 

                        Humm ! faites Tout ça

                        à l’oeil

                        pour la prunelle des Yeux des lecteurs Ago ?

                        Alors merci !

                        une fois......

                        à la prochaine Maître Ysengrouin !


                      • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 16:33

                        Lisa,
                        cette vidéo est parfaitement géniale,
                        cette crise de rire, la description de la situation française, et les manigances de sarközi décrites par un très sérieux député européen.
                        un très grand moment que chaque lecteur doit découvrir au plus vite.
                        merci du fond du coeur.
                         smiley


                      • olivier cabanel olivier cabanel 4 octobre 2010 16:43

                        la sentinelle,
                        même si effectivement il y a détournement de la réalité, j’ai beaucoup apprécié, et partagé le rire de ce député, et je vais m’en faire un « best-off » tant je voudrais qu’il l’ait réellement dit,
                        c’est tellement vrai.
                         smiley


                      • La sentinelle La sentinelle 4 octobre 2010 19:37

                        Bonjour

                        @brieli67

                        Je n’ai pas compris le sens de vos propos, désolé.

                        A+

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires